Le Blog Finance

Malakoff Mederic /assurance retraite : du public au privé ?

Miniature de l'image pour malakoff-mederic.JPGMais de qui se moque-t-on ? Alors qu’une bonne partie de la France est dans la rue pour s’insurger contre le passage de l’age minimum de la retraite à 62 ans … les flashs publicitaires diffusés à l’heure des plus grandes écoutes nous vantent les mérites de la société Malakoff Mederic.

Cela au moins le mérite d’être clair : quand Sarkozy – Nicolas – fait “frissonner” à sa manière les Français en laissant craindre qu’ils devront travailler plus – longtemps – pour avoir une retraite décente, Sarkozy – Guillaume - tente de récupérer l’argent qu’il nous reste … pour que nous le placions dans sa société, laquelle – oh coïncidence - vend de l’épargne retraite … Le monde est parfois si petit ….

Rappelons à toutes fins utiles que selon Aviva, sixième assureur mondial, les 27 pays de l’Union Européenne devront trouver 1.900 milliards d’euros pour assurer une “retraite décente” à ses citoyens qui prendront leur retraite entre 2011 et 2051. Dont 243 milliards pour la France. Selon ladite société, le Français moyen devra épargner 8 000 euros par an pour compléter sa retraite future.

Mais comme souvent, le malheur des uns pourrait faire le bonheur des autres et plus particulièrement des assureurs.

En effet, quelques amendements intégrés discrètement dans le nouveau texte de la nouvelle loi sur les retraites vont permettre de développer les “plans d’épargne collectifs pour la retraite” (PERCO) et les “plans d’épargne-retraite populaire” (PERP).

Une manière comme une autre – ou presque – de transférer des fonds du système par répartition vers la capitalisation individuelle… et une opportunité, pour les assureurs, qui multiplient les offres d’assurance retraite par capitalisation.

Ainsi, le groupe Malakoff-Mederic, dont le PDG, Guillaume Sarkozy, n’est autre que le frère de Nicolas … vient de lancer son offre PERCO.

A noter que l’abondement, la participation et l’intéressement sont déductibles du bénéfice imposable des sociétés … et exonérés de charges sociales …. En terme clair, la France glisse ainsi d’un financement collectif et public des retraites vers un mécanisme privé et individuel ….

Partager cet article

Article de

32 commentaires

  1. Elisabeth Studer 18 octobre 2010 à 00:03

    dans le même sens
    ——————————-
    Le site d’information Médiapart affirme jeudi 14 octobre que la réforme des retraites pourrait favoriser les intérêts du groupe Malakoff Médéric, dont le délégué général n’est autre que Guillaume Sarkozy, le frère du chef de l’Etat.
    Selon Médiapart, la réforme “va conduire à l’asphyxie financière des grands régimes par répartition” et sera donc “propice à l’éclosion de ces grands fonds de pension qui n’étaient pas encore parvenus à s’acclimater en France, à quelques rares exceptions près”. Parmi les opérateurs privés d’ores et déjà sur les rangs, figure le groupe Malakoff Médéric.
    Des alliés puissants
    “Il ne s’agit pas que d’une coïncidence. Mais bien plutôt d’une stratégie concertée en famille”, écrit Médiapart, “l’un assèche les régimes par répartition tandis que l’autre pose les fondements du système par capitalisation”. Le site ajoute : “Guillaume Sarkozy a engagé son entreprise dans une politique visant à en faire un acteur majeur de la retraite complémentaire privée. Et il a trouvé des alliés autrement plus puissants que lui, en l’occurrence la Caisse des dépôts et consignations (CDC), le bras armé financier de l’Etat, et sa filiale la Caisse nationale de prévoyance (CNP). Ensemble, tous ces partenaires vont créer, le 1er janvier prochain, une société commune qui rêve de rafler une bonne part du marché qui se profile.”
    “Cette société n’aurait jamais vu le jour sans l’appui de l’Elysée”, écrit Médiapart. En effet, la Caisse des dépôts et consignations est une institution publique présidée par un parlementaire. Pour sa part, la Caisse nationale de prévoyance (CNP) est une filiale de la Caisse des dépôts et consignations, de la Banque postale et du groupe Caisses d’Epargne, lui-même présidé par François Pérol, ancien secrétaire général adjoint de l’Elysée.
    En outre, la Caisse des dépôts gère le Fonds de réserve des retraites. “Pourquoi la CDC se lance-t-elle dans pareille aventure pour faire le jeu du système adverse, celui par capitalisation?”, demande Médiapart. “Et pourquoi, de surcroît, le faire avec une entreprise dont le patron est le frère du chef de l’Etat?”
    L’enjeu n’est pas mince. Le marché pourrait représenter “40 à 100 milliards d’euros” : en fonction de l’aspect final de la réforme, les Français connaîtront une baisse plus ou moins considérable du taux de remplacement, c’est-à-dire du montant de la pension rapporté au salaire, et donc se précipiteront sur les systèmes de retraite complémentaire. Médiapart publie notamment un “business plan” confidentiel, qui fixe pour objectif une part de marche de “17%” d’ici dix ans.
    (Nouvelobs.com)

  2. Elisabeth Studer 18 octobre 2010 à 00:05

    Retraite : la joint-venture des frères Sarkozy contre les régimes par répartition
    14 Octobre 2010 Par Laurent Mauduit
    Les grands opérateurs privés sont convaincus que la réforme des retraites va conduire à l’asphyxie financière des régimes par répartition et favoriser les systèmes par capitalisation. C’est le calcul que fait le patron du groupe Malakoff Médéric, un certain… Guillaume Sarkozy. Il va créer une société commune avec la Caisse des dépôts et la CNP. Parti pris contre une privatisation qui ne dit pas son nom

  3. Elisabeth Studer 18 octobre 2010 à 00:23

    Extrait de l’article de Mediapart
    ———————————————-
    Selon un document de 91 pages, frappé de la mention «confidentiel» à chaque page et intitulé «Projet de regroupement des activités d’épargne retraite et d’épargne salariale de CNP Assurances, de Malakoff Médéric et de Quatrem»

  4. Elisabeth Studer 18 octobre 2010 à 00:28
  5. Elisabeth Studer 18 octobre 2010 à 00:31

    A la faveur du PERCO
    projet de loi sur les retraites et PERCO :
    ——————————————————
    Initialement, le texte du projet de loi sur les retraites ne comportait aucune mesure en faveur de l

  6. Gilbert85 18 octobre 2010 à 02:40

    je serai court,vu les commentaires précédents,mais il n’y a pas lieu de polémiquer:les FONCTIONNAIRES ont déjà depuis longtemps un systeme ( facultatif) par CAPITALISATION : PREFON ( capitalisation par points )
    http://www.prefon-retraite.fr/niveau-cotisation
    GM

  7. Gilbert85 18 octobre 2010 à 02:41

    je serai court,vu les commentaires précédents,mais il n’y a pas lieu de polémiquer:les FONCTIONNAIRES ont déjà depuis longtemps un systeme ( facultatif) par CAPITALISATION : PREFON ( capitalisation par points )
    http://www.prefon-retraite.fr/niveau-cotisation
    GM

  8. Pascale 19 octobre 2010 à 21:01

    @Gilbert85
    Certes. Mais qui y cotise de fait, à la Prefon? Parce que les enseignants par exemple, il faudrait qu’ils aient de quoi le faire… et en l’occurence, non….
    S’acheter son logement ou cotiser à la Prefon, pour moi, il n’y a pas photo… et surtout pas moyen de faire les deux…
    Cordialement

  9. Pascale 19 octobre 2010 à 21:02

    @Gilbert85
    Certes. Mais qui y cotise de fait, à la Prefon? Parce que les enseignants par exemple, il faudrait qu’ils aient de quoi le faire… et en l’occurence, non….
    S’acheter son logement ou cotiser à la Prefon, pour moi, il n’y a pas photo… et surtout pas moyen de faire les deux…
    Cordialement

  10. Gigijack 27 octobre 2010 à 16:10

    une affaire de famille si je comprends bien !! Pour s’enrichir encore plus..

  11. assurance vie 17 novembre 2010 à 10:01

    L’assurance retraite va devenir de plus en plus important comme secteur d’activité.

  12. el gringo 27 novembre 2010 à 19:22

    Retraites complémentaires : un revers pour Guillaume Sarkozy
    L’Autorité de contrôle prudentiel (ACP) bloque le projet de société commune entre Malakoff Médéric et la Caisse nationale de prévoyance qui devait aboutir à la naissance d’un poids lourd du marché de la retraite complémentaire privée.
    Mauvaise nouvelle pour Guillaume Sarkozy : le projet de création d’une société commune entre Malakoff Médéric et la CNP (Caisse nationale de prévoyance) va prendre du retard. Le site d’information Médiapart affirme vendredi 26 novembre que “l’opération n’a pas reçu les agréments nécessaires des autorités de tutelle et sera donc au mieux différée, au pire annulée”.
    Mais l’Autorité de contrôle prudentiel (ACP), placée sous l’autorité de la Banque de France, n’a pas donné son accord, selon Médiapart.
    Contacté par Nouvelobs.com, Malakoff Médéric reconnaît une difficulté. “L’une des conditions suspensives n’a pas pu être levée dans les délais impartis. La mise en

  13. Elisabeth Studer 19 août 2012 à 22:41

    correction pb accent en cours

  14. Elisabeth Studer 27 janvier 2015 à 23:05

    A lire , relire … et relier

  15. Douglas 25 janvier 2019 à 21:35

    Great information. Lucky me I found your blog by accident (stumbleupon).
    I have saved as a favorite for later!

  16. Candida 26 janvier 2019 à 09:20

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  17. Abbey 26 janvier 2019 à 09:22

    That is true for funding recommendation as effectively.

  18. Ambrose 26 janvier 2019 à 18:06

    What’s Going down i am new to this, I stumbled upon this I’ve discovered It
    positively helpful and it has aided me out loads.
    I hope to give a contribution & aid other
    customers like its helped me. Great job.

  19. Leanna 26 janvier 2019 à 21:33

    Hello there! Do you know if they make any plugins to help with Search Engine
    Optimization? I’m trying to get my blog to rank for some targeted keywords
    but I’m not seeing very good success. If you know of any please share.

    Many thanks!

  20. Raquel 27 janvier 2019 à 02:26

    And that is an investment danger worth taking.

  21. Angelita 27 janvier 2019 à 11:37

    Thanks in your interest in Investment Recommendation.

  22. Vera 27 janvier 2019 à 14:00

    A financial advisor is your planning companion.

  23. Refugia 2 février 2019 à 19:29

    I have been surfing online more than 4 hours today, yet I never found
    any interesting article like yours. It’s pretty worth enough for
    me. Personally, if all website owners and bloggers made good content as you did, the internet will be much more useful than ever before.

  24. Crystal 5 février 2019 à 17:23

    A financial advisor is your planning companion.

  25. Dina 8 février 2019 à 05:13

    And that is an funding risk value taking.

  26. Milan 9 février 2019 à 04:22

    Thank you for your curiosity in Funding Advice.

  27. Jannette 11 février 2019 à 08:40

    Buyers do pay direct and indirect prices.

  28. Lillian 11 février 2019 à 09:16

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  29. Theresa 15 février 2019 à 03:11

    And this is an investment danger price taking.

  30. Marylin 16 février 2019 à 02:28

    And that is an investment danger price taking.

  31. Consuelo 19 février 2019 à 01:31

    Thank you to your interest in Funding Advice.