Le Blog Finance

Strauss-Kahn (FMI) : vers la fin du dollar comme principale monnaie de réserve ?

dollar-euro.jpgMauvais temps pour le dollar …. Dominique Strauss-Kahn, le directeur général du Fonds monétaire international a affirmé jeudi à Washington qu’il n’était pas impossible à long terme d’avoir un système monétaire international où le dollar domine moins.

De multiples devises de réserve pouvant parallèlement voir le jour.

Des propos qui pourraient être loin d’être totalement innocents et dont le but premier pourrait être de lancer un pavé dans la mare … voire de mettre en garde les Etats-Unis.

Si DSK ne voit certes pas « le rôle du dollar changer rapidement », le patron du FMI estime toutefois « qu’avec le temps, dans les décennies à venir, le rôle d’autres monnaies, y compris l’euro mais pas seulement« , pourrait « être plus important« .

Pour lui, cela « signifie pas » que « nous ne puissions pas nous diriger, dans un avenir lointain, vers un système multimonétaire, plutôt que le système que nous avons aujourd’hui qui est, fondamentalement, unimonétaire« .

Dans le cadre d’un nouveau système, où différentes monnaies seraient considérées comme devises de réserve, les DTS seraient susceptibles de jouer un rôle, même si une telle démarche s’avère difficile, ne serait-ce qu’au niveau technique, selon Strauss-Khan.

Rappelons que les Droits de tirage spéciaux (DTS) sont l’unité de compte du Fonds, dont la valeur est déterminée chaque jour par le taux de change des quatre grandes devises de réserve (dollar, euro, yen et livre).

En mars 2009, la Chine avait proposé de leur donner un rôle plus important dans le système monétaire international, qu’elle jugeait trop centré sur le dollar.

Quelques jours avant la réunion du G20, Zhou Xiaochuan, le gouverneur de la Banque Centrale de Chine avait ainsi publié un essai dans lequel il accusait indirectement les Etats-Unis d’être responsables de la propagation de la crise à l’échelle mondiale.

Pointant du doigt les méfaits du dollar et réclamant l’adoption d’une nouvelle monnaie de réserve internationale pour remplacer le billet vert et l’instauration d’un système placé sous les auspices du Fonds monétaire international (FMI).

«On devrait étudier tout particulièrement comment donner un rôle plus important aux DTS» qui ont «le potentiel» pour devenir «monnaie de réserve supra-nationale», avait alors ajouté Zhou Xiaochuan.

DSK a également rappelé pour sa part que les fondateurs du FMI avaient émis l’idée à l’origine « qu’après un moment, une monnaie internationale, qui ne soit directement liée à personne, puisse être utilisée« . Tout en affirmant toutefois que malgré l’intensité de la récession aux Etats-Unis, le dollar restait à l’heure actuelle la référence du système monétaire international, même si d’autres devises – comme l’euro, le yen et peut-être le yuan – pouvaient lui faire concurrence.

Selon les données publiées fin 2009 par le Fonds monétaire international, les réserves officielles de change mondiales ont atteint 7.520 milliards de dollars à la fin du troisième trimestre 2009, contre 7.180 milliards à la fin du deuxième trimestre.
Le montant des réserves allouées libellées en dollar ressortaient à 2.730 milliards de dollars, contre 2.680 milliards au deuxième trimestre, mais contre 2.810 milliards au troisième trimestre 2008.
Les données du FMI montrent par ailleurs que les réserves en dollar représentaient 61,65% des réserves allouées, contre 62,82% au trimestre précédent.
La part des avoirs en euro avait progressé à 27,75% contre 27,42%.

Sources : AFP, Dow Jones Newswire, JDF

Partager cet article

Article de

5 commentaires

  1. GIGI 17 janvier 2010 à 22:01

    les DTS ne fonctionneront jamais, c’est bcp trop technique et complexe à mettre en place.
    Je crois moi que l’or aura son mot à dire dans la future monnaie de réserve.

  2. Hoink 21 janvier 2010 à 13:13

    Difficile de faire fonctionner la planche à billets à vide sans que cela n’ait de conséquences ( ici on parle de tromper des millions de fois des milliards de personnes).
    Le $ comme monnaie de référence aura bien servi les USA depuis l’après guerre mais un système de référence monétaire qui ne favorise pas une nation serait plus équitable et moins dangereux.
    A défaut de les rendre plus responsables, espérons que ce genre d’idée rende plus vigilants nos voisins d’outre-Atlantique et aussi, bien sur, que cela ne les précipite pas dans leur chute.

  3. Externalisation comptable 27 mars 2014 à 10:26

    Où en sommes nous maintenant sur le système monétaire ? Moi je suis pour sur l’idée de faire une monnaie internationale qui sera utilisée par tout le monde. Avec ce système on n’aura qu’à recourir à la production et à la qualité des produits qui donnera avantages aux meilleurs.

Commenter cet article