Le Blog Finance

Proglio renonce à un cumul … des salaires

cumulsmall.jpgComme quoi être un proche de Nicolas Sarkozy n’offre pas que des avantages, voire même pourrait à terme créer des “désavantages”, le chef de l’Etat pouvant influer sur ses “relations” pour tenter de faire désenfler une polémique, surtout à quelques semaines d’une échéance électorale.

Si Henri Proglio avait fait certes partie du “cercle d’intimes” invités Au Fouquet’s pour fêter l’élection du nouveau président, le dirigeant a du renoncer à son “double” salaire lié à ses fonctions au sein d’EDF et de Veolia. A la demande de l’Elysée ?

Le nouveau PDG d’EDF a du en effet renoncer à la rémunération de 450.000 euros qui lui a été attribuée au titre de président de Veolia Environnement, a en effet indiqué jeudi le journal Le Monde, alors même que faisait rage la polémique sur le cumul de ses rémunérations, lié certes à un cumul de mandat …. et des responsabilité. Ne l’oublions pas.

“A l’origine”, Henri Proglio, devenu patron d’EDF tout en restant président du conseil d’administration de Veolia, devait toucher un revenu annuel de 2,05 millions d’euros (450.000 euros concernant sa rémunération associée à ses fonctions au sein de Veolia, et 1,6 million d’euros compte-tenu de sa position au sein d’EDF).

Selon Le Monde, le “cumulard” aurait renoncé à son indemnité chez Veoliaà la demande du président de la République“. Une information réfutée par M. Proglio jeudi sur France-Info.

Pourtant dans un premier temps, l’Elysée était venu à la rescousse d’Henri Proglio. Mercredi, Eric Woerth, ministre du Budget – tout en reconnaissant comprendre la polémique compte tenu des sommes évoquées – les avait toutefois justifiées en résumant : “deux responsabilités, deux salaires, le même salaire qu’auparavant et un grand dirigeant pour EDF”.

Mais la pilule semblait tout de même dure à avaler, ce “double salaire” provoquant une vive polémique dans l’opposition, voire même jusque dans les rangs de la majorité.

Gérard Longuet, président du groupe sénatorial UMP, avait ainsi estimé que Christine Lagarde, la ministre de l’Economie, avait été “forcée” d’avaliser “une pirouette juridique” en admettant cette double rémunération. Le problème n’est «pas tellement» le montant du salaire de M. Proglio, mais “le fait d’être dans deux entreprises qui ont deux logiques différentes et qui pourraient peut-être un jour se rapprocher” avait-il ajouté.

Luc Chatel, porte-parole du gouvernement, avait quant à lui reconnu que le salaire d’Henri Proglio pouvait “choquer, par le montant absolu, certains de nos concitoyens“, mais que c’était “le prix de la rémunération de grands dirigeants de grande qualité dans notre pays“.

Partager cet article

Article de

2 commentaires

  1. el gringo 22 janvier 2010 à 19:29

    Questions sur une “retraite chapeau” de Proglio
    L’existence d’une ‘retraite chapeau’ de plusieurs millions d’euros en faveur du patron d’EDF d’Henri Proglio faisait débat vendredi au lendemain de sa décision de renoncer à sa rémunération chez Veolia.
    Le Parisien écrit vendredi que le nouveau président du groupe conservera cette retraite supplémentaire, pour laquelle Veolia a provisionné 13,1 millions d’euros en 2008.
    “Cela s’appelle une retraite complémentaire, j’y ai de toute façon droit parce que j’ai des annuités, donc aujourd’hui il n’y a pas de sujet” à ce débat, avait déclaré Henri Proglio jeudi sur France Info.
    Le chiffre de 13,1 millions d’euros le concernant figure bien dans le rapport annuel, à la rubrique du régime collectif de retraite supplémentaire, d’un montant total de 30,2 millions au 31 décembre 2008.
    Le rapport annuel 2009 n’a pas encore été publié.
    Interrogé sur l’information du Parisien, le secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand, s’est montré dubitatif.
    “Je n’ai pas d’information là-dessus mais ce que je sais c’est qu’on a quand même changé des règles concernant les retraites chapeau et les rémunérations”, a-t-il dit sur i-Télé.
    “On a changé les règles pour que vous ne puissiez pas avoir des deux côtés en même temps”, a ajouté l’ancien ministre du Travail.
    Au journaliste qui lui demandait s’il était “possible” qu’Henri Proglio conserve cette retraite chapeau, une prime additionnelle aux indemnités légales de retraite, Xavier Bertrand a répondu : “Non, vous ne pouvez pas avoir des droits qui continueraient d’un côté et des droits qui continuent de l’autre.”
    Prié de dire s’il serait “anormal” qu’il conserve cette retraite chapeau, le secrétaire général de l’UMP a déclaré : “Oui, si c’est le cas.”
    Henri Proglio a annoncé jeudi qu’il renonçait aux 450.000 euros d’indemnités qu’il devait recevoir chaque année de Veolia, dont il reste le président du conseil d’administration, en plus d’avoir pris la tête d’EDF.

  2. DOUILLON 25 janvier 2010 à 14:50

    Clin d’oeil satirique sur le sujet et sur d’autres choses sur :
    http://douillon.canalblog.com/
    Bons Sourires
    JEAN PATRICK