Le Blog Finance

Obama s’insurge contre les coûts stupéfiants du plan de sauvetage US

Obama_changeLe candidat démocrate à la présidentielle américaine Barack Obama a critiqué dimanche le plan de sauvetage du système financier US, annoncé quelques heures plus tôt. Principaux griefs avancés : pour lui, le coût est tout simplement "stupéfiant".

Le Département du Trésor américain a révélé samedi soir des détails du plan gouvernemental pour le sauvetage du secteur bancaire des Etats-unis, lequel prévoit de dépenser jusqu’à 700 milliards de dollars pour reprendre les actifs douteux des banques.

Le Trésor et la banque centrale américains ont engagé jeudi des discussions avec le Congrès sur un "vaste plan" destiné à aider les banques à se débarrasser de leurs actifs invendables, à l’origine de la crise financière actuelle.

Selon un communiqué du Département du Trésor, en l’état actuel du projet, le plan devrait permettre au Secrétaire au Trésor Henry Paulson, d’avoir l’autorité, en concertation avec le président de la Réserve fédérale (Fed) Ben Bernanke "d’acquérir d’autres actifs, autant que nécessaire, pour stabiliser effectivement les marchés financiers".

Ce pouvoir, accordé au Trésor pour une période de deux ans, laisse au gouvernement toute discrétion pour fixer la date et l’ampleur de ces acquisitions, dont le prix sera fixé "selon des mécanismes du marché dans la mesure du possible, comme des enchères inversées", dans la limite globale de 700 milliards de dollars. M. Paulson a néanmoins précisé que cette enveloppe pourrait être augmentée ou diminuée.

Les mesures seront ouvertes aux banques étrangères, dont l’UBS, a précisé par la suite le département du Trésor américain.

Dans sa première réaction détaillée au plan annoncé en fin de semaine par l’administration Bush, le candidat démocrate a également accusé son rival républicain John McCain de pousser l’économie américaine à la faillite.

Selon M. Obama, l’administration Bush a "seulement proposé un concept avec un coût stupéfiant, mais pas un plan".

"Même si le Trésor américain récupère certains ou la plupart de ses investissements avec le temps, cette enveloppe de 700 milliards de dollars fait l’effet d’une douche froide", a-t-il dit.

M. Obama a répété que le plan, qui doit être approuvé par le Congrès, devra protéger les électeurs issus des classes moyennes en difficulté et pas seulement les dirigeants des entreprises et les actionnaires.

"L’ère de la cupidité et de l’irresponsabilité à Wall Street et à Washington nous a conduit vers des temps dangereux", a-t-il dit.

"Nous devons nous rassembler, démocrates et républicains, pour lancer un plan de relance économique qui mettra de l’argent dans les poches des familles qui travaillent, sauvera des emplois, et empêchera des coupes budgétaires et des hausses d’impôts dans nos Etats", a dit le sénateur de l’Illinois.

Alors que les républicains sont réticents face aux demandes des démocrates pour introduire des mesures destinées à soulager les classes moyennes touchées par la crise des "subprime", M. Obama a déclaré que la crise était, à ses yeux, une mise en accusation de la politique de dérégulation de George Bush et John McCain.

: "Nous assistons aux conséquences désastreuses de cette philosophie (…) et pourtant le sénateur McCain, qui admettait avec candeur il n’y a pas si longtemps ne pas connaître l’économie autant qu’il le devrait, souhaite poursuivre sur cette même voie désastreuse » a-t-il poursuivi.

Le plan de l’administration américaine pour aider les banques à se débarrasser de leurs actifs invendables pourrait coûter jusqu’à 1.000 milliards de dollars, a estimé vendredi le sénateur républicain Richard Shelby, numéro deux de la commission des Affaires bancaires.

"Je pense que ça va coûter au moins 500 milliards", a déclaré M. Shelby, sur la chaîne de télévision ABC.

"Mais si on voit ce que la Réserve fédérale a déjà fait, si on voit l’extension des pouvoirs du Trésor pour traiter le problème de Fannie Mae et Freddie Mac, je crois qu’on parle d’environ 1.000 milliards de dollars", a ajouté M. Shelby.

Sources : AFP, JDD, ats

Partager cet article

Article de

7 commentaires

  1. deejlf 22 septembre 2008 à 09:13

    Apparemement les salles de marché ont connu la panique la semaine dernière voir sur http://www.dailymotion.com/lapromo/video/x6tbx3_leschuttesencoursparjeanlentreprise_fun

  2. Art and You 22 septembre 2008 à 17:34

    Exposition Obama à Dorothy’s Gallery
    Dorothy’s gallery (galerie franco-américaine à Paris) organise une exposition événement en faveur de Barack Obama, du 3 octobre au 17 novembre 2008. Celle-ci est organisée avec le soutien des démocrates en France et aux USA, et du Comité Français de Soutien à Barack Obama (qui comporte 5000 membres, tels que Bernard Henry Levy, Duhamel, Frédéric Mitterrand, Jack Lang, Richard Serra, etc.)…
    … Lire la suite :
    http://www.art-and-you.com/breve-744.htm

  3. check these guys out 7 février 2019 à 18:22

    I just want to say I am all new to weblog and really enjoyed this web-site. Very likely I’m planning to bookmark your site . You absolutely have incredible well written articles. Thanks for revealing your web page.

  4. John Deere Repair Manuals 9 février 2019 à 16:18

    That’s a wonderful event. How can one support it financially?

  5. Eleonora Gorder 14 février 2019 à 21:01

    What joomla component would you recommend for member photo uploads?

  6. Kim Hutmacher 18 février 2019 à 14:21

    I’m creating a collaborative blog and I need to know if I can transform a blogspot blog into one where anyone can add content and edit or change the text. Maybe there is another type of blog whee you can do this.. Thanks everyone..

  7. John Deere Service Manuals 19 février 2019 à 07:34

    others, he is somewhat of an authority on youth suicide. I did a professional volunteers course