Le Blog Finance

Société Générale : la police chez Jérôme Kerviel

Ennemi_public_1993_1Les scénaristes bientot au chômage ? Jugez  plutôt : la concurrence est rude, et la réalité dépasse la fiction.

Celui qui est devenu depuis seulement quelques heures une sorte d’ennemi public n° 1 pourrait même faire oublier les mauvais sondages de Nicolas Sarkozy et ses aventures avec sa

Partager cet article

Article de

40 commentaires

  1. Panneau ? 26 janvier 2008 à 10:57

    Selon les médias américains, vendredi 25 janvier, les énormes volumes de ventes de la Société Générale, au début de la semaine, ont préparé le terrain pour la baisse des taux de la Fed.
    Un analyste a même suggéré que la Réserve fédérale américaine aurait été “trompée”.
    Source : Reuters
    Le Washington Post écrit vendredi que “certains analystes suggèrent que les volumes élevés de ventes par la Société Générale lundi, qui liquidait secrètement les positions prises par son courtier, (Jérôme) Kerviel, ont contribué à la chute globale des marchés actions qui a conduit la Fed a réagir mardi” par une baisse d’urgence de ses taux d’intérêt.
    “La Fed est tombée dans le panneau”
    Une source anonyme au sein de la Fed a déclaré au Washington Post que la Réserve fédérale n’était pas au courant lundi de ces ventes par la Société Générale.
    La Fed a abaissé de trois-quarts de points son principal taux directeur mardi, à 3,50%, justifiant cette mesure par “la morosité des perspectives économiques et les risques accentués pour la croissance”.
    De son côté, David Gaffen s’interroge dans un blog publié par le Wall Street Journal : “La Fed a-t-elle été piégée ?”.
    David Gaffen estime qu’avec le recul sur les ventes de la Société générale lundi, nous pouvons voir “la décision de la Fed sous un jour nouveau.
    Pour être clair, ils sont tombés dans le panneau”.
    L’éditiorialiste du Wall Street Journal reconnaît cependant que “ce n’est pas pour dire que les opérations de la Société Générale ont provoqué les remous sur les marchés lundi et mardi, mais elles y ont certainement contribué”.

  2. Elisabeth 26 janvier 2008 à 10:59

    Perquisition vendredi au siège de la Société générale
    AP | 26.01.2008 | 08:42
    Une perquisition a été effectuée vendredi au siège de la Société générale à La Défense, a-t-on appris samedi matin auprès d’une porte-parole de la banque.

  3. el gringo 26 janvier 2008 à 11:13

    Il semblerait que la SG cherchait à remplacer Jerome Kerviel dès le 15 janvier.
    La chute des valeurs boursières de 7% le lundi 21 n’aurait fait que précipiter les choses et la vente des 52 milliards de psoition de Jerome Kerviel de lundi à mercredi aurait représenté presque 10% du volume traité sur ces 3 jours (544 milliards).
    http://bigpicture.typepad.com/comments/2008/01/conspiracy-theo.html
    http://www.thedeal.com/dealscape/2008/01/sg_traders_resume.php
    Daniel Bouton a aussi démenti la responsabilité de la SG dans la chute spectaculaire des marchés financiers en début de semaine, ainsi que dans la décision de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui a abaissé mardi son principal taux directeur de 0,75%.
    “C’est absurde! Ce sont les bourses asiatiques qui ont donné le +la+. Nous avons absolument respecté l’intégrité (ndlr: des marchés) en demeurant dans la norme admise qui veut qu’un établissement ne peut à lui seul intervenir sur plus de 10% d’un marché donné”, a dit M. Bouton.
    http://www.afp.fr/francais/news/stories/newsmlmmd.fe81cedc7a0c639d2be25aebadd8f2c3.5a1.html

  4. D.Bouton réagit 26 janvier 2008 à 11:42

    SG: Bouton dément que l’affaire du trader ait servi à dissimuler d’autres pertes
    AP | 25.01.2008 | 21:18
    Le PDG de la Société générale Daniel Bouton a démenti vendredi l’accusation selon laquelle sa banque aurait en fait noyé d’importantes pertes dans le trou de 4,9 milliards d’euros qu’elle impute à un de ses jeunes courtiers.
    “Réfléchissons! Nous aurions transféré dans un trou nouveau des pertes provenant d’un autre trou? Cela ne tient pas debout, ni techniquement ni comptablement”, dit-il au Figaro.fr.
    Par ailleurs, soupçonné d’avoir destabilisé les marchés lundi dernier en liquidant toutes les options du trader, poussant indirectement la Réserve fédérale américaine à baisser ses taux, M. Bouton juge que “c’est absurde!”.
    Pour lui, “ce sont les bourses asiatiques qui ont donné le ‘la’ de la journée de lundi. Chacun pourra calculer notre contribution dans le marché de ces derniers jours”.
    Daniel Bouton ajoute que la SG a “absolument respecté l’intégrité en demeurant dans la norme admise qui veut qu’un établissement ne peut à lui seul intervenir sur plus de 10% d’un marché donné”. De plus, “les options en cause ne portaient pas sur le CAC 40″.
    Interrogé sur le refus du conseil d’administration de le voir démissionner, M. Bouton explique que ce qui est arrivé “n’a rien à voir avec une catastrophe qui aurait été le fait de notre stratégie (…)
    Cela n’est pas non plus le fruit d’une appréciation totalement fausse de nos risques.
    Cela s’apparente à un incendie volontaire, qui aurait détruit une grosse usine d’un groupe industriel.
    Le conseil a donc considéré que ma démission n’était pas souhaitable et qu’il me fallait remettre la banque sur les rails”, dit-il, promettant que cela se fera “très vite”.
    AP

  5. Caroline 26 janvier 2008 à 12:09

    Dans la précipitation, vous avez écrit Jean-Paul Trichet dans la première partie de votre billet.

  6. stream_nas@hotmail.com 26 janvier 2008 à 12:28

    Moi j’aimerai bien savoir ce que juridiquement il risque !

  7. Elisabeth 26 janvier 2008 à 12:37

    Merci Caroline, je corrige :)

  8. Laurent Gosse 26 janvier 2008 à 15:33

    Une opération barbouzarde contre les taux d’interet et un remplacement de Mr. Kerviel dès le 15 janvier … Décidemment, on nage dans la transparence la plus absolue!
    Entre parenthèses, on a l’habitude de critiquer les Américains et leurs media mais sur ce coup-ci, ils ont vraiment une longueur d’avance en matière d’indépendance et de pertinence pour une affaire qui ne s’est pas passée chez eux.
    Mais c’est vrai qu’etre plus independant que le Figaro, c’est pas vraiment une gageure! :-)

  9. Decrauze Loïc 26 janvier 2008 à 17:19

    Et le scénario mis au point par la direction SG fonctionne à merveille : on oublie le désastre des subprimes version française et on gesticule autour du malfaisant trader.
    Un magistral “Coup de pouce… dans l’cul ! ” pour respecter le symbole publicitaire de la banque.
    http://pamphletaire.blogspot.com/2008/01/coup-de-pouce-dans-lcul.html

  10. el gringo 26 janvier 2008 à 18:00

    Société Générale: Jérôme Kerviel en garde à vue à la Brigade financière
    Il y a 2 heures
    PARIS (AFP)

  11. Jean-Philippe GREGOIRE 26 janvier 2008 à 18:38

    Une fois de plus, Trichet a fait preuve de son professionnalisme en refusant une baisse des taux “sur le chaud”.
    Quant à la perquisition, c’est pour amuser la galerie médiatique, tout le monde le sait.

  12. el gringo 26 janvier 2008 à 20:24

    Selon le site Internet de l’hebdomadaire allemand Spiegel, Jérôme Kerviel aurait acheté 140 000 contrats sur l’indice-vedette DAX en Allemagne “il y a quelques semaines” . “Si l’on admet que Kerviel est entré sur le marché quand le DAX était au-dessus de 8 000 points, la Bourse devait alors créditer chaque jour 25 euros par contrat sur le compte de la Société Générale pour chaque point gagné. A l’inverse, pour chaque point perdu sous les 8 000, la Bourse récupérait 25 euros” de la banque française, écrit le Spiegel. “Or, le DAX a perdu 600 points entre le début de l’année et le 18 janvier – et Kerviel probablement autour de 2 milliards d’euros” relate le site internet. Il ajoute que “les chefs de la banque parisienne ont reçu d’Allemagne les signaux d’alerte” sur ces pertes colossales.
    http://www.spiegel.de/wirtschaft/0,1518,531230,00.html

  13. Francis 26 janvier 2008 à 22:20

    Pour se rafraichir la tête aux vents de l’histoire http://fr.wikipedia.org/wiki/Catégorie:Crise_financière
    Où les fraudes, manipulations et erreurs peuvent durer 10 ans (peut-être bien une en cours depuis plus longtemps, alors ? comme qui dirait systémique). Avec participation de prix Nobel d’économie … LTCM donc (à l’occasion cherchez la signification de prix “Nobel de l’économie”). LTCM où le système financier mondial a subi un Tsunami (onde de choc moderne).
    Le système financier est donc comme la mer : des vagues de spéculation toujours recommencées, des tempêtes pour changer, un tsunami quand ça lui prend, ah oui, et des trésors au fond. Il est temps de réguler la mer pour les marins d’eau douce, les autres établissent des records et progressent.
    Cette pièce s’annonce bien, le scénario sent le souffre, un arrière plan de crash mondial, un jeune au visage sombre tous frais offerts, des acteurs éprouvés et prestigieux se lancent dans de belles envolées :
    - “transféré dans un trou nouveau des pertes provenant d’un autre trou” : la responsabilité bancaire défendue par l’absurde selon Monsieur Boutin, Admistrateur de crises (c’est pas sa première)
    - un petit porteur bienvenu (pour l’identification du spectateur) avec sa plaintes contre X (X=Kerviel au début)
    - “Si pour une banque comme la Société générale, sept milliards d’euros, c’est rien du tout, alors comment se fait-il qu’elle matraque les familles qui ont un découvert bancaire ?” : Ségolène Royal fondamentalement populaire
    - “Il faut arrêter avec un système financier qui marche sur la tête et qui perd de vue sa finalité” : et Sarkozy aussi !
    - des blogeurs très malins qui débloguent des complots bien soupesés
    - et moi qui patauge encore

  14. Anonymous 26 janvier 2008 à 22:26

    Trichet a un double mandat: l’inflation et la stabilité du système financier. Pour l’inflation c’est raté, et la stabilité c’est encore pire.
    Il n’est pas normal que la BCE n’ait pas vu les risques posés par les produits structurés de crédits (CDO et autres). La presse financière anglosaxone en parlait depuis au moins 2 ans. Pire encore, comme est-il possible que Trichet ait découvert seulement l’été dernier, en même temps que nous, les engagements hors bilans des banques (à travers les SIV et Conduits). Une sorte de système bancaire parallèle, en dehors des réglementations. C’est la réintégration des ces engagements dans les bilans des banques, qui a forcé la BCE a déverser des milliards, et qui explique l’augmentation des spreads sur l’EURIBOR.
    Maintenant, on apprend qu’un trader incontrôlé avait la capacité de mettre en faillite la SocGen ; une des plus grosses banques de la zone euro. Et Trichet commente: il faut renforcer les contrôles internes des banques. Ce qui est un inquiétant aveu d’impuissance. Trichet ne devrait pas compter sur l’auto-contrôle des banques pour assurer la stabilité du système.
    Et ce n’est pas fini pour les banques. Il y a le risque des contre-parties non solvables (à travers les CDS). Encore une fois un problème particulièrement développé en zone euro, selon un rapport de la Barclays. Et ce matin, j’entends Betbèze, directeur des études économiques au Crédit Agricole qui nous explique qu’il serait absurde d’utiliser le mark-to-market pour les banques. En gros, Betbèze nous annonce d’autres mauvaises nouvelles si on applique, comme prévu, les accords de Bâle II.
    Je crois qu’il est temps de se poser des questions sur la responsabilité des banquiers centraux et sur la stabilité du système.

  15. Halte au sionisme 26 janvier 2008 à 22:52

    Le système financier mondial est aux mains des sionistes il est donc normal qu’il y ait de temps en temps des pseudo-scandales destinés à cacher leurs méfaits.

  16. Francis 26 janvier 2008 à 23:26

    Oui, oui, c’est cela donc … et le père Noël est une ordure.

  17. Elisabeth 26 janvier 2008 à 23:44

    et Dame Lagarde envoyée à la rescousse
    CQFD ?
    ———————-
    DAVOS (Suisse), 26 jan 2008 (AFP)
    La ministre française de l’Economie et des Finances, Christine Lagarde, a de nouveau appelé samedi la Banque centrale européenne (BCE) à prendre en compte la croissance lorsqu’elle fixe ses taux d’intérêt, face au risque de fort ralentissement de l’activité.
    “Il faut envisager la politique monétaire en regardant la croissance et pas seulement la stabilité des prix”, a-t-elle déclaré lors du Forum économique mondial de Davos (Suisse).
    “Cette idée est exprimée dans toute l’Europe, pas seulement en France”, a dit la ministre.
    Egalement présent dans la station suisse, le président de la Banque centrale européenne Jean-Claude Trichet avait répété jeudi que la lutte contre l’inflation devait rester le seul objectif de l’institution. Cette position a été vigoureusement critiquée, notamment de la part de responsables français.
    “Nous avons une monnaie très forte. Notre compétitivité va être mise sous pression”, a ajouté la ministre.
    Interrogé sur le peu d’écho que trouve en Allemagne l’idée d’une prise en compte de la croissance dans la politique monétaire de la BCE, Mme Lagarde a estimé que “la question des taux de change commence à être un problème” en Allemagne, dont l’économie dépend beaucoup des exportations.
    “Il y a un intérêt et il va continuer à y avoir un intérêt pour cette question en Allemagne”, a-t-elle ajouté.

  18. Elisabeth 26 janvier 2008 à 23:46

    Et Bruxelles remet une couche ..
    CQFD ?
    —————-
    BRUXELLES (AFP) -
    La Commission européenne appelle la France à accélérer “considérablement” ses efforts pour réduire ses déficits publics, selon un projet de recommandation dont l’AFP a obtenu copie vendredi.
    “La France est invitée à accélérer considérablement son rythme de consolidation budgétaire et de réduction de sa dette”, estime la Commission dans ce document.
    Les pays de la zone euro se sont engagés en avril 2007 à atteindre l’équilibre de leurs finances publiques d’ici 2010.
    Mais la France a ensuite dit qu’elle se réservait la possibilité de reporter cet objectif à 2012 si la croissance n’était pas assez vigoureuse.
    L’équilibre des finances publiques “est reporté de 2010 à 2012 selon le plus plausible des deux scénarios macroéconomiques présentés par les autorités françaises”, souligne le texte.
    “Néanmoins, même cette trajectoire d’ajustement est sujette à des risques importants”, ajoute-t-elle.
    La Commission doit publier mercredi prochain son évaluation des objectifs en matière de finances publiques de la France. La recommandation ainsi émise doit ensuite être soumise aux ministres des Finances de l’UE.
    Publié le: 25/01/2008 à 17:49:52 GMT

  19. el gringo 27 janvier 2008 à 00:01

    Dès le vendredi 18 janvier, visiblement des personnes connaissaient les problèmes de la SG. Ce jour là, l’action chute brutalement de 94 à 85 euros avec un volume échangé 4 fois plus important que la normale (12 millions d’actions). Les autres bancaires baisseront aussi mais dans des proportions bien moindres.
    On peut aussi se poser la question sur la connaissance des faits à la SG pour toute la semaine du 14 au 18 janvier car les indices sur lesquels intervenait Jerome Kerviel n’ont cessé de se dégrader de plus en plus rapidement (DAX, Euro Stoxx 50, …) et les volumes d’actions SG échangées avaient déjà sensiblement augmenté.
    http://www.boursorama.com/graphiques/graphique_histo.phtml?form=OUI&mo=0&code=GLE&choix_bourse=pays%3D33&grap=AFFICHER&tc=3&duree=1&pe=0&te=0&is=2&mm1=50&mm2=&mm3=&comp=0&indiceComp=1&codeComp=&choix_bourseComp=pays%3D33&i1=1&i2=0&i3=0&st=6

  20. Halte au sionisme 27 janvier 2008 à 00:05

    Francis,
    Le blanchiment d’argent de la Société Générale pour le compte des sionistes je l’ai inventé aussi?

  21. el gringo 27 janvier 2008 à 00:14

    La SG, une banque que Nicolas Sarkozy connait bien puisqu’il lui a confié toutes ses économies soit près de 2 millions d’euros.
    Société générale (pour un total de 1 906 487

  22. Marco 27 janvier 2008 à 13:47

    Moi je suis curieux de voir si Kerviel va lâcher des noms et accuser d’autres collègues-rouages du système.
    A propos de l’affaire Kerviel, je vous soumets un lien vers notre forum où un utilisateur a écrit un article assez intéressant, sur les conséquences internes et sur les retombées que cela pourrait avoir:
    http://finance-hq.org/t132-Reflexion-l%27Affaire-Kerviel.-Faut-couper-plus-tetes.html

  23. el gringo 27 janvier 2008 à 16:56

    Jean-Pierre Mustier, directeur de la banque de financement et d’investissement de la SG, a affirmé lors d’une conférence téléphonique dimanche que le trader avait “commencé à utiliser de telles techniques depuis le début de l’année 2007″. “A ce stade, rien ne nous permet de dire qu’il dire qu’il a bénéficié de complicités, tant internes qu’externes”, a ajouté M. Mustier, mais “je ne peux pas vous assurer à 100% qu’il n’a pas eu de complicités”.
    Le courtier a commencé “fin 2006, début 2007 sur de toutes petites transactions et a développé ce savoir-faire de fraude pour pouvoir aboutir à la mise en place début janvier 2008 de cette énorme transaction de 30 milliards d’euros équivalents sur l’Eurostock, 18 milliards sur le Dax et 2 milliards sur le Footsie”, a précisé M. Mustier.
    Le courtier accusé par la banque d’être à l’origine de cette fraude était toujours entendu dimanche dans les locaux de la brigade financière à Paris. Sa garde à vue, entamée samedi, a été prolongée de 24 heures en début d’après-midi.
    http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?&news=5078154

  24. jeremy 27 janvier 2008 à 17:19

    les déclarations de sarko sur cette affaire sont démagogiques comme jamais.
    pourquoi ne confesse-t-il pas tout simplement que c’est trop compliqué pour lui?

  25. el gringo 27 janvier 2008 à 17:48

    Il a peut-être pas envi qu’on lui rappelle que de 1993 à 1995, il a laissé un déficit de 800 milliards de francs derrière lui comme Ministre du Budget.

  26. valerie 27 janvier 2008 à 18:39

    JK est peut-être un bon hacker, mais un piètre parieur.
    Il ne faut pas trop l’encenser financièrement parlant!

  27. Bernard 27 janvier 2008 à 18:56

    Selon le Parquet, l’enquête est extrêmement fructueuse.
    Il y en a à la SG qui doivent commencer à avoir des angoisses !

  28. valerie 27 janvier 2008 à 19:08

    Quand même seulement 2 plaintes déposées?
    L’une émanant de la direction de la Société générale et visant nommément Jérôme Kerviel, l’autre contre “X” déposée par un petit porteur de la banque.
    Un seul petit porteur qui réagit?

  29. el gringo 27 janvier 2008 à 19:24

    Sans doute un salarié de la BNP payé pour embéter la SG ;-)
    L’avenir s’assombrit pour Bouton et la SG.
    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1536/Economie/article/detail/148955/2008/01/27/L-avenir-de-la-Soci-t-G-n-rale-obscurci-apr-s-la-fraude.dhtml

  30. el gringo 27 janvier 2008 à 20:02

    La réaction des avocats de Jerome Kervial
    Jérôme Kerviel “n’a commis aucune malhonnêteté”.
    Selon Me Elisabeth Meyer et Christian Charrière-Bournazel, le jeune trader, accusé par la Société Générale d’une “fraude” massive à son encontre chiffré à 4,9 milliards d’euros, “n’a pas détourné un seul centime, n’a profité d’aucune manière des biens de la banque”. Les deux avocats accusent la banque de vouloir “élever un écran de fumée qui détournerait l’attention du public de pertes beaucoup plus substantielles qu’elle a accumulées ces derniers mois, notamment dans l’invraisemblable équipée des subprimes”.
    Ils ont également dénoncé “les conditions volontairement précipitées et tout à fait anormales” dans lesquelles la banque “a liquidé des positions [chiffrées à 50 milliards d'euros] qui auraient pu se redresser avec le temps”. “Elle a ainsi provoqué elle-même des pertes de près de 4,5 milliards d’euros”, selon les avocats de Jérôme Kerviel, qui se trouvait dimanche en garde à vue dans les locaux de la brigade financière.
    Parlant du “scandale de la Société Générale”, les deux avocats ont dénoncé le “lynchage médiatique hors du commun” dont leur client “fait l’objet”. “On a prétendu contre toute raison qu’il était en fuite, qu’il serait responsable de pertes énormes au détriment des actionnaires de la Société Générale. On a publié sa photo, fouillé sa vie privée et celle des membres de sa famille”, ont-ils déploré. Ils ont mis en cause le PDG de la Société Générale Daniel Bouton qui, “dans une lettre publiée dans tous les quotidiens”, “sous prétexte de rassurer les actionnaires”, a taxé Jérôme Kerviel “de fraude et l’a livré aux chiens”. Pour eux, “au contraire, il a réalisé au profit de la Société Générale des bénéfices considérables, qui s’élevaient au 31 décembre 2007 à près d’un milliard cinq cents millions d’euros”.
    http://aliceadsl.lci.fr/infos/economie/entreprises/0,,3696387-VU5WX0lEIDUzNg==,00-societe-generale-jerome-kerviel-commis-aucune-malhonnetete-.html?cmp=ILC-blocLCI&lien=accroche

  31. el gringo 27 janvier 2008 à 22:12

    SocGen : des ennuis à venir dans les pays de l’Est ?
    D’après nos confrères du site internet du Point, la Société Générale serait impliquée dans des prêts hasardeux à hauteur de plusieurs milliards en Europe de l’Est.
    D’après le site internet de nos confrères du Point, une enquête policère serait en cours sur des crédits accordés par la Société Générale dans les pays de l’Est. Le montant des encours s’élèverait à plusieurs milliards d’euros.
    Conseil d’administration mercredi
    Des sources syndicales ont indiqué à l’AFP qu’un conseil d’administration de la Société Générale a été convoqué pour mercredi.
    Réunis vendredi en intersyndicale, les syndicats, qui ont des élus au conseil d

  32. el gringo 27 janvier 2008 à 22:43

    Les USA au courant des problèmes de la SG dès le vendredi 18 janvier (donc avant Bouton) ?
    http://www.reuters.com/article/bankingFinancial/idUSL1884640720080118

  33. valerie 28 janvier 2008 à 19:01

    Selon le procureur de Paris, le jeune homme a dit aux policiers avoir agi seul depuis deux ans, investissant au-delà des autorisations et dissimulant ses actions. Il a assuré avoir été animé par un souci strictement professionnel et affirmé que D’AUTRES TRADERS FAISAIENT LA MEME CHOSE A LA SG

  34. valerie 28 janvier 2008 à 20:42

    est-il possible que même si les positions en face étaient fictives a départ (JK a fait des faux et usage de faux), lorsque la SG a décidé de déboucler , un lundi , avec fermeture des US pour éviter les interferences, de nouvelles positions avaient pu être créées aux Caiman pour déboucler les positions de JK et récupérer offshore les “pertes” de la SG ?

  35. louloulatruffe 28 janvier 2008 à 21:41

    La banque doit respecter des ratios de solvabilité vis à vis de la commission bancaire. Une fois connues de la Direction, les 50 Mds de positions étaient inacceptables en termes de risque et de communication, d’où le débouclage!
    Par ailleurs, d’après certaines sources, Jérôme Kerviel aurait planqué ses positions dans tous les books de la Soc Gen, afin de les rendre moins visibles…

  36. Halte au sionisme 29 janvier 2008 à 01:44

    Le 4 février 2008 Daniel Bouton comparaîtra devant le TGI de Paris pour “blanchiment aggravé” dans le cadre de l’affaire dite du “Sentier 2″.
    Une escroquerie en bande organisée perpétrée par les sionistes avec la complicité de la Société Générale.
    Les 4,9 milliards d’euros doivent être du côté de Tel Aviv en ce moment.

  37. Halte au sionisme 29 janvier 2008 à 01:47

    Voici un lien intéressant pour ceux qui n’auraient pas suivi l’affaire :
    http://www.denistouret.net/constit/Sentier_proces.html

  38. you can look here 7 février 2019 à 23:15

    I simply want to mention I am just new to blogging and site-building and certainly enjoyed this web-site. Very likely I’m planning to bookmark your blog post . You certainly have excellent posts. Regards for sharing your web-site.

  39. Madalyn Berlingo 16 février 2019 à 12:55

    I have an idea for a really good website but have never started a website before, so I don’t know where to start..