Le Blog Finance

L’Iran veut revoir le contrat de Total sur Pars South (GNL)

Iransouthnotrhpars_1L’Iran veut "reconsidérer" un très important projet gazier avec le groupe pétrolier français Total portant sur une usine de liquéfaction de gaz à South Pars, dans le Golfe, a indiqué le ministre iranien du Pétrole cité lundi par le Financial Times.

ponse du berger à la bergère ? peut-être. Mais au fond qui est le berger, et qui est la bergère ?

Les propos pour le moins "agressifs " – voire même qualifiés d’extrémistes – de la France envers l’Iran n’auraient-ils pas pour objectif final d"amadouer" Téhéran sur les conditions du contrat concernant l’exploitation de l’un des plus grands champs gaziers du monde, en usant de la méthode du"chantage" qui semble plaire à Nicolas Sarkozy, faisant fi de la voie diplomatique.

la réponse de l’Iran sur les contrats passés au Total est-elle à considérer au contraire comme la réponse aux réelles invectives de Paris ? La méthode Coué devient contagieuse, car face à ces propos pour le moins belliqueux, mieux vaut garder la tête froide.

Le projet portant sur plusieurs milliards de dollars doit "être reconsidéré", a assuré Gholam Hossein Nozari expliquant que les prix que Total souhaitait pratiquer pour la vente du GNL (gaz naturel liquéfié) qui sortira de l’usine sont trop élevés. Les prix proposés à Téhéran par Total vont forcer l’Iran "à étudier la faisabilité d’un nouveau plan", a-t-il ajouté selon le quotidien économique.

"Pour l’instant, nous n’avons pu prendre de décision finale d’investissements, parce que nous sommes en train de ré-étudier le projet et les coûts, mais je n’ai pas de commentaire à faire sur ce qu’a dit M. Nozari", a indiqué à l’AFP une porte-parole du groupe Total.

Le ministre iranien a également remis en cause une des clauses prévue dans le projet, selon le FT, selon laquelle Total récupèrerait pour lui-même 5 millions de tonnes de GNL. Ceux-ci "doivent être remis sur le marché" et ne pas aller au pétrolier français, a estimé le ministre.

L’Iran avait donné jusqu’à juillet à Total pour faire une nouvelle proposition de prix pour pouvoir finaliser ce projet, selon le FT. Total de son côté a fait valoir que les investissements nécessaires avaient considérablement augmenté depuis les premières négociations. "Le coût de ce projet a beaucoup augmenté, et on est train de revoir la copie pour faire baisser les coûts", a expliqué la porte-parole.

L’"affaire" intervient alors que le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a affirmé dimanche que Paris avait "demandé" à de grandes entreprises françaises dont Total, de ne "pas répondre aux appels d’offres" en Iran en raison de la crise autour du programme nucléaire de ce pays. Interrogée à ce sujet, la porte-parole de Total n’a pas souhaité non plus faire de commentaires, affirmant toutefois que "pour prendre une décision d’investissement, on prendra en compte la situation internationale".

L’Iran avait annoncé en février 2006 qu’il allait signer des contrats avec le géant anglo-néerlandais Shell, le français Total et l’espagnol Repsol pour développer des projets à Pars. "Les contrats seront probablement signés" dans les prochains jours, avait alors déclaré Akbar Torkan, le directeur général de la compagnie publique Pars Oil and Gas Company (POGC), en charge du champ pétrolier. Les contrats concernent les phases 11 et 13 du gisement et sont destinés à la production de gaz naturel liquéfié (GNL) pour l’export.

Total était prévu pour travailler sur la phase 11, avec un projet appelé Pars GNL, tandis que Shell et Repsol devaient travailler sur la phase 13, avec un projet appelé Persian GNL. Les compagnies devaient collaborer avec la Compagnie nationale iranienne de pétrole (NIOC). L’investissement pour chaque phase était alors estimé entre 1.2 et 1.5 milliard de dollars.

En mars 2006, Gaz de France avait reconnu être en discussion avec Total et les autorités iraniennes pour prendre une participation dans le projet d

Partager cet article

Article de

16 commentaires

  1. Algerino 18 septembre 2007 à 10:12

    Certains medias moins renseignés que le blog finance ;) tentent de donner une image arrierée des iraniens (peut-être pour préparer l’opinion à des décisions non cautionables), mais c’est un peuple cultivé et tolérant(pour la grande majorité d’entre eux)avec une réelle économie et une histoire millénaire. J’espère qu’ils n’auront pas à subir d’attaques et que leurs dirigeants vont savoir eviter la confrontation.

  2. Elisabeth 18 septembre 2007 à 10:31

    L’Iran semble visiblement vouloir éviter la confrontation et faire la distinction entre la France, les françasi, Nicolas Sarkozy, Kouchner et l’UMP
    Preuve d’intelligence … de leur côté

  3. Algerino 18 septembre 2007 à 13:28

    Oui c’est vrai que je m’attendais à une reaction plus vive du côté iranien.
    J’espère que le durcissement de la position française ne vient pas d’info sur une décision d’attaque imminente des Etats-Unis. Je crois que le quotidien arabophone Al Qods al arabi a fait une analyse qui leur laisse penser que la décision est déja prise.
    En même temps vu que le peuple americain condamne l’action en Irak, je ne vois pas comment le gouvernement pourrait faire passer une 2eme guerre…

  4. gregory 18 septembre 2007 à 13:57

    dans les chenils, comme tout le monde le sait, il existe de nombreuses races de chien
    avant il y avais le toutou blair, maintenant il y a le caniche sarkozy
    ce gars j’ai jamais pu le blairer (eheh), ou chirac a dis non, sarkozy baisse son froc et dis oui, et comme il aime ca, il passe ses vacances aux states

  5. gregory 18 septembre 2007 à 14:10

    ce n’est pas très constructif je l’admet, mais au moins ca a le mérite de dire clairement ce que je ressens pour notre cher président

  6. Elisabeth 18 septembre 2007 à 14:29

    Un chien suit son maître , sarko outrepasse les desiderata du maitre , de + les USA doivent être bien contents que TOTAL ait des difficultés en Iran, car ils convoitent mine de rien Pars South, comme tout le monde
    de là que Bush ait “taquiné” Sarko, en usant de son “énergie” à ses dépens selon la méthode des arts martiaux, pourquoi pas ?

  7. Elisabeth 18 septembre 2007 à 14:45

    “je ne vois pas comment le gouvernement pourrait faire passer une 2eme guerre…” et la financer , à moins qu’elle serve de test grandeur réel pour la “fameuse” bombe
    + action rapide
    qui peut faire une “estimation” du cout ? carburants avions, etc …

  8. Anonymous 24 septembre 2007 à 10:45

    SARKOZY est un agent sioniste operant pour Israel.La france est en dangers.

  9. Du nouveau ! 26 septembre 2007 à 21:20

    Iran développera Pars sans Total si nécessaire
    Mercredi 26 septembre 2007 / 18h47
    Mardi, le directeur général de Total, Christophe de Margerie, avait déclaré le projet de South Pars dans l’impasse en raison des difficultés pour trouver un accord avec la compagnie pétrolière nationale iranienne.

  10. Elisabeth 27 septembre 2007 à 11:34

    La “menace”se précise contre Total et Sarkozy, qui est désormais nommé sur le dossier

  11. E&P 27 septembre 2007 à 12:12

    @Elisabeth :
    Total n’est pas demandeur aux conditions actuelles : Margerie a annoncé en mai dernier qu’ils se donnait 6 mois pour prendre une décision… c’est à dire au moment où les mollahs seraient moins gourmands !
    Or, les mollahs ne tempèrent pas leurs appétits car ils n’ont plus le choix. Les mollahs SONT les demandeurs dans l’affaire car ils recherchent désespérement des investisseurs (pourquoi croyez vous que les Chinois aient signé leur LNG avec Woodside ?)
    Donc, c’est tout sauf une situation de menace. Les mollahs jouent la provocation dans l’espoir d’impressionner -mais Margerie a donné sa réponse !
    Ici comme sur beaucoup de sujets, votre analyse est pauvre. svp, faîtes preuve d’humilité….

  12. E&P 27 septembre 2007 à 12:12

    @Elisabeth :
    Total n’est pas demandeur aux conditions actuelles : Margerie a annoncé en mai dernier qu’ils se donnait 6 mois pour prendre une décision… c’est à dire au moment où les mollahs seraient moins gourmands !
    Or, les mollahs ne tempèrent pas leurs appétits car ils n’ont plus le choix. Les mollahs SONT les demandeurs dans l’affaire car ils recherchent désespérement des investisseurs (pourquoi croyez vous que les Chinois aient signé leur LNG avec Woodside ?)
    Donc, c’est tout sauf une situation de menace. Les mollahs jouent la provocation dans l’espoir d’impressionner -mais Margerie a donné sa réponse !
    Ici comme sur beaucoup de sujets, votre analyse est pauvre. svp, faîtes preuve d’humilité….

  13. E&P 27 septembre 2007 à 12:12

    @Elisabeth :
    Total n’est pas demandeur aux conditions actuelles : Margerie a annoncé en mai dernier qu’ils se donnait 6 mois pour prendre une décision… c’est à dire au moment où les mollahs seraient moins gourmands !
    Or, les mollahs ne tempèrent pas leurs appétits car ils n’ont plus le choix. Les mollahs SONT les demandeurs dans l’affaire car ils recherchent désespérement des investisseurs (pourquoi croyez vous que les Chinois aient signé leur LNG avec Woodside ?)
    Donc, c’est tout sauf une situation de menace. Les mollahs jouent la provocation dans l’espoir d’impressionner -mais Margerie a donné sa réponse !
    Ici comme sur beaucoup de sujets, votre analyse est pauvre. svp, faîtes preuve d’humilité….

  14. E&P 27 septembre 2007 à 12:12

    @Elisabeth :
    Total n’est pas demandeur aux conditions actuelles : Margerie a annoncé en mai dernier qu’ils se donnait 6 mois pour prendre une décision… c’est à dire au moment où les mollahs seraient moins gourmands !
    Or, les mollahs ne tempèrent pas leurs appétits car ils n’ont plus le choix. Les mollahs SONT les demandeurs dans l’affaire car ils recherchent désespérement des investisseurs (pourquoi croyez vous que les Chinois aient signé leur LNG avec Woodside ?)
    Donc, c’est tout sauf une situation de menace. Les mollahs jouent la provocation dans l’espoir d’impressionner -mais Margerie a donné sa réponse !
    Ici comme sur beaucoup de sujets, votre analyse est pauvre. svp, faîtes preuve d’humilité….

  15. Algerino 27 septembre 2007 à 12:53

    @E&P: Total n’est pas edmandeur sur l’un des plus grand champs gazier de la planete? Même avec des conditions plus contraignantes je pense que si on mettait de côté la géopolitique, Total voudrait conserver à tout prix une participation dans ce champs, c’etait une de leur fierté il me semble

  16. Elisabeth 27 septembre 2007 à 17:22

    Si la Chine est là … c’est qu’il doit y avoir un intérêt
    http://www.leblogfinance.com/2006/12/liran_et_la_chi.html
    PS : si j’étais de TOTAl ou plutot important actionnaire de Total, je ferai tout pour minimiser le pb …

Commenter cet article