Le Blog Finance

Le cours du blé dopé par une hausse de la demande

Le cours du blé dopé par une hausse de la demande

Si les cours de maïs et soja ont bénéficié cette semaine de la trêve commerciale entre Chine et Etats-Unis, tel n’est pas le cas des cours du blé américain coté à la Bourse de Chicago. Il est vrai qu’il n’est pas dans les habitudes de l’Empire du Milieu d’en acheter massivement.

Néanmoins, les prix auront progressé vendredi à la faveur de l’annonce d’une commande de 224.000 tonnes de blé dur rouge d’hiver et d’un rapport hebdomadaire faisant état de ventes à l’étranger totalisant 711.800 tonnes lors de la semaine se terminant le 29 novembre, un chiffre supérieur aux prévisions qui tablaient sur une fourchette comprise entre 300.000 et 600.000 tonnes. Cela aura eu pour effet de rassurer quelque peu les acteurs du marché soucieux de voir le blé américain être moins attractif sur le marché mondial que les blés de la mer Noire.
Les cours auront également profité de la révision en baisse des prévisions concernant la récolte de blé en Australie, autre grand pays exportateur.

Au final, en fin de semaine, le boisseau de blé pour mars, contrat le plus échangé, aura achevé la journée à 5,3125 dollars contre 5,1575 dollars vendredi dernier, en hausse de 3,01%.

Sources : AFP, Bourse de Chicago

Elisabeth Studer – 8 décembre 2018 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

Commenter cet article