Le Blog Finance

Dieselgate : l’étau se resserre autour de Bosch et trois de ses salariés

L’étau se resserre autour de Bosch dans l’affaire du dieselgate lié à Volkswagen. La justice allemande cible désormais tout particulièrement trois cadres de l’équipementier au sein de son enquête destiné à établir les responsabilités au sein de Bosch dans la manipulation des moteurs diesel de VW.
Confirmant des informations du magazine économique allemand Wirtschaftswoche, un porte-parole du parquet de Stuttgart a ainsi indiqué qu’une enquête avait été ouverte contre trois salariés de Bosch soupçonnés de complicité de fraude en lien avec la possible manipulation des émissions polluantes de véhicules Volkswagen. Selon la justice allemande, il s’agit de personnes des équipes d’encadrement de l’équipementier. L’une d’elle, placée plus haut que les deux autres dans la hiérarchie, se situe au niveau de la moyenne des échelons d’encadrement. Si jusqu’à présent, l’enquête était dirigée contre des salariés non identifiés, le porte-parole du parquet de Stuttgart n’a toutefois souhaité communiquer aucun nom.

Un porte-parole de Bosch a refusé de répondre aux questions des agences de presse visant ses collaborateurs, arguant de la présomption d’innocence. Réitérant la volonté du groupe à coopérer avec les autorités compétentes, il s’est borné de préciser que tant les investigations du parquet que l’enquête interne se poursuivaient. Laissant entrevoir un éclaircissement des faits. « Nous ne souhaitons pas spéculer sur l’issue des investigations » a-t-il ajouté.

Pour rappel, le parquet de Stuttgart s’intéresse parallèlement à des salariés de Bosch – encore non identifiés – dans le cadre une autre enquête ouverte en mars dernier portant sur une fraude présumée de salariés de Daimler sur les émissions polluantes.

Jusqu’à présent, l’équipementier a uniquement reconnu avoir fourni à Volkswagen des composants du logiciel permettant de manipuler les tests.

Sources : AFP, Wirtschaftswoche

Elisabeth Studer, le 1 juillet 2017 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Perquisitions chez Daimler et Bosch liés au dieselgate

Dieselgate : Bosch aurait joué un rôle essentiel

Partager cet article

Article de

6 commentaires

  1. retrouvé le retour 1 juillet 2017 à 20:41

    Pauvre Helmut, pauvre Simone, les voilà maintenant qui jouent avec vos cercueils !!

  2. retrouvé le retour 2 juillet 2017 à 09:38

    Les normes « instituées » pour les petits véhicules diesel ne peuvent être tenues, car elles sont irréalistes.
    On va donc tirer une nouvelle fois sur le lampiste. C’est bien pratique.
    Une bonne campagne de presse pourrie et hop le tour est joué !!

    (C’est un peu comme le problème de l’isolation des tours à Londres. Si l’on veut une isolation correcte à un prix bas, il faut mettre des matériaux inflammables. )

    Que va-t-on faire du distillât lourd, on ne va pas le renvoyer dans les nappes !! On va l’utiliser chez les Indiens ou le mettre dans les moteurs des avions ou éventuellement des bateaux .

  3. Elisabeth Studer 3 juillet 2017 à 00:32

    c’est cela Bosch va payer à la place de VW, c’est bien parti pour :-(

  4. retrouvé le retour 4 juillet 2017 à 20:37

    Oui et aussi pour les autres puisque c’est la norme qui est impossible a tenir !! Ensuite ce n’est pas Bosch mais les 3 lampistes .

  5. retrouvé le retour 4 juillet 2017 à 21:06

    Ouf les petites filles de Simone ne veulent pas séparer les grands parents !! Trop fort !!

  6. retrouvé le retour 6 juillet 2017 à 10:57

    « Selon la justice allemande, il s’agit de personnes des équipes d’encadrement de l’équipementier. L’une d’elle, placée plus haut que les deux autres dans la hiérarchie, se situe au niveau de la moyenne des échelons d’encadrement. »

    Bravo, le profil exact du pingouin qui va se retrouver à la barre avec une défense mini-mini !!
    En Allemagne il est possible que ce genre de profil soit soumis, au moment de sa nomination sur le poste, à un passage chez le notaire qui l’engage sur la valeur de ses biens. Pas besoin d’attendre donc un jugement pour lui piquer tout.

    Bosch c’est beaucoup et pas uniquement à Stuttgart-Feuerbach « Bosch beschäftigt im Rems-Murr-Kreis rund 3000 Männer und Frauen. »

    größte Arbeitgeber » avant Karcher et AEG !!

Commenter cet article