Le Blog Finance

Mitsubishi / Nissan : vers une production conjointe de pick-ups

En vue de mettre en œuvre de nouvelles synergies après la récente prise de contrôle de Mitsubishi par Nissan, les deux constructeurs envisagent de produire en commun des pick-ups dans le Sud-Est asiatique. C’est en effet ce qu’a indiqué Trevor Mann, directeur général adjoint de Mitsubishi, lors d’un entretien donné au salon de l’automobile de Genève.

Les deux groupes japonais pourraient mettre partager leur architecture technique et produire conjointement les futurs pick-ups destinées à remplacer le Nissan Navara et le Mitsubishi Triton, tous deux construits en Thaïlande à l’heure actuelle.

Selon Trevor Mann, l’architecture des pick-ups de Mitsubishi pourrait constituer la base des futurs modèles de ce segment produits par l’alliance. Arguments avancés par le responsable de Mitsubishi : son groupe constituerait la référence au sein de l’alliance en terme de coûts de revient pour ce type de véhicules et sa technologie en matière de 4×4 serait plus avancée que celle de Nissan.

Le directeur général adjoint de Mitsubishi a par ailleurs précisé que la coopération envisagée au départ en Thaïlande devrait s’étendre rapidement à d’autres pays de la régions – dont l’Indonésie et les Philippines – où sont d’ores et déjà installées les deux constructeurs. Néanmoins, l’assemblage des pick-ups devrait demeuré en Thaïlande, 40 % des ventes réalisées dans ce pays par les deux constructeurs provenant de ce segment.

Reste que les modèles actuels de Navara et de Triton ont été lancés en 2014 et ne devraient pas être remplacés avant 2022, laissant un temps de  réflexion conséquent avant que les décisions de développement et de production ne soient gravées dans la marbre.

Pour rappel, Nissan est devenu le premier actionnaire de Mitsubishi en octobre 2016 en investissant 237 milliards de yens (2,08 milliards d’euros) pour acquérir 34% du capital de son compatriote. Mitsubishi se trouvait alors dans une mauvaise posture, ses ventes étant fortement impactées par le scandale lié aux falsifications des données de consommation de plusieurs de ses modèles. Depuis, Trevor Mann été chargé par Carlos Ghosn, PDG de Nissan et de Renault, de parvenir à son redressement.

Sources : Reuters, Mitsubishi

Elisabeth Studer – 12 mars 2017 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Pas de changement au capital de Renault-Nissan tant que l’Etat y sera présent selon Ghosn

Partager cet article

Article de

Commenter cet article