Le Blog Finance

Audi : premières perquisitions en Allemagne pour des ventes aux Etats-Unis

Premières perquisitions organisées par le parquet depuis septembre 2015, date à laquelle a éclaté le scandale Volkswagen lié au trucage des émissions polluantes. Dans le cadre de ce dossier, le parquet de Munich a fait procéder mercredi dernier à des perquisitions sur les deux principaux sites d’Audi en Allemagne ainsi que dans plusieurs autres lieux, via une centaine d’enquêteurs.

Le parquet munichois a par ailleurs indiqué avoir ouvert une information judiciaire contre X relative à la vente aux Etats-Unis entre 2009 et 2015 d’environ 80.000 véhicules diesel Audi soupçonnés d’être équipés du désormais célèbre logiciel truqué. Il a tenu à préciser que cette enquête ne portait pas sur les ventes en Europe.

De son côté, Audi a déclaré que les enquêteurs fouillaient son siège à Ingolstadt, en Bavière, et son usine à Neckarsulm, dans le Bade-Wurtemberg. Volkswagen a déclaré pour sa part que des fouilles étaient en cours à son siège de Wolfsburg, en Basse-Saxe, sans consentir à fournir de plus amples détails.

Le journal Bild am Sonntag indique quant à lui que les bureaux du président du directoire de Volkswagen, Matthias Müller, ont eux aussi été fouillés lors de cette vaste perquisition. Toujours selon le journal allemand, les enquêteurs se sont intéressés à 47 employés de Volkswagen dont Matthias Müller – en tant que président du conseil de surveillance d’Audi – et Rupert Stadler, le président du directoire de la marque aux anneaux. Leurs recherches visaient à trouver des agendas personnels, des ordinateurs portables et cartes à puces des smartphones. L’hebdomadaire Der Spiegel rapportait samedi que des notes et les téléphones du dirigeant ont été saisis par la justice.

Pour rappel, en novembre 2015, Audi a reconnu que ses moteurs diesel 3,0 litres V6 étaient équipés de logiciels de contrôle des émissions polluantes considérés comme illégaux aux Etats-Unis. L’entreprise assure qu’il est dans son intérêt de faire la lumière sur ces pratiques et dit coopérer pleinement avec les autorités effectuant les perquisitions.

“Le chemin vers la résolution” de cette affaire est “loin d’être terminé”, a déclaré mercredi dernier Rupert Stadler lors de la présentation des résultats annuels de la marque. Une manière d’indiquer que la route va être longue financièrement parlant, alors qu’Audi a d’ores et déjà porté en 2016 1,63 milliard d’euros de provisions pour le scandale des émissions polluantes.

Sources : Reuters, Belga, Bild am Sonntag, Der Spiegel

Elisabeth Studer – 19 mars 2017 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

Commenter cet article