Le Blog Finance

Allemagne : Wolfgang Schäuble exhorte la BCE à relever ses taux

Wolfgang Schäuble, le ministre des Finances allemand, s’attaque ouvertement à la politique actuelle de la Banque centrale européenne (BCE ). S’exprimant dans le cadre d’un entretien au magazine The European, le ministre a souhaité une normalisation de l’inflation de façon à ce que la Banque centrale européenne (BCE) en finisse progressivement avec une “politique monétaire inhabituelle”. Pour ne pas dire plus …

Mais selon lui, “on ne peut en sortir que progressivement parce que tout est tellement enchevêtré que seule une sortie très finement élaborée, sans risque de grandes perturbations, est possible“. Enfonçant le clou, Wolfgang Schäuble a par ailleurs déclaré qu’il préférerait vraiment “que les taux d’intérêt ne soient pas aussi bas”.

Le ministre des Finances semble vouloir mettre une forte pression sur la BCE, puisque dans un autre entretien
accordé au Süddeutsche Zeitung, il a parallèlement exhorté la Banque Centrale européenne à sortir dès cette année de sa politique monétaire ultra-accommodante.

La Banque centrale européenne aura la lourde tâche de sortir de la politique monétaire ultra-expansionniste”, déclare-t-il ainsi dans l’édition de vendredi du quotidien. Ajoutant qu’il “serait sans doute judicieux que la BCE ose en sortir cette année”.

Lundi, la fédération bancaire allemande (BdB) avait déclaré pour sa part que la politique de taux extrêmement bas de la Banque centrale européenne créait des difficultés pour les banques et qu’il était temps de commencer “un changement de direction très prudent de la politique”, en partie du fait de la reprise de l’inflation.

“Les taux d’intérêt bas sont un énorme problème pour les banques mais le relèvement des taux d’intérêt de la BCE devrait être mené prudemment”, a par ailleurs ajouté la BdB qui considère que l’union monétaire de la zone euro n’a pas encore réglé tous ses problèmes.

Afin de soutenir l’économie européenne, la BCE a pris un ensemble de mesures consistant à augmenter la masse monétaire et à maintenir des taux d’intérêt faibles. En relançant le crédit et en offrant un financement à moindre coût aux entreprises et aux individus, la Banque centrale européenne espère ainsi relancer la consommation.

A noter également que lors du dernier Conseil des gouverneurs du 8 décembre dernier, la BCE a prolongé ses achats d’obligations sur les marchés jusqu’à fin 2017, ramenant toutefois le montant mensuel consacré à ses achats de 80 milliards à 60 milliards d’euros.

Ces taux d’intérêt très bas déplaisent fortement à l’Allemagne, cette politique rendant la rémunération de l’épargne de moins en moins attractive. Or, l’épargne est devenue une réelle nécessité pour Berlin ces dernières années, pour pouvoir financer les retraites et faire face au vieillissement de la population.

L’Allemagne est en effet dotée un régime mixte – répartition et capitalisation – de ce fait, la perte de rendement fait mécaniquement plonger les caisses de retraite et de manière plus générale les épargnants. Depuis 2012, le rendement de l’épargne la plus classique – tel le livret A français – a été divisé par deux outre Rhin.

L’agence de notation Standard & Poor’s estime pour sa part que la BCE ne modifiera pas sa politique ultra-accommodante avant 2018, et ce, même si 2017 devrait marquer le retour de l’inflation dans la zone euro. Standard & Poor’s considère en effet que l’inflation “core” – hors éléments les plus instables comme les coûts de l’énergie – devrait demeurer discrète durant les prochains mois, donnant des arguments à la BCE pour maintenir le statu quo. Et ce d’autant plus, si elle décide de considérer la hausse de l’inflation dans l’énergie comme étant momentanée. Au final, “la politique monétaire restera sans doute accommodante jusqu’à ce que l’inflation ‘core’ connaisse un ajustement régulier de sa trajectoire, sans doute pas avant 2018″ estime l’agence de notation.

Sources : Reuters, les Echos, France Culture, Presse allemande

Elisabeth Studer – 12 janvier 2017 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

18 commentaires

  1. Elisabeth Studer 12 janvier 2017 à 20:36

    PARIS, 12 janvier (Reuters) – Le craintes d’un retour de l’inflation en zone euro apparues après la publication de chiffres supérieurs aux attentes sont très exagérées, a déclaré jeudi François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France et membre du conseil des gouverneur de la Banque centrale européenne (BCE).
    La remontée actuelle de l’inflation “s’explique en partie par le rebond des prix de l’énergie mais c’est aussi le fruit de notre politique monétaire non conventionnelle”, a-t-il dit lors de la présentation de ses voeux à la place financière de Paris.

    “Certains semblent s’inquiéter d’un retour de l’inflation : c’est très exagéré. Nous ne sommes pas encore à notre cible de (près de) 2%”, a ajouté le gouverneur en référence à l’objectif de la BCE.
    Les prix à la consommation sur les douze mois à fin décembre ont progressé de 1,1% en zone euro, la hausse atteignant 1,7% en Allemagne, la première économie de la zone.
    Pour François Villeroy de Galhau, les différences entre pays membres “devraient s’atténuer progressivement au fil de l’année et sont cohérentes avec les sous-jacents économiques”.
    Le gouverneur de la Banque de France a souligné d’autre part que la mobilisation “sans faille” de la France et de ses partenaires européens avait permis d’éviter un “mauvais accord” sur les nouvelles règles internationales de solvabilité des banques dans le cadre des travaux du comité de Bâle.
    “Pour transformer l’essai, il faudrait maintenant dans les semaines ou les mois qui viennent pouvoir conclure un bon accord”, a-t-il dit.

  2. retrouvé le retour 12 janvier 2017 à 23:37

    On voit bien que ES ne touche pas de “pension” Hoechst

  3. retrouvé le retour 13 janvier 2017 à 00:09

    Trop fort l’ émissionssur les camps d’immigrés dans des containers d’Elise et moi qui me faisait du soucis pour le caractère horrible des briques du Carmel d’Auschwitz !!
    Des briques vernissées sur la seconde rangée de barbelés !!

  4. retrouvé le retour 13 janvier 2017 à 00:20

    Finement les plans faits en 1933 pour les camps semblent parfaits vu ce qui est proposé aujourd’hui, il ne manquait que les container et l’informatique !! Ensuite savoir avec qui on va les remplir serait un point de détail” suivant une expression devenue célèbre”

  5. ES 13 janvier 2017 à 13:58

    un superbe marché “le migrant” n’est-il pas ???

  6. ES 13 janvier 2017 à 13:59

    plus il y a de migrants , plus il y a des dollars !!!
    donc nos impots paient ces sociétés ???

  7. retrouvé le retour 13 janvier 2017 à 22:05

    J’ai fait un petit tour au début de l’année pour voir sur place. Il y a surtout beaucoup d’Ukrainiens que se soit en Silésie, Opole, Wroclaw, etc.. et beaucoup aussi à Berlin, Leipzig ou Dresden.
    En plus quelques Afghans, Syriens et autres turcophones.

    On verra si le $ coule, rien n’est moins sur!!

  8. Rob 24 janvier 2019 à 22:29

    This is really fascinating, You’re a very professional blogger.
    I have joined your rss feed and look forward to seeking extra
    of your magnificent post. Also, I’ve shared your website in my social networks

  9. Jamaal 26 janvier 2019 à 15:12

    Now it’s time to decide your specific investments.

  10. brazil nuts calories 26 janvier 2019 à 17:11

    I was more than happy to discover this page. I wanted to thank you
    for your time due to this wonderful read!! I definitely really liked
    every little bit of it and I have you book marked
    to look at new information on your web site.

  11. Lawerence 27 janvier 2019 à 15:59

    And this is an investment threat price taking.

  12. brazil nuts amazon 28 janvier 2019 à 08:06

    It’s the best time to make some plans for the future and it is time to be
    happy. I’ve read this post and if I could I wish to suggest you
    some interesting things or advice. Maybe you can write next articles
    referring to this article. I want to read more things about it!

  13. Leona 6 février 2019 à 02:20

    A financial advisor is your planning companion.

  14. Deloris 7 février 2019 à 03:42

    A monetary advisor is your planning partner.

  15. Madeline 12 février 2019 à 08:18

    Think about investments that supply instant annuities.

  16. Norris 15 février 2019 à 01:18

    And that is an funding danger value taking.

  17. Lucio 19 février 2019 à 02:05

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  18. Harlan 19 février 2019 à 03:05

    And that is an investment threat worth taking.