Le Blog Finance

Nouvelle version du Boeing 737 à l’étude, pour concurrencer l’Airbus A320

Boeing travaillerait sur une nouvelle version du 737. C’est en tout cas ce qu’a indiqué vendredi une source proche du dossier. L’objectif de l’avionneur serait bien évidemment de retrouver le leadership dans le segment très concurrentiel des monocouloirs.

Toujours selon la même source, l’avion en cours de développement devrait s’insérer dans la gamme juste au-dessus du 737 MAX 7, le plus petit modèle de la famille 737, dont la capacité est de 126 sièges et qui doit rentrer en service en 2019. Les capacités du nouveau appareil, baptisé à l’heure actuelle 737 MAX 7X, pourraient aller jusqu’à 150 sièges. Il serait également doté d’un plus long rayon d’action que son homologue remotorisé.

Confirmant des informations de presse, la source a par ailleurs ajouté que Boeing évaluait à l’heure actuelle le potentiel commercial de ce nouvel appareil. La réflexion ne serait pas à un stade avancé.

Contacté par l’AFP, Doug Alder, un porte-parole de BCA, la division civile et commerciale de Boeing, n’a souhaité ni confirmer ni infirmer ces informations. Déclarant uniquement que l’avionneur ne discutait pas du développement de ses études, avant d’ajouter être « toujours en train de chercher de nouveaux moyens afin de mieux servir » ses clients et le marché.

La décision finale de Boeing reposerait sur la volonté des compagnies aériennes à acheter un tel appareil. Le transporteur aérien américain low cost  Southwest Airlines, un des importants clients du 737 MAX 7, serait prêt à passer commande, si l’on en croit les propos de son directeur des opérations.

Le Wall Street Journal affirme quant à lui que la poursuite du projet dépendra de commandes potentielles de Southwest Airlines (qui correspondraient le cas échéant à une conversion de commandes pour le 737) et de celles de United Continental Holdings, la maison mère de United Airlines, qui lui a passé commande en mars dernier de 25 appareils 737-700 venant s’ajouter aux 40 annoncés en janvier.

En tout état de cause, le 737 MAX 7X permettrait à Boeing de réduire l’écart avec son grand rival Airbus qui domine actuellement le segment des monocouloirs avec son programme A320 tout en limitant l’avancée du groupe canadien Bombardier dont le programme Cseries semble désormais séduire les compagnies aériennes après des années de retards.

Sources : AWP, AFP, WSJ

Elisabeth Studer – 24 avril 2016 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

19 commentaires

  1. Elisabeth Studer 23 avril 2016 à 23:57

    Les Etats-Unis demandent une réparation urgente du Boeing 787

    New York – Les autorités américaines ont enjoint à Boeing d’effectuer des réparations urgentes d’un des deux moteurs équipant des appareils 787, son avion de nouvelle génération en matériaux composites, qui est susceptible de s’éteindre en plein vol.

    Cette injonction fait suite à un incident survenu en vol le 29 janvier sur un 787 de Japan Airlines effectuant la liaison Vancouver-Tokyo, explique l’agence de l’aviation américaine (FAA) dans une consigne de navigabilité sur son site internet.

    Elle ne s’applique qu’au moteur droit des 787, plus récent que le moteur gauche de ces appareils qui, lui, ne présente pas ce problème.

    Cette consigne de la FAA, qui n’a autorité que sur des compagnies aériennes américaines, concerne 43 avions aux Etats-Unis. Mais 176 appareils 787 appartenant à 29 compagnies aériennes sont affectés à travers le monde.

    Le moteur droit du 787 de Japan Airlines s’était arrêté soudainement alors que l’avion volait à 20.000 pieds (6.096 mètres) d’altitude.

    L’équipage n’était pas parvenu à le relancer mais l’avion avait pu se poser avec un seul moteur quelques minutes après l’incident.

    L’éventualité d’une panne en plein vol des deux moteurs pour le même problème est une question de sécurité urgente, explique la FAA.

    L’enquête sur cet incident a conclu que le moteur défaillant, un Genx-1B PIP 2, fabriqué par le conglomérat industriel General Electric (GE), avait subi des vibrations causées par un dégivrage de ses aubes pendant la phase de descente de l’avion, relève la FAA dans son injonction.

    Selon elle, le dégivrage a déformé les aubes qui ont ensuite frotté sur la partie intérieure du carter de la soufflante (sorte de caisson du réacteur). Ces frottements ont provoqué des vibrations qui ont entraîné l’extinction inopinée du moteur.

    Boeing et GE ont conduit une enquête conjointe et coopèrent avec la FAA sur une solution pour résoudre complètement le problème, a affirmé samedi Doug Alder, un porte-parole de l’avionneur, dans un courriel à l’AFP.

    Les deux groupes ont proposé le 1er avril, selon lui, des actions correctives aux compagnies aériennes concernées. Celles-ci doivent les effectuer dans les 150 jours suivant la notification.

    Le moteur gauche –d’un modèle différent– n’a pas été affecté d’où le fait que l’incident n’a pas été grave, d’après la FAA.

    La réparation réclamée par l’autorité fédérale porte sur l’épaisseur du carter de la soufflante pour éviter tout frottement.

    Ce problème est distinct des difficultés du 787 en 2013.

    Le 787, baptisé Dreamliner, a en effet connu des débuts difficiles du fait de problèmes de batteries qui avaient conduit les autorités internationales à en geler l’exploitation pendant plusieurs mois début 2013.

  2. Hildegarde 26 janvier 2019 à 01:35

    Traders do pay direct and oblique costs.

  3. Bernd 26 janvier 2019 à 03:31

    All types of investments include sure dangers.

  4. Sara 27 janvier 2019 à 05:58

    If some one needs to be updated with newest technologies afterward he must be pay a quick visit this website and be
    up to date daily.

  5. Verona 27 janvier 2019 à 11:39

    Financial advisors business is individuals enterprise.

  6. Danielle 27 janvier 2019 à 23:21

    Thank you for your interest in Investment Advice.

  7. Mei 6 février 2019 à 22:25

    All kinds of investments include certain dangers.

  8. Alba 10 février 2019 à 15:24

    Traders do pay direct and indirect prices.

  9. Van 10 février 2019 à 15:54

    A monetary advisor is your planning accomplice.

  10. Mammie 11 février 2019 à 01:28

    That is true for investment recommendation as properly.

  11. Albertina 12 février 2019 à 03:47

    All sorts of investments include sure dangers.

  12. Cara 12 février 2019 à 04:48

    That is true for funding recommendation as well.

  13. Maryanne 12 février 2019 à 05:19

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  14. Teodoro 15 février 2019 à 01:49

    All varieties of investments include certain dangers.

  15. Cody 16 février 2019 à 02:21

    Investors do pay direct and indirect prices.

  16. Finlay 17 février 2019 à 01:26

    And this is an investment risk value taking.

  17. Latanya 17 février 2019 à 02:41

    And this is an investment risk value taking.

  18. Peggy 18 février 2019 à 01:17

    Financial advisors business is individuals business.

  19. Dane 18 février 2019 à 01:27

    Monetary advisors business is people enterprise.