Le Blog Finance

BCE : rachat d’obligations d’entreprises possible dès juin

Bientôt une première pour la Banque centrale européenne. Dès le mois de juin prochain, elle va pouvoir racheter des obligations émises par des entreprises de la zone euro. C’est ce qu’a annoncé cette semaine, à l’issue de la réunion de son conseil des gouverneurs, son président, lequel estime que cette mesure permettra de faire repartir les prix et l’économie de la zone.

La BCE a par la suite indiqué dans un communiqué que ces rachats s’inscriront dans le cadre plus large du “QE” (pour Quantitative Easing ou assouplissement quantitatif), le vaste programme de rachats de dettes lancé en mars 2015 par l’institution. Ils seront menés par six banques centrales de la zone euro : celles de Belgique, Allemagne, Espagne, France, Italie et Finlande, et ceux sur sur le marché primaire (dès l’émission des titres) ou secondaire (à la revente).

Rappelons qu’une telle opération consiste, pour la Banque Centrale Européenne, à acheter des titres de dette et de les incorporant à l’actif de son bilan. Elle crée du même coup la monnaie centrale pour payer les banques vendeuses. On parle d’opération « quantitative » par contraste avec les opérations habituelles de la Banque Centrale de prises en pension de titres qui ne visent qu’à peser sur les taux d’intérêt. Au contraire, dans le « quantitatif », l’objectif recherché est d’augmenter directement la quantité de monnaie en circulation.

En mars dernier, l’établissement financier avait d’ores et déjà annoncé souhaiter étendre son QE aux obligations d’entreprises son QE, sans toutefois préciser de date de départ. L’extension de son programme à cette catégorie d’actifs devrait lui permettre d’atteindre son nouvel objectif de 80 milliards d’euros d’achats par mois au total, répartis entre dettes publique et privée. A l’heure actuelle, la Banque Centrale Européenne n’a toutefois pas communiqué d’objectif chiffré de volumes de rachats.

En termes plus concrets, la BCE pourra racheter la dette d’entreprises, à condition qu’il ne s’agisse pas de banques ou de filiales de banques, et qu’elles soient notées au minimum “BBB-” par les grandes agences de notation chargées d’évaluer leur solvabilité. Une manière de garantir que l’institution n’investisse dans des entreprises fragiles.

Les rachats seront plafonnés à 70% de la dette totale d’une entreprise et la BCE pourra acheter des obligations sous réserve que le délai de remboursement ne soit pas supérieur à 30 ans.
Cette limitation ne s’appliquera pas toutefois sur le marché secondaire, où les investisseurs se revendent entre eux les obligations d’entreprises, et où la BCE pourra intervenir librement.

Sources : AFP, BCE, Le Monde

Elisabeth Studer – 24 avril 2016 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

17 commentaires

  1. retrouvé le retour 26 avril 2016 à 09:28

    Bravo encore mieux que la planche a billets !! trop beau, trop fort !! :) :) :)

  2. retrouvé le retour 26 avril 2016 à 09:36

    Merci ES de lui faire jeter des coupures de 50 et pas les vilaines coupures de 500 !!

  3. Elisabeth S 26 avril 2016 à 12:00

    j’etais sure que le sujet de l’article allait vous plaire ! plus fort que fort !!! sans compter sur les copinages entre BCE Draghi et sociétés dont la BCE va acheter les obligations . Un vrai régal !!!

  4. Karine 25 janvier 2019 à 17:26

    I am really impressed with your writing skills and also with the
    layout on your blog. Is this a paid theme or did you modify it yourself?
    Anyway keep up the nice quality writing, it is rare to see a
    nice blog like this one today.

  5. Anh 25 janvier 2019 à 19:51

    I’m really impressed with your writing skills and also with
    the layout on your weblog. Is this a paid theme or did you modify it yourself?
    Anyway keep up the excellent quality writing, it’s rare to see
    a great blog like this one nowadays.

  6. Lucas 26 janvier 2019 à 13:25

    Investors do pay direct and oblique costs.

  7. Effie 26 janvier 2019 à 14:09

    All sorts of investments include certain dangers.

  8. Rayford 26 janvier 2019 à 19:57

    Touche. Great arguments. Keep up the great work.

  9. Francesco 27 janvier 2019 à 00:23

    Fantastic items from you, man. I have be mindful your stuff previous to and you’re
    just too fantastic. I really like what you have bought
    here, certainly like what you’re saying and the best way wherein you are saying it.
    You’re making it entertaining and you still care for to
    keep it sensible. I can not wait to learn far more from you.
    That is really a terrific web site.

  10. Tina 27 janvier 2019 à 21:55

    Ahaa, its pleasant dialogue concerning this post at this place
    at this website, I have read all that, so at this time me also commenting at this place.

  11. Kai 4 février 2019 à 01:08

    Thanks in your curiosity in Funding Recommendation.

  12. brazilian wax near me 5 février 2019 à 18:52

    Heya! I’m at work surfing around your blog from my new iphone 3gs!
    Just wanted to say I love reading through your blog and look forward to
    all your posts! Carry on the great work!

  13. Jonah 6 février 2019 à 02:44

    Thank you in your curiosity in Investment Recommendation.

  14. Maryellen 9 février 2019 à 02:58

    All varieties of investments include sure dangers.

  15. Mellisa 9 février 2019 à 03:19

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  16. Mavis 9 février 2019 à 04:19

    Buyers do pay direct and oblique prices.

  17. Jared 18 février 2019 à 01:10

    All sorts of investments come with sure risks.