Le Blog Finance

Zone euro : un risque de déflation enfin évoqué du bout des lèvres

Cà y est ! Après de nombreux propos alarmants, on ose désormais parler d’inflation négative en zone euro … pour ne pas dire déflation.

Le patron de la Banque centrale autrichienne, Ewald Nowotny, également membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), a ainsi estimé vendredi que l’inflation en zone euro pourrait rechuter ponctuellement en territoire négatif au cours du premier semestre. Raisons invoquées : la chute des cours du pétrole.

S’exprimant lors d’une rencontre avec des journalistes économiques à Vienne, Ewald Nowotny a ainsi déclaré qu’après avoir atteint 0,2% en décembre, l’inflation calculée sur douze mois glissants pourrait retomber sous zéro “certains mois” au premier et au deuxième trimestres. Ajoutant que « cela dépendra de l’évolution des cours du pétrole.”

Des propos qui interviennent au lendemain des paroles énoncées par le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, laissant entendre que de nouvelles mesures de soutien monétaire pourraient être prises dès mars prochain. L’homme fort de la BCE a parallèlement reconnu jeudi que “la dynamique de l’inflation » était « en dessous » des « attentes”, sans toutefois évoquer explicitement une déflation.

Rappelons à cet égard que de décembre 2014 à mars 2015, la zone euro a connu quatre mois consécutifs d’inflation négative, rechutant par la suite en septembre 2015 (-0,1%).

Ewald Nowotny a quant à lui affirmé pour sa part que le retour à une véritable déflation – caractérisée par une diminution durable et générale des prix – “nous placerait en terres très dangereuses”.

Alors que la BCE a annoncé jeudi sa volonté de maintenir son principal taux directeur à son minimum historique de 0,05%, le patron de la Banque centrale autrichienne estime pour sa part que toute augmentation des taux dans le contexte actuel serait “fatale”.

La BCE « ne capitule pas » face à la faiblesse de l’inflation, a indiqué quant à lui Mario Draghi jeudi,  ajoutant que l’Institution avait « le pouvoir, la volonté et la détermination d’agir ».  La Banque centrale pourrait « réévaluer et éventuellement revoir » sa politique monétaire lors de sa réunion du 10 mars.

Ewald Nowotny considère par ailleurs comme excessive la chute des marchés engendrée par les inquiétudes des investisseurs quant à la croissance chinoise et la dégringolade du prix du baril. Ajoutant néanmoins que les autorités chinoises avaient été trop ambitieuses dans leur politique de change. “Nous constatons que les tendances en faveur d’une liberté de circulation des capitaux perdent à nouveau de leur force et que la crainte est plutôt de voir les Chinois dévaluer leur devise de manière plus agressive”, a-t-il précisé.

Sources : AFP, Le Monde, Reuters

Elisabeth Studer – 22 janvier 2016 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Les banques US menacées de krach suite à la chute du cours du pétrole ?

Partager cet article

Article de

28 commentaires

  1. Mik 23 janvier 2016 à 14:01

    C’est bien mon sentiment depuis 6/9 mois.
    Le pétrole est un facteur inflationniste, sa baisse va dans le sens d’une baisse de l’inflation pour les pays non producteurs et la zone euro a déjà une inflation assez basse.

    La baisse du pétrole devrait entrainer celle du gaz et dans une moindre mesure celle de l’uranium et du charbon.
    Les graphiques (gaz) le prouvent. Un pays qui dispose d’une centrale tournant au pétrole, au gaz et au charbon va faire tourner la centrale qui coute le moins cher. Si le pétrole est moins cher, il va plus s’appuyer sur le pétrole faisant mécaniquement baisser le prix des autres energies (offre vs demande).

    Bref, on peut se poser la question des conséquences court et moyen terme.
    Sans être devin, je pense que les taux vont rester bas et ce qui favorisera les emprunts immobilier donc pas de forte baisse sur ce secteur bien qu’il soit haut.
    En principe, les entreprises devraient améliorer leur marges mais d’un autre coté la consommation intérieure reste atone et l’exportation vers les pays émergeant devrait être globalement impactée. Je ne pense pas que l’emploi va sensiblement augmenter.

    Avec un euro “faible” et des transports moins chers, je pense que le secteur du tourisme (principalement Europe du Sud) va être gagnant.

    A moyen/long terme, je pense que toute la filière énergétique va remonter. Le pétrole/gaz est encore très utile et les investissements sont en ce moment à l’arrêt.
    Je ne serais pas surpris de voir le pétrole (et ce qui gravite autour) très morne pendant un certain nombre de mois puis repartir à la hausse avec un tendance lourde par la suite. Je ne crois pas à l’option, pétrole pas cher sur le long terme sauf s’il y a de grands changements (voitures électrique, deploiement en masse de nouvelles sources de production d’energies). A 20$ le baril je suis acheteur, à 25$ peut être.

  2. Elisabeth Studer 23 janvier 2016 à 14:39

    je ne pense pas non plus à une baisse durable du prix du baril

  3. Elisabeth Studer 23 janvier 2016 à 14:39

    Le FMI met en garde : L’économie mondiale pourrait dérailler
    El Watan le 20.01.16
    Le FMI a noté que la croissance a ralenti pour la cinquième année consécutive dans les pays émergents et ceux en développement, qui représentent plus de 70% de la croissance mondiale.

    Après le sombre diagnostic de la Banque mondiale (BM) publié début janvier, c’est au tour du Fonds monétaire international (FMI) de revoir à la baisse ses prévisions économiques. En cause : le ralentissement de la croissance de l’ogre chinois et des pays émergents. Le Fonds a d’ailleurs abaissé de 0,2 point sa prévision de croissance pour 2016 (3,4%), comme pour 2017 (3,6%). «En 2015, l’activité économique mondiale est restée languissante», a écrit en préambule le FMI dans ses dernières Perspectives de l’économie mondiale, présentées hier.

    Le FMI a noté que la croissance a ralenti pour la cinquième année consécutive dans les pays émergents et ceux en développement, qui représentent plus de 70% de la croissance mondiale. Pour le FMI, trois transitions importantes continuent d’influer sur les perspectives mondiales : le ralentissement «progressif» de la Chine lié au rééquilibrage de l’investissement et de l’industrie vers la consommation et les services, la baisse des prix de l’énergie et le durcissement graduel de la politique monétaire aux Etats-Unis. «La croissance mondiale pourrait dérailler si ces écueils importants ne sont pas bien gérés», a prévenu l’institution de Bretton Woods.

    Le FMI a exprimé surtout son inquiétude sur les «répercussions» de l’essoufflement de la seconde puissante économie mondiale sur les pays émergents, guettés par un «ralentissement généralisé». L’«atonie de la demande», selon le Fonds, fait actuellement chuter le cours de nombreuses matières premières, privant les pays exportateurs de précieux relais de croissance et ressources cruciales. Les prix du pétrole sont ainsi tombés sous la barre des 30 dollars le baril, une première depuis 12 ans.

    «La baisse des prix du pétrole met à rude épreuve la situation budgétaire des pays exportateurs de carburants et pèse sur leurs perspectives de croissance», a constaté le FMI, pour qui cette évolution abaisse en revanche les coûts de production de nombreux secteurs et entraîne des conséquences positives pour les consommateurs, mais ces effets favorables s’«atténuent», à mesure qu’augmentent les pertes des pays producteurs et que fondent les investissements dans l’extraction de pétrole et de gaz.

    La Russie devrait rester en récession cette année (-1,0%), tout comme le Brésil (-3,5%) qui pâtit, d’après le FMI, d’«incertitude politique» et des «répercussions persistantes» du scandale de corruption de la compagnie Petrobras. Le Brésil devrait entraîner dans sa chute l’ensemble du sous-continent, attendu en récession de 0,3% cette année. Dernière menace pour les pays émergents, la normalisation progressive de la politique monétaire américaine, amorcée en décembre, a déjà contribué à un «durcissement» de leur financement, à un assèchement des flux de capitaux et à de «nouvelles dépréciations monétaires», a expliqué le FMI. Fort de ce constat, l’institution a exhorté ces pays d’«accroître la production effective et potentielle en soutenant la demande et en opérant des réformes structurelles».

  4. retrouvé le retour 23 janvier 2016 à 16:43

    Nous sommes dans la déflation depuis 2007 !! Comme “in fine” contre toute cette propagande qui masque la réalité, c’est le réel qui va faire surface, nous allons avoir un sérieux réajustement qui va montrer
    1) Que les USA sont en faillite
    2) Que le bouleversement de la hiérarchie mondiale va conduire à des turbulences fortes que nous les Européens devrons avoir la force de contrôler !!

    C’est sur que le pétrole plus rare a une certaine “valeur”

  5. Elisabeth Studer 24 janvier 2016 à 00:49

    tout n’est que virtuel aux USA
    y compris l’argent
    reste à connaitre l’exposition de l’Europe aux USA …

  6. retrouvé le retour 26 janvier 2016 à 10:59

    Merci ES, L’or n’est pas une valeur refuge comme au début du XXe
    tout simplement car il n’est pas physiquement facilement transportable et que sa masse augmente de façon relativement incontrôlable par les possibilités d’extraction industrielles.
    Les énergies fossiles, auraient une valeur certaine si leur utilisation ne conduisait pas à l’aggravation des phénomènes de pollution que nous connaissons actuellement. La triste fin programmée des “Polska Grupa Biznesowa” avec ou sans l’aide de la ” UK Trade & Investment” qui ont misé sur le gaz de schiste en Pologne en est une parfaite Illustration.

  7. retrouvé le retour 26 janvier 2016 à 11:09

    L’avenir de nos enfants n’est pas dans une “alliance” USA Europe. Elle est déjà dans la reprise de contrôle du territoire européen par un gouvernement supranational capable de se faire entendre face au reste du monde.
    Dans un premier temps rabattre le caquet des anglosaxons est une première nécessité.
    La situation de Calais où nous sommes chargés de bloquer des immigrés parfaitement anglophones victimes de la propagande de La BBC et autre Free radios est la parfaite illustration de la nullité de nos politiques.
    Les immigrés séduits par “le paradis anglais” doivent recevoir un secours pour se rendre rapidement de “l’autre côté du détroit”.

  8. brazil nuts keto 25 janvier 2019 à 19:49

    Hey I know this is off topic but I was wondering if you knew of any widgets I
    could add to my blog that automatically tweet my newest twitter updates.
    I’ve been looking for a plug-in like this for quite some time and
    was hoping maybe you would have some experience with something
    like this. Please let me know if you run into anything. I truly enjoy reading your blog and I
    look forward to your new updates.

  9. Tania 26 janvier 2019 à 08:47

    Thanks in your curiosity in Investment Advice.

  10. Broderick 26 janvier 2019 à 19:23

    Now it is time to choose your specific investments.

  11. Georgiana 26 janvier 2019 à 21:53

    That is true for funding recommendation as nicely.

  12. Penney 26 janvier 2019 à 22:36

    I really like it when individuals get together and share views.
    Great site, keep it up!

  13. Sammie 27 janvier 2019 à 10:05

    Take into account investments that offer rapid annuities.

  14. Refugio 27 janvier 2019 à 10:07

    Monetary advisors enterprise is folks business.

  15. Magdalena 27 janvier 2019 à 18:50

    Take into account investments that provide instant annuities.

  16. Hellen 27 janvier 2019 à 20:16

    Do you mind if I quote a few of your posts as long as I
    provide credit and sources back to your blog? My blog site is in the very same niche as yours and my users would really
    benefit from some of the information you present here. Please let me know if
    this okay with you. Many thanks!

  17. Betsy 27 janvier 2019 à 23:20

    I love your blog.. very nice colors & theme.
    Did you make this website yourself or did you hire someone to do it for you?
    Plz reply as I’m looking to create my own blog and would like to know where u got this from.
    thanks

  18. brazilian wax groupon 27 janvier 2019 à 23:20

    Since the admin of this website is working, no doubt
    very rapidly it will be well-known, due to its quality contents.

  19. brazil nuts costco 5 février 2019 à 18:02

    If some one wants to be updated with most up-to-date technologies afterward he must be pay a quick
    visit this web page and be up to date all the time.

  20. Oscar 7 février 2019 à 06:43

    And this is an investment threat price taking.

  21. Jeanne 7 février 2019 à 08:04

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  22. more info here 7 février 2019 à 14:08

    I simply want to tell you that I am just newbie to blogs and honestly savored you’re blog. Probably I’m planning to bookmark your website . You really have perfect article content. Regards for sharing with us your webpage.

  23. Lizzie 9 février 2019 à 04:25

    Take into account investments that offer speedy annuities.

  24. Sandra 15 février 2019 à 03:30

    A monetary advisor is your planning accomplice.

  25. Isaiah Weafer 16 février 2019 à 12:36

    How to stop importing blog posts on facebook? ‘Stop importing’ button is not found.?

  26. Dorris 17 février 2019 à 02:18

    All sorts of investments include sure dangers.

  27. Glenn 18 février 2019 à 02:12

    Financial advisors enterprise is people business.

  28. Shon Beckes 18 février 2019 à 21:37

    Okay so I have two blogs, one with blogger and one with wordpress, both have the same content. However, no one is visiting my blogger site, while people are visiting the wordpress one. How can I increase traffic on the blogger site?.