Le Blog Finance

Algérie : retrait temporaire du personnel BP et Statoil après un attentat, le gaz de schiste en jeu

Si certains pouvaient avoir intérêt à chasser des compagnies pétrolières du territoire algérien – et par la même affaiblir le pays porté à bouts de bras par sa manne pétrolière, la stratégie aura semble-t-il été « payante » et l’objectif atteint. Après une attaque menée la semaine dernière contre le complexe gazier de Krechba près d’In Salah – exploité conjointement par l’algérien Sonatrach, BP et Statoil – les groupes britannique et norvégien ont en effet annoncé lundi qu’ils allaient temporairement retirer leur personnel de deux sites gaziers en Algérie.

“BP a décidé d’entreprendre progressivement un déménagement temporaire de  tous ses employés des coentreprises sur les sites gaziers de Krechba à In Salah et Tiguentourine à In Amenas en Algérie au   cours des deux prochaines semaines”, a ainsi indiqué la major pétrolière    dans un communiqué. Ajoutant qu’il s’agissait d’une “mesure de précaution”.

« Cela fait 4 jours que des tirs ont visé In Salah. La production a repris depuis, mais dans les conditions actuelles, nous pensons que c’est la bonne décisions à prendre », a déclaré pour sa part un porte-parole de BP. Le groupe tient par ailleurs à préciser qu’il continuera de travailler à distance avec ses partenaires en Algérie pendant l’absence de son personnel sur place.

Statoil va également déménager ses effectifs   présents sur ces deux sites ainsi que sur son centre opérationnel de Hassi   Messaoud “dans les semaines à venir”, selon les informations communiquées par un porte-parole. Les mesures prendront la forme du non-remplacement des équipes actuellement sur place à la fin de leur période d’activité. Evoquant des raisons de sécurité, Statoil n’a pas souhaité préciser combien d’employés étaient concernés.

Rappelons que vendredi dernier, des jihadistes ont attaqué à la roquette le site gazier de Kherichba, situé à 200 km de In Salah, dans le sud de l’Algérie. L’attaque – revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) –  n’a pas fait de victime.

En 2013, une prise d’otages meurtrière avait eu lieu à In Amenas, autre site gazier du sud algérien. Au total, 40 employés de dix   nationalités avaient été tués ainsi que 29 assaillants.

Samedi, Aqmi est revenue sur l’attaque au mortier artisanal contre le site gazier, fournissant fournit des détails sur l’attaque qu’il considère comme étant une réussite et envoyant des messages politiques à l’État algérien et aux multinationales.

Al-Qaïda au Maghreb islamique affirme ainsi avoir informé les deux multinationales étrangères BP et Statoil quelques heures avant l’attaque leur demandant d’évacuer les sites. L’organisation terroriste assure avoir « lancé deux missiles de mise en garde (sol-sol 130 mm) avant de lancer, une heure après, dix roquettes ». En vue de justifier l’échec de l’opération – qui n’a engendré aucun dégât humain ou matériel – Aqmi dit « ne pas avoir pas armé tous les missiles et s’être contenté du message porté par l’attaque ».

Dans ce même communiqué, l’organisation terroriste adresse plusieurs menaces tout en tentant d’exploiter l’opposition des habitants d’In Salah à l’exploitation du gaz de schiste dans leur région pour justifier ses actes.

« Ne croyez pas que nous avons oublié votre trahison après votre collaboration avec la France dans la guerre au nord du Mali et ce qui a retardé notre réponse est le fait qu’on soit occupé par la guerre avec les envahisseurs français », prévient par ailleurs Aqmi.

« La décision en Algérie est toujours formulée et validée sous la pression de la France et des pays occidentaux (…) sans prendre en compte la dignité du peuple », ajoute Al-Qaïda au Maghreb   islamique … les medias français relatant peu ces propos susceptibles d’effrayer la population.

« On annonce à toutes les sociétés occidentales qui investissent dans le gaz de schiste » au sud algérien « que nous allons les viser directement » écrit par ailleurs Aqmi, précisant que « tous les moyens pour suspendre ces projets » seront utilisés, et appelant de ce fait les Algériens à s’éloigner des installations pétrolières et gazières occidentales, par mesure de précaution.

Aqmi affirme par ailleurs n’avoir jamais visé les installations pétrolières algériennes même si elles sont « faciles » à attaquer.

En janvier dernier, le quotidien El Khabar révelait quant à lui que Sonatrach venait de suspendre son exploitation de gaz de schiste sur les champs expérimentaux d’In Salah, dans le nord de la Wilaya de Tamanrasset. Une décision qui aurait été prise à la suite de la dégringolade du prix du baril de pétrole, laquelle a entraîné la chute des cours du gaz de schiste, réduisant de facto sa rentabilité. Une mesure prise à contre cœur par le pouvoir algérien, lequel comptait sur l’exploitation du gaz non conventionnel pour compenser la perte des revenus issus de l’or noir.

Rappelons que des manifestations parties d’In Salah en janvier 2015 avaient gagné par la suite plusieurs villes algériennes, les manifestants s’alarmant «des menaces de l’environnement et la santé » que constitue la technique de fracturation hydraulique. Mais au final, c’est le chute du prix du baril qui aura fait reculer le pouvoir algérien.

Les responsables de Sonatrach ont toutefois tenu à expliquer qu’ils ne renonçaient pas à l’exploitation des gaz de schiste, mais que la reprise dépendra d’une remontée du prix du baril de pétrole jusqu’à 80 dollars.

Dans un communiqué, la compagnie pétrolière algérienne a également indiqué que « Sonatrach ralenti[ssai]t son investissement concernant l’exploration de gaz de schiste sur plusieurs champs expérimentaux au sud du pays ». Précisant que « la nouvelle orientation est de réaffecter nos ressources financières vers la modernisation de l’appareil productif du pétrole et gaz conventionnel”.

Notons enfin que dans son rapport, publié le 11 mars dernier, l’Agence américaine d’information en énergie (AIE) – agence relevant du département américain de l’Énergie – anticipe quant à elle une augmentation de l’offre en gaz algérien d’un trillion de pieds cubes (tcf) ou plus à partir de 2018. Cette hausse qui fait suite à des années de stagnation devrait être obtenue grâce à l’entrée en production de plusieurs champs gaziers au sud-ouest du pays.

L’AIE souligne par ailleurs dans son rapport que les projets gaziers du sud-ouest du pays qui inclut, entre autres, ceux de Reggane-nord et Timimoun sont d’une importance capitale pour le pays, car ils devraient permettre à l’Algérie d’honorer ses engagements d’exportation à l’international et de satisfaire une demande locale sans cesse croissante.

“Le projet Reggane-nord Repsol devrait atteindre un pic de production de 155 milliards de pieds cubes, celui de Timimoun 64 milliards de pieds cubes par an et le projet Touat devrait atteindre un pic de production de 155 milliards de pieds cubes par an”, indique ainsi l’agence américaine.

Toujours selon l’AIE, l’Algérie détient la 11e place mondiale en termes de réserves de gaz naturel conventionnel et occupe aussi le 3e rang mondial en termes des réserves de gaz de schiste techniquement récupérables.

L’agence américaine estime que l’Algérie détient 707 billions de pieds cubes et 5,7 milliards de barils de ressources en gaz de schiste et de pétrole techniquement récupérables. “Pour développer ces ressources, l’Algérie devra faire face à de nombreux obstacles”, estime enfin l’agence, citant, entre autres, le manque d’infrastructures et d’accessibilité aux sites, la disponibilité de l’eau, le manque de routes et de pipelines pour déplacer des matériaux. Y faut désormais également tenir compte des attentats terroristes.

Sources : AFP, Reuters, Tout Sur l’Algérie

Elisabeth Studerwww.leblogfinance.com  - 21 mars 2016

A lire également :

Mali : le pétrolier algérien Sonatrach suspend l’exploration du bassin de Taoudeni

L’Algérie veut mettre les gaz sur le schiste

Algérie : exportations de gaz et de pétrole en chute de 6,8 %, la diversification devient urgente

Partager cet article

Article de

24 commentaires

  1. retrouvé le retour 23 mars 2016 à 21:51

    Pétrole et gaz de schiste, le niveau zéro ou l’essorage de la dernière goutte !!!

  2. drone vienne 24 mars 2016 à 15:46

    Il est peu probable que le peuple algérien soit consulté sur l’exploitation du gaz de schiste. Ni les écologistes locaux, s’il y en a encore!

  3. ES 24 mars 2016 à 21:15

    petit rappel :

    Dans ce même communiqué, l’organisation terroriste adresse plusieurs menaces tout en tentant d’exploiter l’opposition des habitants d’In Salah à l’exploitation du gaz de schiste dans leur région pour justifier ses actes.
    « Ne croyez pas que nous avons oublié votre trahison après votre collaboration avec la France dans la guerre au nord du Mali et ce qui a retardé notre réponse est le fait qu’on soit occupé par la guerre avec les envahisseurs français », prévient par ailleurs Aqmi.
    « La décision en Algérie est toujours formulée et validée sous la pression de la France et des pays occidentaux (…) sans prendre en compte la dignité du peuple », ajoute Al-Qaïda au Maghreb islamique … les medias français relatant peu ces propos susceptibles d’effrayer la population.
    « On annonce à toutes les sociétés occidentales qui investissent dans le gaz de schiste » au sud algérien « que nous allons les viser directement » écrit par ailleurs Aqmi, précisant que « tous les moyens pour suspendre ces projets » seront utilisés, et appelant de ce fait les Algériens à s’éloigner des installations pétrolières et gazières occidentales, par mesure de précaution.

  4. retrouvé le retour 26 mars 2016 à 22:40

    L’idée même de “Magreb uni” province d’un “Grand Kalifat” sous la coupe d’une religion va faire des ravages !! Ceux qui sont à l’origine de la création d’états religieux débiles au Moyen Orient devront payer la note !!

  5. retrouvé le retour 26 mars 2016 à 23:50

    http://www.lorientlejour.com/article/977552/obama-cible-de-critiques-sans-precedent-en-arabie-saoudite.html

    “M. Obama reproche aux Saoudiens d’avoir tenté d’influencer d’autres pays musulmans, notamment l’Indonésie, en exportant « le wahhabisme »
    Et voilà, on cherche a construire des états sur des prétentions religieuses !! et ces deux là ne sont pas les seuls !! Le monde entier perd ses forces à cause de ces textes vétustes, devenus lois !!

  6. retrouvé le retour 27 mars 2016 à 00:17

    Sans doute ont-ils zappé le 11 septembre, nos anglosaxons !!

    https://www.foreignaffairs.com/articles/2016-03-24/french-connection

    Indécrottables couillons US,( GO HOME !!)

  7. Nenuphar 30 mars 2016 à 16:25

    Ah enfin, test réussi car votre site ne prenait pas en compte les commentaires. Alors qu lieu de me casser la tête à écrire, j’ai préféré d’abord faire ce test.

    Pour en revenir au sujet, comme vous y allez E.S !

    ” …. la stratégie aura semble-t-il été « payante » et l’objectif atteint. ”

    A croire que vous jubilez de cette constatation qui n’est avant tout qu’une vue de votre esprit.

    Où avez-vous que la “stratégie” des terroristes et de ses soutiens aurait réussi ?

    Ces terroristes, vous pensez l’avoir oublié ou alors vous êtes mal documentée, n’ont utilisé que des bombinettes artisanales qui font certes du boucan, sans plus. Pas de dégâts, pas de blessés donc.

    Les compagnies précitées sont libres de faire ce qu’elles entendent y compris même de déposer leur tablier, ce n’est pas et ce ne sera pas à cause de leur attitude que l’Algérie va s’effondrer.

    La compagnie nationale Sonatrach est parfaitement capable de suppléer leurs carences et d’ailleurs c’est ce qu’elle fait, au pied levé car il ne faudrait pas non plus oublier que SH a une expérience de plus de 40 années qui a fait d’elle une compagnie leader en Afrique puisqu’elle participe à son tour à la recherche et à l’exploitation d’hydrocarbures situés dans des terrains dans ce continent.

    Pour en revenir aux soutiens de ce terrorisme je vais vous dire mon point de vue, il vaut ce qu’il vaut à charge d’éléments qui le contredisent.

    On aura remarqué que les endroits où des actes terroristes ont lieu se situent dans l’environnement immédiat de l’Algérie plus particulièrement au Sud. La zone est et sud-est est verrouillée en raison de la situation en Tunisie et en Libye. Au Sud, l’armée française, nous dit-on, pourchasse les terroristes au Nord du Mali. L’Ouest est surveillé pour d’autres raisons liées aux divers trafics (drogues, carburants et denrées alimentaires par exemple).

    Nous avons donc le Nord du Mali “géré” par l’armée française et l’Est géré par l’armée algérienne.

    Question comment se fait-il que les terroristes chassés du Nord du Mali ne vont ou ne tentent d’aller qu’en Algérie alors même qu’ils savent que l’armée algérienne quadrillent cette zone tampon ?

    Il n’y a qu’une seule issue à leur incursion en Algérie et cet endroit ne peut que se situer au sud-ouest, c’est-à-dire du Maroc.

    N’oublions pas que ce pays n’a jamais été l’objet d’attaques terroristes, bizarre !

    N’oublions pas que ce pays a crée le MUJAO qui semait aussi la terreur au Mali et qui par enchantement s’est volatilisé, certainement mis en veilleuse par son parrain, bizarre !

    N’oublions pas que pendant la période dite noire de terrorisme en Algérie (1988-1998), les terroristes s’approvisionnaient en armes en Belgique, les faisaient transporter dans des voitures immatriculées à Zurich, prenaient la route à travers la France et l’Espagne, débarquaient au Maroc et via la frontière avec la complicité des services marocains pénétraient en Algérie et ce alors même que la frontière terrestre était fermée.

    Jusqu’à ce jour pas d’attentats au Maroc et ne me dites pas que les services de sécurité dudit pays sont plus forts que tous ceux du reste du monde à moins de surveiller toute la population.

    Dernièrement, c’est “grâce” aux services marocains que les terroristes ayant commis les attentats en France ont été localisés en Belgique et arrêtés. S’ils savaient où ils se trouvaient, noms, adresses … le mieux était de les divulguer pour surveillance avant et pas après.

  8. Nenuphar 30 mars 2016 à 21:48

    Une confirmation sur les “services” marocains :

    http://www.le360.ma/fr/politique/les-renseignements-francais-embauchent-des-informateurs-marocains-66619

    Et une autre sur l’aveuglement de certains hommes politiques français qui au lieu de se poser des questions, font du lèches-babouches à l’envers afin de bénéficier des prestations en nature si chères à la politique de la Mamounia :

    http://www.le360.ma/fr/politique/video-sarkozy-loue-lexcellence-du-travail-des-services-de-renseignement-marocains-66683

    Enfin comme dirait l’autre lorsqu’on a été habitué au bling-bling pour plaire à Carla, on ne crache pas dans la hrira.

  9. hi 24 janvier 2019 à 22:12

    Appreciate this post. Let me try it out.

  10. Santiago 26 janvier 2019 à 05:34

    Hi all, here every one is sharing these kinds of familiarity, thus it’s
    fastidious to read this website, and I used to
    visit this blog every day.

  11. Christiane 27 janvier 2019 à 09:19

    This is true for investment advice as effectively.

  12. Renaldo 27 janvier 2019 à 12:45

    Take into account investments that provide speedy annuities.

  13. Marjorie 4 février 2019 à 01:22

    A financial advisor is your planning associate.

  14. Kirsten 5 février 2019 à 16:21

    And this is an investment risk value taking.

  15. Jeanett 6 février 2019 à 04:35

    Buyers do pay direct and oblique prices.

  16. Rosetta 7 février 2019 à 07:36

    All forms of investments come with sure dangers.

  17. Audry 9 février 2019 à 03:33

    All sorts of investments come with sure risks.

  18. Rene 10 février 2019 à 14:34

    Monetary advisors business is people enterprise.

  19. Ebony 10 février 2019 à 14:40

    Investors do pay direct and indirect prices.

  20. Frederic 10 février 2019 à 15:33

    Consider investments that offer quick annuities.

  21. Tresa 11 février 2019 à 03:17

    Thank you in your curiosity in Investment Advice.

  22. Mac 12 février 2019 à 04:33

    Buyers do pay direct and indirect prices.

  23. Rosaura 16 février 2019 à 01:15

    That is true for investment recommendation as well.

  24. Elijah 18 février 2019 à 03:07

    Now it’s time to choose your particular investments.

Commenter cet article