Le Blog Finance

VW : nouvelle réunion de crise, la tension monte côté clients et politiques

Nouvelle réunion de crise prévue pour Volkswagen le 3 février prochain,selon des sources proches du dossier. En trois semaines, ce sera tout de même la troisième réunion de ce type pour le comité de surveillance restreint. Il faut dire que les sujets de discussion sont nombreux et que l’avenir ne s’annonce pas des plus faciles pour le groupe allemand. Le constructeur, qui doit publier ses résultats annuels en mars, s’attend d”ores et déjà à ce que l’assemblée générale des actionnaires, prévue en avril, soit on ne peut plus tendue.

Les personnes proches du dossier estiment que compte-tenu de la situation particulière à laquelle est confronté le constructeur, le comité exécutif ne peut pas se contenter d’uniquement se réunir avant chaque réunion du conseil de surveillance, soit toutes les six à huit semaines.

Rappelons que les six membres du comité sont le président du conseil de surveillance de VW, Hans Dieter Pötsch, le président du syndicat IG Metall, Jörg Hofmann, le président du conseil d’entreprise du groupe, Bernd Osterloh, et son adjoint Stephan Wolf, le ministre-président du Land de Basse-Saxe, deuxième actionnaire de Volkswagen, Stephan Weil, et Wolfgang Porsche, le président du conseil de surveillance de Porsche SE, l’actionnaire majoritaire de Volkswagen.

Les vingt membres du conseil de surveillance de VW doivent quant à eux se réunir le 26 février prochain.
Outre l’état d’avancement de l’enquête sur le scandale et la préparation de l’assemblée générale annuelle, ils devraient également débattre des projets d’investissements pour 2016 établis en novembre dernier.

- L’enquête interne attendue de pied ferme

Selon Bloomberg, Stephan Weil a donné à Volkswagen trois mois pour faire toute la lumière sur le scandale des moteurs truqués. Certes, VW a indiqué la semaine dernière que l’enquête interne menée par le cabinet d’avocats américain Jones Day “avançait rapidement” et que les premiers résultats devraient être rendus publics lors de l’assemblée générale du groupe le 21 avril.

Bosch a quant à lui indiqué qu’il poursuivait son enquête interne afin de déterminer si certains de ses salariés avaient aidé Volkswagen à manipuler les niveaux d’émissions de ses modèles diesel. Le président de l’équipementier, Volkmar Denner, a tenu néanmoins à réaffirmer que le constructeur allemand portait l’entière responsabilité de ce scandale.

- La gestion de l’affaire par VW de plus en plus critiquée

Alors que Matthias Müller, président du groupe Volkswagen, vient d’appeler à la réalisation de nouveaux tests d’émissions dans l’Union européenne, afin de réduire l’écart entre les résultats des tests en laboratoire et les émissions en conditions réelles, sa gestion de l’affaire est vivement critiquée en Allemagne et aux Etats-Unis. Le journal Les Echos qualifie ni plus ni moins de bourde les propos prononcés par le patron de VW devant la presse lors de sa tournée américaine, ce dernier évoquant un «?problème technique?»  pour tente de justifier une duperie pourtant avérée.

Les choses ne devraient pas s ’arranger du coté de notre chère et vieille Europe, alors que Jacques Rivoal, président de la filiale française de Volkswagen, ne s’est pas présenté le 27 janvier à l’Assemblée nationale, alors que la commission du Développement durable l’avait officiellement convié à venir s’expliquer sur le scandale des moteurs truqués.

Dûment invité par lettre recommandée après un premier rendez-vous manqué, le dirigeant a refusé l’invitation, arguant avoir déjà détaillé dans la presse la manière dont son employeur allait gérer le problème. En réaction, Delphine Batho, rapporteure de la mission, a demandé à Claude Bartolone, président de l’Assemblée, de disposer de « prérogatives obligeant Volkswagen à déférer aux convocations ».

- Côte clients, les plaintes se multiplient

S’agissant de la protection des clients de VW, le Ministère allemand de la Justice et de la Protection des consommateurs a déclaré pour sa part qu’il souhaitait une égalité de traitements entre les clients américains de Volkswagen et ses clients allemands. Dit clairement, les Allemands souhaitent que leurs compatriotes bénéficient eux aussi de la compensation de 1 000 dollars accordée outre-Atlantique.

Reste que le nombre de personnes à indemniser pourrait gonfler de jour en jour, alors que des clients de Volkswagen en Corée du Sud envisagent désormais d’engager une action de groupe contre le constructeur aux Etats-Unis pour les avoir trompés sur les émissions de ses véhicules diesel.

Le Nouveau Mexique est quant à lui devenu le premier État américain à déposer une plainte contre VW sur le scandale des émissions. Il accuse le constructeur d’avoir outrepassé les limites d’émission et d’avoir trompé les consommateurs.

La plainte, déposée devant la cour de district de l’Etat de Santa Fe, accuse VW d’avoir délibérément utilisé des outils de marketing pour convaincre les clients qu’ils achetaient des voitures respectueuses de l’environnement , tout en sachant qu’il en était autrement.

Le Nouveau Mexique estime ainsi que « soutenu par une campagne de publicité massive », VW a ainsi clamé haut et clair «  que le niveau supérieur de son ingénierie permettait à ses véhicules d’être plus performants, de consommer moins de carburant et d’émettre moins de polluants nocifs que les voitures diesel moins récents, leur permettant ainsi d’être en grande adéquation avec les attentes des consommateurs soucieux de l’environnement » alors qu’en fait « la vérité était toute contraire ».

Les experts juridiques estiment d’ores et déjà que le cas du Nouveau-Mexique pourrait être suivi par la plainte de beaucoup autres Etats américains.

Sources : Automotive News Europe, Bloomberg, Reuters, Süddeutsche Zeitung, Yonhap, autocar.co.uk

Elisabeth Studer – 30 janvier 2016 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Scandale VW / USA  : 1000 dollars offerts à chaque propriétaire concerné

Volkswagen : programme de remboursement avant d’y être contraint ?

Scandale Volkswagen : mise en place d’une prime à la casse ?

Scandale VW : joute politico-financière USA/ Europe, le TTIP comme enjeu

Partager cet article

Article de

20 commentaires

  1. retrouvé le retour 2 février 2016 à 15:52

    14h 52 Dow jones industriel (pas de données) :) :):):):)

  2. brazilian steakhouse sf 24 janvier 2019 à 22:10

    Hi there are using WordPress for your blog platform?
    I’m new to the blog world but I’m trying to get started and set up my own. Do you need any coding knowledge to make your
    own blog? Any help would be greatly appreciated!

  3. brazil flag gif 24 janvier 2019 à 22:32

    Heya i am for the primary time here. I found this board and I in finding It
    really helpful & it helped me out a lot. I’m hoping to give something back and aid others like you aided me.

  4. brazil nuts nutrition 24 janvier 2019 à 23:37

    Hi to every single one, it’s really a fastidious for me to go
    to see this site, it contains precious Information.

  5. brazilian wax spa 25 janvier 2019 à 00:30

    This post presents clear idea in favor of the new people of blogging, that genuinely how to do blogging and site-building.

  6. Charolette 26 janvier 2019 à 05:39

    Thanks to my father who stated to me about this website, this blog is really awesome.

  7. Delbert 26 janvier 2019 à 06:23

    This is true for funding recommendation as effectively.

  8. Gidget 26 janvier 2019 à 08:55

    Now it’s time to choose your specific investments.

  9. Caren 26 janvier 2019 à 14:07

    A monetary advisor is your planning partner.

  10. Larhonda 27 janvier 2019 à 00:46

    All types of investments include sure dangers.

  11. Lenora 27 janvier 2019 à 11:41

    Thanks for your interest in Funding Recommendation.

  12. Freya 27 janvier 2019 à 18:04

    A monetary advisor is your planning companion.

  13. Lisette 27 janvier 2019 à 22:08

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  14. Garland 27 janvier 2019 à 23:38

    Take into account investments that offer speedy annuities.

  15. brazilian steakhouse tacoma 28 janvier 2019 à 00:50

    great put up, very informative. I ponder why the opposite experts
    of this sector do not realize this. You must continue your writing.

    I am confident, you have a huge readers’ base already!

  16. Davis 15 février 2019 à 02:29

    Thank you for your interest in Investment Advice.

  17. Lorri 17 février 2019 à 01:29

    Investors do pay direct and indirect costs.

  18. Joni 18 février 2019 à 01:49

    That is true for investment advice as well.

  19. Katrice 18 février 2019 à 03:07

    Traders do pay direct and oblique costs.

  20. Annett 19 février 2019 à 03:48

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.