Le Blog Finance

Le cours de l’or à un plus bas depuis février 2010, plombé par la Fed

Le cours de l’or à un plus bas depuis février 2010, plombé par la Fed

Quand les Etats-Unis et plus particulièrement la Fed (Réserve fédérale américaine) jouent  à leur gré  avec le cours de l’or

Alors que le prix du précieux métal avait affiché une légère baisse durant la semaine qui vient de s’écouler, il aura plongé vendredi, atteignant des plus bas inégalés depuis six ans et demi.

Raisons invoquées : l’appréciation du dollar, elle-même générée par les anticipations des investisseurs d’une hausse prochaine des taux d’intérêt de la Réserve fédérale américaine.

Après une une sixième semaine consécutive de pertes, l’once d’or a ainsi atteint vendredi 1.052,87 dollars, ce qui correspond à son niveau le plus faible depuis le 5 février 2010.

La série d’indicateurs américains publiés mercredi, et plus fortement la forte baisse – officielle – des inscriptions hebdomadaires au chômage incite une nouvelle fois le marché à considérer comme imminent le relèvement des taux d’intérêt par la banque centrale américaine.

Une opération qui devrait rendre le dollar plus rémunérateur et donc plus attractif pour les investisseurs, poussés ainsi à se détourner de l’or.

Précisons à cet égard que le billet vert a atteint mercredi 1,0566 dollar pour un euro, soit son niveau le plus fort depuis la mi-avril.

Or, rappelons que les cours du dollar et de l’or évoluent habituellement dans un sens opposé l’un de l’autre, un raffermissement du billet vert rendant le métal jaune, libellé en dollar, plus onéreux pour les investisseurs munis d’autres devises, lesquels peuvent a contrario acheter l’or meilleur marché en cas de faiblesse de la monnaie américaine.

Si en début de semaine, l’or a pu s’apprécier grâce à ses qualités de valeur refuge, le précieux métal profitant des nouvelles tensions géopolitiques nées à la suite de l’annonce de la frappe turque menée à l’encontre d’un avion russe près de la frontière syrienne, le rebond n’aura été que de courte durée face à la montée du dollar.

Les analystes du secteur considèrent quant à eux que l’or devrait rester sous pression jusqu’à la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC), prévue le 16 décembre 2015.

Au final, sur le London Bullion Market, l’once d’or a terminé à 1.057,40 dollars vendredi au fixing du soir, contre 1.081,75 dollars en fin de semaine dernière.

Sources : AFP, AWP, London Bullion Market

Elisabeth Studer – 28 novembre 2015 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

2 commentaires

  1. retrouvé le retour 30 novembre 2015 à 02:10

    Pour déménager l’or on fait comment? Comme Ben Ali, on le transporte chez Saoud?
    Totalement en sécurité? Pas si sur !! Je recommande la « pierre noble » celle qui brille !!

  2. ES 2 décembre 2015 à 21:27

    Croissance « modeste » aux Etats-Unis, estime la Fed

    L’activité économique aux Etats-Unis a poursuivi sa croissance jugée « modeste » dans la plupart des régions, selon le Livre beige de la Réserve fédérale (Fed) publié mercredi. Cet indicateur signale un resserrement du marché de l’emploi dans certaines parties du pays.

    Les dépenses de consommation ont continué d’augmenter mais les conditions du secteur manufacturier sont « mitigées », du fait « du dollar fort, des prix bas des matières premières et de la faiblesse de la demande mondiale », indique le rapport.

    Dans certaines régions des Etats-Unis, relève la Fed, il devient difficile de pourvoir des emplois, même de premier niveau.

    (ats / 02.12.2015 20h20)

Commenter cet article