Le Blog Finance

Afrique du Sud / énergie : le Congrès National Africain nie tout arrangement avec Hitachi

La guerre énergétique ou plus exactement du juteux marché associé a de nouveau frappé …. le contexte économique sud-africain devenant un terrain de choix pour les prédateurs.

Alors que le gendarme boursier américain (SEC) vient d’accuser l’Afrique du Sud d’avoir touché des pots de vin de la part du groupe japonais Hitachi en vue de favoriser la construction de turbines par la partie nippone, le Congrès National Africain (ANC), au pouvoir dans le pays, a catégoriquement rejeté mardi les allégations de la SEC.

« L’ANC est catégorique sur le fait que le parti n’a pas été impliqué ni même approché pour répondre à quoique ce soit en lien avec les charges retenues contre Hitachi », a ainsi affirmé dans un communiqué Zweli Mkhize, le trésorier général du parti.

Des propos qui interviennent alors que lundi, Hitachi a accepté de payer 19 millions de dollars pour mettre fin à l’enquête du gendarme boursier américain, lequel estime que les versements effectués auprès de l’ANC n’ont pas été correctement identifiés au regard de la loi anti-corruption US.
A noter que ces accusations se fondent sur la vente par Hitachi de 25% d’une de ses filiales, à la fin des années 2000, à une entreprise, Chancellor House, contrôlée par l’ANC. Opération intervenue alors que le groupe japonais tentait de décrocher un contrat pour la construction de deux centrales thermiques pour un montant total de deux milliards de dollars. Cette filiale, et à travers elle, l’ANC, ont ainsi pu bénéficier de versements liés au contrat décroché par Hitachi, sous la forme de primes et de dividendes.

Au final, la SEC estime que le gouvernement sud-africain a été juge et partie dans les appels d’offre  destinés à développer la production énergétique du pays. De son côté, Zweli Mkhize estime que l’ANC n’a pas été impliquée dans la transaction entre Hitachi et Chancellor House.

Mamatho Netsianda, le directeur exécutif de Chancellor House s’est quant à lui montré surpris des charges retenues par la SEC. Il considère que c’est Hitachi et non sa filiale qui est ainsi mis en cause, le groupe japonais ayant racheté en 2014, par l’intermédiaire de sa filiale européenne, les 25% cédés auparavant à Chancellor House.

Simple hasard de calendrier ? Permettez moi d’en douter …. Rappelons que ces accusations interviennent alors que l’Afrique du Sud est confrontée à une grave crise énergétique, laquelle a des répercussions majeures sur son économie et notamment ses activités – énergivores – de production minières … et qu’un nouvel espoir pourrait apparaître à l’horizon. Un rapport du cabinet McKinsey récemment publié estime en effet que l’exploitation de gaz naturel pourrait constituer une solution efficace pour faire face à ce problème. De quoi inquiéter des puissances occidentales soucieuses à la fois de vendre leur technologies industrielles et de tirer partie de nouvelles ressources en hydrocarbures. De là à mettre des bâtons dans les roues à certains concurrents voire à exercer quelques pressions sur les acheteurs potentiels, il ne pourrait y avoir qu’un pas facilement franchi …

L’Afrique du Sud va être en effet confrontée à un véritable déficit dans l’approvisionnement d’énergie après 2020. A l’heure actuelle, l’économie la plus industrialisée d’Afrique s’appuie quasi exclusivement sur le charbon pour sa production d’électricité, elle prévoit toutefois de diversifier son approvisionnement, via l’énergie nucléaire notamment. Pour les mois qui viennent, McKinsey prévoit une aggravation des coupures de courant dans le pays. Raisons incriminées : la hausse de la demande et la vétusté des centrales à charbon.

L’enjeu du dossier est de taille alors que les régulières coupures de courant affectent particulièrement les secteurs miniers et manufacturiers sud-africains, entraînant une contraction de la croissance de 1,3% au deuxième trimestre 2015, faisant redouter à certains l’émergence d’une récession dans le pays.  Il s’agit du taux le plus faible de croissance enregistré en Afrique du Sud depuis la récession de 2009.

Il y a quelques semaines à peine, le président sud-africain, Jacob Zuma, a rompu son silence au sujet de cette situation économique, en estimant que “le pays est malade”.

A noter enfin que le Congrès National Africain (ANC) s’est récemment attiré les foudres de l’opposition, laquelle voit d’un très mauvais œil son projet de construction de centrales nucléaires pour un coût de 100 milliards de dollars. Le montant est jugé excessivement élevé au moment où le pays vit au rythme d’une grave crise économique.

Sources : AFP, Le Monde, MAP

Elisabeth Studer – 29 septembre 2015 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

20 commentaires

  1. SimonB 29 septembre 2015 à 23:19

    Après la FIFA et VW voici le dossier des centrales nucléaires en RSA dénoncé par la SEC; il semblerait que la politique extérieure des US mette les bouchées doubles afin de démontrer à quel point le reste du monde n’est que magouille et corruption; d’ici à ce qu’on nous propose un nouveau plan Marshall…

  2. retrouvé le retour 30 septembre 2015 à 13:26

    Pour proposer un nouveau Plan B US, il faudra faire un vrai travail d’imagination et de nouveaux massacres à l’échelle industrielle faisant passer “les essais” faits entre 1933 et 45, comme d’aimables amusements !!
    Après la “Nouvelle Yougoslavie” dans laquelle sans en avoir l’air on a réinstallé les Turcs !! et le “Nouveau Moyen Orient” dont on voit le profil actuel, il faudrait imaginer une “Nouvelle Europe” !!
    La vérité c’est que l’on va voir avant une “Nouvelle Amérique” !! et ce n’est pas ” Bachar qui ne mérite pas d’être de ce monde” qui risque le tribunal international mais Fabius and Co

  3. Elisabeth S 4 octobre 2015 à 09:45

    tout compris SimonB ….

  4. brazilian wax spa 24 janvier 2019 à 22:21

    Wow, this piece of writing is good, my younger sister is analyzing such
    things, therefore I am going to let know her.

  5. brazil flag image 26 janvier 2019 à 02:57

    Hello to all, how is all, I think every one is getting more from this web
    site, and your views are pleasant in favor of new
    visitors.

  6. Patrick 26 janvier 2019 à 14:43

    Contemplate investments that provide fast annuities.

  7. Rachele 26 janvier 2019 à 15:22

    Investors do pay direct and indirect costs.

  8. Louanne 27 janvier 2019 à 00:57

    I like it when people get together and share thoughts.
    Great blog, continue the good work!

  9. Rosaura 27 janvier 2019 à 11:04

    And this is an funding threat price taking.

  10. brazil flag colors 27 janvier 2019 à 18:04

    Thanks for sharing your thoughts about brazil flag emoji. Regards

  11. Winona 27 janvier 2019 à 23:23

    A financial advisor is your planning accomplice.

  12. Wilfredo 5 février 2019 à 18:42

    Buyers do pay direct and indirect costs.

  13. Shiela 6 février 2019 à 03:31

    Financial advisors enterprise is individuals enterprise.

  14. Carmen 7 février 2019 à 02:41

    And this is an investment threat worth taking.

  15. Alina 7 février 2019 à 03:28

    Think about investments that provide instant annuities.

  16. check out the post right here 7 février 2019 à 14:14

    I simply want to mention I’m new to blogging and certainly loved this web-site. Likely I’m going to bookmark your site . You absolutely come with fantastic stories. Appreciate it for sharing with us your website.

  17. Kristofer 12 février 2019 à 01:50

    Thank you for your curiosity in Investment Recommendation.

  18. Dave 12 février 2019 à 02:50

    Thanks in your interest in Funding Recommendation.

  19. Tanika Tsuruda 18 février 2019 à 17:23

    I really love the sciences, especially chemistry and physics. But I also love the creative aspect of the spectrum, such as writing and books. I really want to write. Would it be smart to minor in English or Creative Writing but major in the sciences? Does it look acceptable? I’m new to college stuff, and I’m curious. I don’t want to miss an opportunity to advance my scientific or creative knowledge! I’m a Junior in high school..

  20. Lashunda 19 février 2019 à 04:06

    Monetary advisors business is individuals business.