Le Blog Finance

Selon Yanis Varoufakis, Schaüble presse à un Grexit pour faire plier la France sur l’austérité

L’ex-ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, n’y va pas par quatre chemins … Dans un entretien au Monde, il a ainsi accusé samedi le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schaüble, de vouloir pousser la Grèce hors de la zone euro “pour atteindre la France”.

Des propos tenus alors qu’il est invité vedette de la “Fête de la Rose” organisée dimanche autour de l’ancien ministre de l’Economie français Arnaud Montebourg.

Selon l’ex-ministre grec, le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schaüble, souhaite  précipiter un “Grexit” en vue notamment de “faire tomber les résistances françaises” contre “l’austérité”.

“L’Etat-providence français, son droit du travail, ses entreprises nationales sont la véritable cible du ministre des finances allemand”, affirme-t-il ainsi dans un entretien accordé mercredi en Grèce et publié samedi.

Selon Yanis Varoufakis, Wolfgang Schaüble « considère la Grèce comme un laboratoire de l’austérité, où le mémorandum est expérimenté avant d’être exporté. La crainte du Grexit vise à faire tomber les résistances françaises, ni plus ni moins”, ajoute-t-il.

L’ex-ministre grec des Finances estime parallèlement que le troisième plan d’aide à la Grèce est une “capitulation” d’Athènes face à ses créanciers. Selon lui, il a été conçu “pour faire sombrer” l’économie grecque.

Car, affirme-t-il, « si la Grèce tente, en dépit du bon sens et des lois élémentaires de l’économie, d’appliquer ce mémorandum et les réformes qui l’accompagnent, elle courra droit au Grexit”.

Le 8 juillet dernier, le Premier ministre grec Alexis Tsipras a prononcé un discours devant le Parlement européen à Strasbourg, à l’occasion d’une session consacrée aux négociations alors en cours entre la Grèce et ses créanciers.

La Grèce a fait des efforts pour s’adapter ces cinq dernières années mais nous n’avons plus de forces”, avait alors concédé Alexis Tsipras.

Ajoutant que “dans aucun autre pays ces programmes d’austérité n’ont duré aussi longtemps », il avait affirmé : « nous sommes devenus un laboratoire d’austérité dans lequel on fait des tests et ils n’ont pas réussi”.

Une foule d’applaudissements avait retenti en guise de réaction à ses propos laissant entendre que “l’argent qui a été donné à la Grèce n’est jamais arrivé au peuple grec”  mais qu’il était destiné à “sauver les banques grecques et européennes”.

Alexis Tsipras poursuivait alors en précisant que les cures d’austérité successives avaient paralysé la vie des grecs. Il avait également rappelé que les 10% les plus riches “qui gèrent 56% de la richesse nationale” ont été “protégés pendant l’austérité”.

Sources : Le Monde, AFP, Reuters, La Tribune

Elisabeth Studer – 23 août 2015 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

18 commentaires

  1. retrouvé le retour 23 août 2015 à 22:50

    Les Allemands feront l’Europe avec les autres, ils grillent leurs dernières cartouches comme les copains. L’esprit Deutsche Minderheit, a des limites:

    http://www.welt.de/politik/ausland/article111937332/Die-deutsche-Minderheit-hat-zu-viele-Rechte.html

    Il reste encore un Kaczynski !! et c’est un calcul pas vraiment fait par nos propagandistes us et gb.

    Avant c’était trop facile d’attaquer les vilains coco, maintenant avec tous ces déluges d’eau bénite et les constructions d’églises qui repartent !! c’est complexe.

    La crise va foutre dehors toute cette propagande US débile

  2. Elisabeth Studer 24 novembre 2015 à 13:50

    Grèce: les banques limitent l’injection publique à 5,7 mrd EUR grâce aux privés

    Athènes (awp/afp) – Les quatre banques grecques ont levé un peu plus de 5 mrd EUR auprès d’investisseurs privés, limitant ainsi à “environ 5,7 mrd EUR” les fonds publics requis pour conclure leur sauvetage, s’est réjoui lundi le gouvernement.

    “Selon les données disponibles, deux des banques systémiques ont réussi à couvrir tous leurs besoins de recapitalisation auprès des investisseurs privés”, a précisé dans un communiqué la porte-parole du gouvernement, Olga Gerovassili.

    Les autres ont couvert “leurs besoins prévus par le scénario de base”, ce qui, avec le total des opérations menées pour lever des fonds, va limiter à “environ 5,7 mrd EUR” l’injection nécessaire du Fonds hellénique de stabilité financière (FHSF) “pour conclure la procédure”, a-t-elle ajouté.

    Les deux premières sont Eurobank et Alpha Bank, tandis que la Banque du Pirée et la Banque nationale de Grèce devront, elles, recourir aux aides publiques, selon des sources bancaires.

    “Ce succès de la procédure de recapitalisation oppose un clair démenti aux alarmistes et met fin au scénario d’un éventuel bail-in”, soit une ponction sur les dépôts, s’est félicité la porte-parole. Il “scelle le retour de la confiance des investisseurs et des déposants dans l’économie grecque”, a-t-elle ajouté, se prévalant également d’une reprise des dépôts.

    Le gouverneur de la banque de Grèce Yannis Stournaras a confirmé également à la presse mardi “qu’il n’y aurait pas de bail-in”.

    “Le fait que les banques aient attiré plus de 5 mrd EUR de capitaux privés démontre que la confiance revient dans les perspectives de l’économie grecque et du système bancaire du pays”, avait auparavant indiqué une source gouvernementale.

    Les banques grecques, plombées par les créances douteuses accumulées au cours de six ans de crise, risquaient de voir saisir leurs actifs, et les épargnants une partie de leurs économies, si elles ne parvenaient pas à se recapitaliser, comme à Chypre en 2013.

    La BCE a évalué il y a trois semaines les besoins en capitaux de la Banque du Pirée, d’Eurobank, d’Alpha et de la Banque nationale de Grèce entre “4,4 mrd EUR dans le scénario de base et 14,4 mrd EUR dans le scénario défavorable”.

    Le gouvernement grec a réussi la semaine dernière à obtenir de ses créanciers, en acceptant de nouvelles réformes difficiles pour le pays, le déblocage d’une tranche de 2 mrd EUR pour l’État et de 10 mrd EUR pour la recapitalisation des banques, dans le cadre du plan d’aide de 86 mrd EUR accepté au mois de juillet.

    Ce plan prévoyait la mise à disposition de 25 mrd EUR au maximum pour la recapitalisation des banques. Ces prévisions “se sont avérées totalement fausses”, a souligné Mme Gerovassili.

    afp/jh

    (AWP / 24.11.2015 11h36)

  3. Selene 24 janvier 2019 à 22:25

    Thanks designed for sharing such a nice idea, article is pleasant, thats why i have read it entirely

  4. brazilian wax groupon 25 janvier 2019 à 21:36

    Hi there, I enjoy reading through your post. I like to write a little comment to support you.

  5. Kathaleen 26 janvier 2019 à 05:10

    I like the valuable information you provide in your articles.
    I’ll bookmark your weblog and take a look at again here frequently.

    I’m moderately sure I will be informed lots of new stuff proper right here!
    Best of luck for the following!

  6. Merry 26 janvier 2019 à 15:54

    Financial advisors enterprise is individuals enterprise.

  7. Ara 27 janvier 2019 à 01:51

    Thanks for your interest in Investment Recommendation.

  8. Katrice 27 janvier 2019 à 05:50

    Investors do pay direct and oblique prices.

  9. Nicholas 27 janvier 2019 à 15:18

    Now it is time to pick your particular investments.

  10. Jaxon 27 janvier 2019 à 18:34

    Investors do pay direct and indirect prices.

  11. brazilian wax at home 28 janvier 2019 à 00:27

    I’m not that much of a internet reader to be honest but your blogs really nice, keep it
    up! I’ll go ahead and bookmark your site to come back down the
    road. Cheers

  12. brazilian wax groupon 28 janvier 2019 à 07:28

    hi!,I like your writing so a lot! percentage we keep in touch extra approximately your post on AOL?
    I require an expert in this area to resolve my problem. Maybe that is you!
    Looking forward to see you.

  13. visit site 7 février 2019 à 19:21

    I just want to tell you that I am very new to blogs and really liked your blog. Probably I’m likely to bookmark your blog post . You actually come with excellent posts. Thanks a bunch for revealing your blog.

  14. Will 11 février 2019 à 01:21

    A financial advisor is your planning associate.

  15. Jami 11 février 2019 à 02:59

    That is true for funding recommendation as nicely.

  16. Alicia 17 février 2019 à 01:48

    This is true for funding recommendation as well.

  17. Murray 17 février 2019 à 03:17

    Contemplate investments that offer immediate annuities.

  18. Guillermo Basila 18 février 2019 à 17:13

    Can I start a blog that has recording of bad customer service?