Le Blog Finance

Vers la fin de la chute du prix du baril ? Libye et Arabie saoudite font remonter les cours

Rien de tel qu’un bon vieil incendie frappant des infrastructures pétrolières stratégiques et une action de l’Arabie saoudite pour relancer le cours du brut tombé au plus bas, et ce quelques heures à peine avant la fin de l’année et la cloture de bilans, y compris des bilans de majors pétrolières. Simple hasard ? …

Dès le début de la journée de mercredi, les prix du pétrole ont grimpé en Asie, dopés par l’incendie d’un réservoir pétrolier dans le plus important terminal libyen.

Après la fermeture des marchés consécutive à la trêve de Noël, le baril de “light sweet crude” (WTI) pour livraison en février s’appréciait de 28 cents, à 56,12 dollars. Parallèlement, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance prenait 13 cents, à 60,37 dollars.

Des les premières cotations sur le continent asiatique, l’incendie d’un réservoir dans le terminal pétrolier d’al-Sedra en Libye avait ainsi orienté les cours à la hausse. Précisons que le réservoir a pris feu après avoir été touché par un tir de roquette dans des attaques de miliciens islamistes, lesquelles ont tué au moins 19 soldats. Un événement qui intervient tout de même à point nommé pour gonfler les bénéfices des compagnies pétrolières à quelques jours de leurs clotures de bilans. Comme quoi, le hasard fait rudement bien les choses …

Alors que j’indiquais dans mon article précédent, que Islam radical et pétrole vont très souvent de pair, et ce, dans tous les pays de la planète, le sort semble décider vouloir s’acharner sur les contrées riches en hydrocarbures … en effet, le “Croissant pétrolier” – comprenant les terminaux d’al-Sedra, de Ras Lanouf et de Brega, les plus importants de Libye, un des premiers pays exportateurs de pétrole au monde – est le théâtre depuis plusieurs jours d’affrontements entre les forces gouvernementales et les miliciens islamistes de Fajr Libya.

Cerise sur le gâteau, ces violences « permettent » tout à la fois de faire grimper le cours du baril – avantage certain pour les compagnies pétrolières – tout en impactant directement le niveau des volumes offerts sur le marché.
Alors que la Libye prévoyait de rétablir son niveau de production à 1 million de barils par jour en 2014, elle vient d’annoncer cette semaine qu’elle allait réduire ses prévisions en raison des combats frappant depuis peu les régions productrices. Diminuant ainsi les craintes des opérateurs, lesquels redoutaient que le cours du brut ne s’effondre de plus belle face à une offre pléthorique.

Mieux encore pour les investisseurs, l’Arabie saoudite aura ajouté son grain de sel, contribuant à sa manière à faire grimper les prix. Les cours du pétrole brut ont ainsi ouvert en hausse vendredi à New York, dopés par la publication du budget 2015 de l’Arabie saoudite, bâti sur des estimations tablant sur une remontée des prix entre 70 et 80 dollars le baril.

A noter que le déficit de 38,6 milliards de dollars attendu pour l’an prochain est le plus important jamais prévu par le royaume saoudien, chef de file des pays exportateurs de pétrole. Un budget dans la rouge n’avait pas été observé depuis 2011 en Arabie saoudite. De quoi œuvrer pour une remontée des cours.

Précisons que le royaume est l’un des principaux meneurs de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), il a jusqu’à présent encouragé la baisse des prix du pétrole en maintenant en novembre son plafond de production.

Réagissant à l’annonce saoudienne, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février gagnait 41 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s’établir à 56,25 dollars vers 14h10 GMT.

Dégringolant de près de 50% depuis leur pic de la mi-juin, les cours du brut s’étaient encore repliés avant Noël, plombés par une offre surabondante. Mercredi en fin de séance, le WTI cédait ainsi 1,28 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à 55,84 dollars, le Brent finissant quant à lui à 59,99 dollars, chutant de 1,70 dollar.

Sources : AFP, Nymex

http://www.leblogfinance.com/2014/12/vers-la-fin-de-la-chute-du-prix-du-baril-libye-et-arabie-saoudite-font-remonter-les-cours.html

Elisabeth Studer - 26 décembre 2014 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Le cours du pétrole chute de près de 3 dollars … à qui profite le crime ?

Libye : les rebelles sur le point d’exporter leurs premiers barils de pétrole

Partager cet article

Article de

33 commentaires

  1. Elisabeth Studer 26 décembre 2014 à 21:11

    ca y est : ce qu’on a voulu faire tomber sont tombés … bingo, le cours du pétrole peut repartir à la hausse ! et tant pis pour Venezuela, Russie et tous les autres ainsi que les entreprises de gaz de schiste, stations services independantes qui vont pouvoir etre rachetés à moindre cout …
    sur les stations services : on en reparle au plus tot
    sur gaz de schiste : je creuse le dossier ;-)

  2. retrouvé le retour 26 décembre 2014 à 23:02

    ES, personne n’est tombé ! Les USA continuent à faire des pas en avant en direction du vide, en poussant devant eux le “merdier” européen actuel.
    1) US GO HOME
    2) Mettons en place une vraie Europe

  3. retrouvé le retour 26 décembre 2014 à 23:12

    http://www.lorientlejour.com/article/902733/premiere-condamnation-a-mort-pour-apostasie-en-mauritanie.html

    Les états fondés sur la religion: tous les mêmes. Des USA aux Saoud, kifkif !!

  4. ES 26 décembre 2014 à 23:38

    Trois réservoirs de pétrole étaient en feu vendredi 26 décembre dans le terminal d’Al-Sedra, l’un des plus importants de Libye, après des combats ayant opposé la veille les forces gouvernementales aux miliciens islamistes. Le Croissant pétrolier – qui comprend les terminaux d’Al-Sedra, de Ras Lanouf et de Brega, les plus importants de Libye – est le théâtre depuis plusieurs jours d’affrontements.
    Un premier réservoir avait pris feu jeudi après avoir été touché par une roquette tirée par des miliciens depuis une vedette utilisée lors de leur attaque sur des terminaux pétroliers de l’Est libyen. Si un calme précaire régnait vendredi sur la région, le feu a, lui, continué de se propager « à deux autres réservoirs », selon un porte-parole des gardes protégeant ces sites pétroliers. D’après un témoin, les flammes et d’épaisses colonnes de fumée enveloppaient entièrement les secteurs d’Al-Sedra et Ras Lanouf, le feu menaçant les autres réservoirs et faisant en outre craindre une catastrophe écologique.

    350 000 BARILS PAR JOUR CONTRE 800 000 IL Y A QUELQUES SEMAINES
    Selon des experts, la production de brut dans le pays a baissé à près de 350 000 barils par jour (b/j) alors qu’elle atteignait 800 000 b/j avant le début des combats, le 13 décembre. La Libye est plongée dans le chaos depuis plusieurs mois, en raison d’un confit opposant notamment les forces représentant deux gouvernements en concurrence :
    celui du premier ministre, Abdallah Al-Thinni, reconnu par la communauté internationale, qui a été contraint de se replier dans l’est du pays ;
    un groupe appelé Aube de la Libye, qui s’est emparé de la capitale, Tripoli, et y a installé son propre gouvernement et son propre Parlement.
    Tous deux revendiquent le contrôle du pays.

  5. ES 26 décembre 2014 à 23:40

    Les USA continuent à faire des pas en avant en direction du vide, en poussant devant eux le « merdier » européen actuel : oui
    sinon la Russie est tout de même bien mal, enfin effectivement pas pire que les USA. Eux sont dans un tel merdier qu’ils tentent de s’en sortir en mettant le merdier partout … impossible !! on est tres tres mal barré pour 2015 !

  6. ES 27 décembre 2014 à 01:18

    Après une offensive terrestre il y a deux semaines, les miliciens de la coalition Fajr Libya (Aube de la Libye) ont pris la mer pour atteindre leur objectif de contrôler des terminaux pétroliers dans l’Est du pays.

    Les combattants jihadistes ont utilisé des vedettes rapides pour pénétrer la zone d’Al-Sedra, plus grand terminal pétrolier libyen, Ras Lanouf et Brega : une zone qualifiée de « croissant pétrolier » où la production a chuté à 350 000 barils par jour au lieu de 800 000 barils par jour avant l’offensive.

    Les hostilités se sont étendues à la ville de Syrte où des exactions ont été commises sur des chrétiens coptes, en marge des combats autour d’une centrale électrique, auxquelles ont pris part les hommes du bataillon 136, des membres d’une tribu loyale au général Khalifa Haftar, qui a mobilisé des unités qui lui sont fidèles afin de se battre aux côtés des troupes gouvernementales pour reprendre les villes libyennes conquises par les différentes milices islamistes, dont la capitale Tripoli, Benghazi et Derna qui a prêté allégeance à l’État islamique.

    Des centaines de civils en Libye ont été tués dans les combats depuis fin août, a indiqué mardi l’Organisation des Nations Unies,

  7. Elisabeth Studer 27 décembre 2014 à 01:25

    Le pétrole baisse à New York dans un marché hésitant mais toujours sous pression

    New York – Les cours du baril de pétrole brut ont baissé vendredi à New York, alors que le marché, hésitant depuis une dizaine de jours, continuait à ressentir la pression d’une offre excessive.

    Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février a cédé 1,11 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s’établir à 54,73 dollars, au lendemain d’une séance de clôture pour Noël.

    Le marché reste sous pression après les chiffres publiés mercredi par le département de l’Energie, qui montraient une hausse globale des stocks de brut et de produits à base de pétrole aux Etats-Unis, a commenté Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

    Les stocks américains de pétrole brut ont en effet enregistré une hausse inattendue la semaine dernière, de même que ceux de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage). Les réserves d’essence ont, elles, plus augmenté que prévu.

    Comme les investisseurs ne s’attendent pas à ce que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) prenne une décision quelconque pour réduire sa production, et que l’offre américaine devrait continuer à augmenter l’an prochain, même si des compagnies réduisent leurs budgets, le marché va continuer à s’orienter à la baisse, a prévu Andy Lipow.

    Depuis la mi-décembre, les cours du baril de brut, qui ont chuté de près de leur moitié depuis la mi-juin, changent de direction presque chaque jour, même s’ils ont enregistré vendredi leur deuxième séance consécutive de baisse.

    Il est franchement très difficile de tirer des conclusions à partir de l’évolution des cours de cette semaine, a reconnu James Williams, de WTRG Economics. Les échanges sont faibles en période de fêtes, ce qui encourage la volatilité.

    Les cours avaient d’ailleurs ouvert en hausse vendredi, après l’annonce de l’incendie d’un réservoir pétrolier en Libye et la publication du budget 2015 de l’Arabie saoudite.

    Même s’ils prévoient un important déficit, ils semblent le baser sur l’idée que le prix du baril remontera entre 70 et 80 dollars, a expliqué James Williams, de WTRG Economics. Si vous prenez ce budget comme une prévision, cela implique que les Saoudiens croient à une remontée des prix au cours de 2015.

    Néanmoins, ces nouveaux éléments n’ont pas suffi à soutenir durablement les cours, dont la chute a été accentuée en novembre par la décision de l’Opep de maintenir inchangé son plafond de production.

    Sur le plan international, cette chute continue à avoir des conséquences, en premier lieu en Russie, où le ministre russe des Finances a prévenu que l’économie pourrait subir une contraction de 4% en 2015, en partie à cause de la partie de la chute des prix du pétrole.

    En Algérie, le gouvernement a décidé de geler les recrutements dans la fonction publique pour faire face à la chute des cours, tandis qu’en Argentine, la compagnie pétrolière nationale YPF a dit s’attendre à des complications en 2015.

    Avec un tel excès de production dans le monde par rapport à la demande, on va vite se demander:+où mettre ce pétrole ?+, a résumé Phil Flynn, de Price Futures Group.

    (AFP / 26 décembre 2014 20h53)

  8. ES 27 décembre 2014 à 16:58

    Vu dans les stats du blog sur localisation :
    Etats-Unis / ville non définie … suivez mon regard ….

  9. retrouvé le retour 28 décembre 2014 à 13:48

    http://www.boursorama.com/actualites/l-appel-au-secours-des-russes-endettes-en-dollars-6c793ae809a03e9e31671d19361fd88b

    On manoeuvre sans réfléchir et on pleure !! Je pense que les Européens qui sont victimes de ces coups d”accordéon depuis trop longtemps vont être obligés de faire comme les Russes se raidir.
    Pour ma part j’ai fait vendre il y a quelques années des actions en $ australiens, qui semblaient rapporter gros en fait beaucoup moins que la dévaluation, à cette époque, de cette monnaie. Il s’agissait clairement d’un abus de faiblesse de la part d’une banque du pays de Heidi.

  10. brazil nuts in shell 25 janvier 2019 à 00:30

    Simply desire to say your article is as astounding.
    The clearness in your put up is simply spectacular
    and that i can assume you’re knowledgeable in this subject.
    Well along with your permission let me to clutch
    your feed to keep updated with forthcoming post.
    Thanks 1,000,000 and please keep up the rewarding
    work.

  11. brazil nuts selenium 25 janvier 2019 à 00:43

    I was suggested this website via my cousin. I’m not positive whether this
    publish is written by way of him as no one else recognise such unique approximately
    my trouble. You’re incredible! Thank you!

  12. Julio 25 janvier 2019 à 23:15

    Hey I know this is off topic but I was wondering
    if you knew of any widgets I could add to my blog that automatically tweet my newest twitter updates.
    I’ve been looking for a plug-in like this for quite some
    time and was hoping maybe you would have some experience with something like this.
    Please let me know if you run into anything.
    I truly enjoy reading your blog and I look forward to
    your new updates.

  13. Ronnie 26 janvier 2019 à 08:52

    A monetary advisor is your planning partner.

  14. Maximo 26 janvier 2019 à 18:52

    Now it’s time to choose your particular investments.

  15. Maira 27 janvier 2019 à 03:10

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  16. Fred 27 janvier 2019 à 19:40

    And that is an investment danger worth taking.

  17. Kourtney 5 février 2019 à 17:29

    A monetary advisor is your planning partner.

  18. Darcy 6 février 2019 à 23:44

    Thanks for your curiosity in Funding Recommendation.

  19. pop over to these guys 7 février 2019 à 15:48

    I just want to say I am just newbie to blogging and actually liked this blog. More than likely I’m likely to bookmark your blog post . You surely have perfect posts. Cheers for sharing with us your blog.

  20. Kasey 8 février 2019 à 08:05

    Thanks on your curiosity in Investment Recommendation.

  21. Brendan 10 février 2019 à 16:20

    Now it is time to decide your particular investments.

  22. Sonia 10 février 2019 à 16:45

    And this is an investment threat price taking.

  23. Mariano 11 février 2019 à 09:08

    This is true for funding recommendation as properly.

  24. Gabriel 12 février 2019 à 01:22

    Investors do pay direct and indirect costs.

  25. Booker 12 février 2019 à 03:21

    Financial advisors enterprise is folks business.

  26. Haley 12 février 2019 à 03:22

    This is true for funding advice as effectively.

  27. Wallace 15 février 2019 à 01:37

    A monetary advisor is your planning accomplice.

  28. Adele 17 février 2019 à 01:50

    Financial advisors business is individuals business.

  29. Lillie 17 février 2019 à 01:52

    Traders do pay direct and oblique costs.

  30. Anja 17 février 2019 à 03:15

    Thanks for your curiosity in Investment Advice.

  31. Nickolas 18 février 2019 à 02:44

    Financial advisors business is folks business.

  32. Tractor Workshop Manuals 19 février 2019 à 07:32

    Can I simply say that of a relief to seek out a person that in fact knows what theyre talking about on the web. You actually know how to bring an issue to light to make it important. Lots more people must check out this and see why side of the story. I cant think youre less popular simply because you certainly develop the gift.