Le Blog Finance

USA : alarmes sur le Canal de Suez … en vue de favoriser la voie maritime de l’Arctique ?

Le nombre de personnes accédant au blog via une recherche avec pour mot clé «canal de Suez » et pétrole m’a laissé entrevoir que quelque chose se tramait de ce côté du monde. Bonne pioche …

Le Bureau de liaison maritime des États-Unis (Marlo) à Bahreïn a mis en garde contre les menaces proférées contre des membres d’équipage US par des employés du port du Canal de Suez. Selon le Marlo, plusieurs incidents entraînant une violation de la sécurité sur des navires  américains auraient été observés.

Un employé du port aurait ainsi mis le feu à des outils de nettoyage en guise de représailles pour ne pas avoir reçu des cigarettes de la part de l’équipage. Parallèlement, deux employés du port auraient accédé illégalement à un vaisseau US après avoir terminé une opération de mouillage en vue d’obtenir des cigarettes. Leurs demandes n’ayant pu être satisfaites, ils ont par la suite menacé l’équipage et le navire.

Selon le Bulletin d’Information de la Sécurité Maritime (BISM ou MSIB), dans les deux cas, les auteurs se sont identifiés comme étant des employés de l’Administration portuaire du canal de Suez.

Toujours selon le Bulletin, si les enquêteurs des Gardes-côtes ont certes noté que ce type de requête était tout à fait commune, le gouvernement égyptien n’a pas pris ces incidents au sérieux jusqu’à présent, suite au manque de réactivité pour remonter ces informations.

Désormais, le BISM indique que des rapports publiés en temps opportun devraient faciliter la tenue d’une enquête conjointe approfondie entre les deux pays, en vue de prévenir de futurs incidents.

A noter que ces événements surviennent alors que la ministre fédérale des Transports du Canada vient récemment de refroidir les ardeurs de certaines entreprises se réjouissant d’avance de pouvoir emprunter prochainement le mythique passage du Nord-Ouest, à la « faveur » du réchauffement climatique. Nouvelles routes du pétrole qui pourraient le cas échéant remettre en cause des voies maritimes telles que le Canal de Suez, le Canal de Panama et le Détroit de Malacca.

En visite à Washington le 25 mars, Lisa Raitt a affirmé que selon toute vraisemblance, les discussions entourant la “voie maritime de l’Arctique” ne devraient pas se concrétiser à court terme.

Devant les membres du Conseil des affaires USA/Canada, Mme Raitt a invoqué une série de motifs pour justifier sa prudence, et parmi elles, les inquiétudes des compagnies d’assurances. « Ce sont elles qui ont le dernier mot lorsque vient le temps de déterminer si un navire est autorisé ou non à emprunter cette voie maritime » a ainsi déclaré la ministre.

Certains passages peu profonds et le manque de balises de navigation sont aussi problématiques, a par ailleurs ajouté la ministre, soulignant que l’avantage d’un trajet plus court serait forcément annulé si le navire devait rester bloqué en cours de route.

Lisa Raitt a également tenu à rappeler que les risques d’une marée noire devaient être considérés. A cette occasion, elle a fait part de sa hâte à consulter un rapport de recommandations sur le transport maritime au nord du 60e parallèle, lequel doit être déposé l’automne prochain.

Les gouvernements canadiens, et plus particulièrement le gouvernement Harper, se sont souvent servis de l’occupation du territoire de l’Arctique pour mettre en avant leur patriotisme. Le dossier a même parfois donné lieu à des tensions quant aux prétentions d’autres pays frontaliers – dont les États-Unis – quant à la souveraineté sur ce nouveau tracé.
Mme Raitt a également laissé entendre que le statut de la Russie au Conseil de l’Arctique serait peut-être révisé, affirmant que son ministère avait coupé les ponts depuis le début de la crise en Ukraine. Elle a toutefois refusé de s’exprimer davantage sur le sujet, soulignant que le dossier était géré par sa collègue à l’Environnement, la ministre Leona Aglukkaq.

“Je suis passionnée par ce dossier. Mais je ne crois pas que ce soit une panacée, et je ne pense pas que le canal de Panama ou le canal de Suez soient menacés par la compétition du passage du Nord-Ouest actuellement”, a au final indiqué Mme Raitt, qui fut notamment directrice du Port de Toronto.
Affaire à suivre, indéniablement alors que l’Egypte est de nouveau secouée par d’importantes tensions politiques … voire géopolitiques, à la « faveur » des enjeux pétroliers liés à ses richesses en hydrocarbures, ses relations avec Israël (liées notamment elles-aussi aux ressources en gaz de la zone), et l’importance économique et financière des voies maritimes qu’elle contrôle.

Sources : Seatrade Communications, lesaffaires.com

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com  – 30 mars 2014

A lire également :

Octroi du port de Gwadar à la Chine : accord stratégique pour pétrole et gaz

Pétrole : menace terroriste dans le détroit de Malacca

Ukraine : rivalité Russie / Etats-Unis pour aides financières … et marché du gaz européen ?

Partager cet article

Article de

19 commentaires

  1. Elisabeth Studer 30 mars 2014 à 17:15

    A lire très très attentivement, extremement intéressant

    Maritimisation : la France face à la nouvelle géopolitique des océans

    17 juillet 2012 :
    Maritimisation : la France face à la nouvelle géopolitique des océans ( rapport d’information )
    Par MM. Jeanny LORGEOUX et André TRILLARD
    au nom de la commission des affaires étrangères et de la défense

    http://www.senat.fr/rap/r11-674/r11-674.html

  2. retrouvé le retour 30 mars 2014 à 18:24

    Les “confettis de l’empire”
    C’est un discours habituel, nôtre territoire dans le Pacifique est totalement impossible à sécuriser contre les anglo-saxons, aujourd’hui.
    C’est Gaston Flosse, corruption et compagnie et installation en douce par Sarko de nos amis US à Rikitea !
    Pour ce qui est des Antilles, ce n’est pas mieux, ce n’est pas avec un ou deux pétoires que l’on va faire reculer cette équipe de pirates.

  3. JMF Finance Trading 30 mars 2014 à 22:06

    je voudrais vous laissé un lien vers un site intéressent JMFFinanceTrading.com un site qui parle de bourse en général

  4. retrouvé le retour 31 mars 2014 à 00:25

    “Les informations données ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation.”
    Merci beaucoup JMFFinanceTrading.com, effectivement chez nous on dit: Conseilleur n’est pas payeur

  5. Chet 26 janvier 2019 à 02:27

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  6. Sibyl 26 janvier 2019 à 12:59

    Contemplate investments that offer immediate annuities.

  7. Rosella 26 janvier 2019 à 22:56

    Traders do pay direct and oblique costs.

  8. Greg 27 janvier 2019 à 19:10

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  9. Kelley 27 janvier 2019 à 23:30

    Link exchange is nothing else but it is only placing the other person’s web site
    link on your page at appropriate place and other person will also do same in support of you.

  10. brazil nuts nutrition 28 janvier 2019 à 08:16

    Wow, this article is fastidious, my sister is analyzing these kinds of things, therefore I am going to inform her.

  11. Sylvia 4 février 2019 à 17:44

    This is true for funding recommendation as well.

  12. Bettie 7 février 2019 à 07:08

    Consider investments that provide quick annuities.

  13. Philip 7 février 2019 à 07:10

    Traders do pay direct and indirect prices.

  14. Otis 8 février 2019 à 07:08

    Take into account investments that offer speedy annuities.

  15. Chara 8 février 2019 à 16:04

    And that is an investment threat price taking.

  16. Leticia 11 février 2019 à 02:49

    Contemplate investments that offer instant annuities.

  17. Lashawnda 15 février 2019 à 01:15

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  18. Waylon 15 février 2019 à 02:47

    That is true for investment recommendation as effectively.

  19. Ruby 18 février 2019 à 02:42

    Contemplate investments that provide rapid annuities.