Le Blog Finance

Libye : la livraison de gaz à l’Italie via Greenstream interrompu

Où l’on pourrait rapidement reparler de l’importance de la Libye sur l’échiquier  énergétique mondial. Voire  des intérêts pétroliers et gaziers dans les différents conflits actuels.

A la suite d’incidents survenus samedi près d’un site gazier dans l’ouest du territoire libyen, la livraison de gaz libyen à l’Italie via le gazoduc Green Stream a  été interrompue et n’a toujours pas  repris à l’heure actuelle.

Le site a été évacué par mesure de sécurité après des échanges de tirs entre ex-rebelles à proximité du complexe, a ainsi déclaré  Abdelfattah Charkan, président du Conseil d’administration de la compagnie Millitah Oil and Gas, une société mixte détenue à parts égales par le groupe énergétique italien ENI et la Compagnie nationale pétrolière de Libye (NOC).

Le dirigeant a par ailleurs indiqué attendre l’intervention du ministère de la Défense pour sécuriser le site. Espérant parallèlement que la livraison du gaz vers l’Italie puisse reprendre dimanche ou lundi.

Le ministère libyen de la Défense a quant à lui annoncé attendre les résultats d’une médiation entre groupes armés rivaux avant de faire usage de la force.  Sans toutefois fournir de plus amples détails sur les raisons des accrochages survenus à proximité du complexe gazier.

Samedi  soir, l’agence italienne Ansa indiquait pour sa part  que des sources proches d’ENI avaient annoncé l’interruption de la livraison de gaz vers l’Italie en raison d’échauffourées entre factions locales.

Pour rappel, le gazoduc Greenstream, long de 540 kilomètres s’étend de Mellitah en Libye à Gela, en Sicile. Il comprend la station de compression à Mellitah et le terminal de réception de Gela. Le gazoduc est alimenté par les champ offshores de Bahr Essalam et de Bouri et le champ onshore de Waha près de la frontière avec l’Algérie, à 530 km de Mellitah.

Le coût de la construction s’est élevé à 6,6 milliards de dollars. Le gazoduc a une capacité initiale de 8 milliards de mètres cubes de gaz naturel par an. La capacité a été augmentée par la suite à 11 milliards de mètres cubes.

Le pipeline est détenu par Agip Gas BV, une coentreprise de la société italienne Eni et de la compagnie pétrolière libyenne National Oil Corporation.

En août 2008, l’Italie avait d’ores et déjà fait les frais de manque d’approvisionnement en gaz. Le 22 février 2008, en raison du conflit, Eni avait en effet suspendu la fourniture de gaz libyen à travers Greenstream, le seul gazoduc reliant la Libye à l’Italie. Précisons par ailleurs qu’avant l’insurrection et la chute de Kadhafi, la Libye était le troisième fournisseur de gaz de l’Italie derrière l’Algérie et la Russie.

Le patron du groupe pétrolier  Eni,  Paolo Scaroni avait alors indiqué que le gazoduc Greenstream  le liait de « manière indissoluble » à la Libye. S’agissant de l’approvisionnement énergétique de l’Italie, le dirigeant s’était voulu rassurant. « Nous n’aurons pas de problème si l’hiver prochain nous devrons nous passer du gaz provenant de la Libye. Pourvu que ne soit pas interrompu le flux issu d’autres sources, comme l’Algérie et le front russo-ukrainien » avait-t-il indiqué.

Quelques jours auparavant,  le quotidien russe Kommersant indiquait qu’une nouvelle guerre du gaz couvait entre la Russie  et l’Ukraine, au lendemain d’une rencontre entre les présidents russe et ukrainien.

Simple hasard de calendrier ?  Alors que depuis plusieurs années, Kiev tente de faire baisser le prix du gaz naturel qu’il achète à Moscou, les deux pays négocient actuellement la création d’un consortium conjoint chargé de gérer les gazoducs de transport ukrainiens.

La mise en place de cette coentreprise donnerait – notamment – à la Russie l’occasion de réviser ses contrats gaziers avec l’Ukraine. Les négociations portent également sur la réduction des achats de gaz russe par Kiev.

Le prix élevé du gaz russe entrave le fonctionnement de nombreuses entreprises en Ukraine, a déclaré vendredi le président du pays Viktor Ianoukovitch. Laissant  entrevoir les prémices d’un nouveau conflit gazier.

Sources : AFP, Rianovosti

Elisabeth STUDER – 3 mars 2013 – www.leblogfinance.com

 

Partager cet article

Article de

24 commentaires

  1. Elisabeth Studer 5 mars 2013 à 01:17

    Millitah (Libye) – La livraison de gaz libyen à l’Italie via le gazoduc Green Stream était toujours interrompue lundi pour le troisième jour consécutif après des accrochages samedi entre groupes armés près d’un site gazier dans l’ouest de la Libye, a-t-on appris auprès de la compagnie.

    Le site a été sécurisé par l’armée depuis hier soir. Mais la livraison de gaz n’a pas encore repris, a déclaré à l’AFP Abdelfattah Charkan, président du Conseil d’administration de la compagnie Millitah Oil and Gas, une société mixte détenue à parts égales par le groupe énergétique italien ENI et la Compagnie nationale pétrolière de Libye (NOC).

    M. Charkan a espéré une reprise de la production dans les deux prochains jours.

    Lundi, des membres de l’armée libyenne gardaient les lieux à bord de véhicules blindés, armés de mitraillettes ou de canons anti-aériens, selon un journaliste de l’AFP.

    Devant le complexe, un jardin calciné et des dizaines de douilles témoignaient des combats ayant opposé durant le week-end deux groupes d’ex-rebelles issus de deux villes de l’ouest libyen (Zenten et Zouara) et qui étaient chargés de surveiller le complexe.

    Selon le colonel Jomaa Salem Abdeljalil, chef de la brigade qui garde désormais les lieux, l’armée a réussi samedi à s’interposer entre les deux groupes rivaux qui ont accepté finalement de se retirer des abords du site.

  2. elisabeth 10 mars 2013 à 23:29

    Libye: reprise de la livraison de gaz à l’Italie

    TRIPOLI – La livraison de gaz libyen à l’Italie via le gazoduc Green Stream a repris après une interruption d’une semaine à la suite d’accrochages entre groupes armés près d’un site gazier dans l’ouest de la Libye, a indiqué dimanche une source au sein de Millitah Oil and Gas.

    Le pompage du gaz en direction de l’Italie a repris samedi à un rythme normal, a déclaré cette source, sous couvert de l’anonymat.

    Millitah Oil and Gas est une société mixte détenue à parts égales par le groupe énergétique italien ENI et la Compagnie nationale pétrolière de Libye (NOC).

    Le complexe gazier, situé à une centaine de kilomètres à l’ouest de Tripoli, fournit à l’Italie 17 millions de m3 de gaz par jour.

    Des accrochages avaient opposé, le week-end dernier, deux groupes d’ex-rebelles issus de deux villes de l’Ouest libyen (Zenten et Zouara), qui étaient chargés de surveiller le complexe.

    L’activité a pu reprendre après qu’un accord a été trouvé entre ces groupes rivaux et qu’une unité de l’armée a été déployée sur le site pour assurer la sécurité, selon la source au sein de Millitah Oil and Gas.

    (©AFP / 10 mars 2013 14h51)

  3. Kenny 24 janvier 2019 à 21:16

    My brother suggested I would possibly like this web site.

    He was once totally right. This publish truly made my day.
    You cann’t imagine simply how so much time I had spent for this
    information! Thanks!

  4. Matthias 24 janvier 2019 à 21:45

    Hi there! I simply would like to offer you a big thumbs up
    for the excellent info you have right here on this post.
    I’ll be coming back to your blog for more soon.

  5. Leoma 24 janvier 2019 à 21:54

    Truly when someone doesn’t understand then its up to other users that they will help,
    so here it happens.

  6. Quentin 26 janvier 2019 à 02:40

    Take into account investments that supply immediate annuities.

  7. brazil flag gif 26 janvier 2019 à 06:45

    Hi, I think your website might be having browser compatibility issues.
    When I look at your blog in Firefox, it looks fine but
    when opening in Internet Explorer, it has some overlapping.

    I just wanted to give you a quick heads up! Other then that, awesome blog!

  8. Gilda 26 janvier 2019 à 07:29

    Having read this I believed it was extremely informative.
    I appreciate you taking the time and energy to
    put this article together. I once again find myself personally spending a
    lot of time both reading and commenting. But so
    what, it was still worthwhile!

  9. Rhys 27 janvier 2019 à 10:09

    That is true for investment recommendation as effectively.

  10. Kris 27 janvier 2019 à 19:38

    Think about investments that provide immediate annuities.

  11. Lesley 27 janvier 2019 à 20:26

    Investors do pay direct and oblique costs.

  12. Esperanza 27 janvier 2019 à 21:39

    Thank you to your interest in Investment Recommendation.

  13. Lourdes 5 février 2019 à 16:49

    Traders do pay direct and oblique costs.

  14. Bernadine 5 février 2019 à 17:02

    Consider investments that offer instant annuities.

  15. Leanna 6 février 2019 à 22:09

    Hey there this is somewhat of off topic but I was wanting
    to know if blogs use WYSIWYG editors or if you have to manually
    code with HTML. I’m starting a blog soon but have no coding expertise so I wanted to get advice from someone with experience.
    Any help would be enormously appreciated!

  16. Kandis 8 février 2019 à 06:36

    A monetary advisor is your planning associate.

  17. Geneva 9 février 2019 à 06:15

    Contemplate investments that provide rapid annuities.

  18. Theo 12 février 2019 à 01:16

    Investors do pay direct and indirect costs.

  19. Madelaine 12 février 2019 à 07:10

    Monetary advisors enterprise is folks enterprise.

  20. Jaimie 15 février 2019 à 02:05

    This is true for funding recommendation as properly.

  21. Josefina 16 février 2019 à 01:47

    Contemplate investments that supply immediate annuities.

  22. Florida 18 février 2019 à 02:58

    Consider investments that provide quick annuities.

  23. Lashunda 18 février 2019 à 03:26

    That is true for investment recommendation as effectively.

  24. Georgianna 19 février 2019 à 04:52

    And this is an funding risk value taking.