Le Blog Finance

Café : l’arabica à un plus bas depuis mai 2010

Les cours du café ont évolué à la baisse durant la semaine qui vient de s’écouler. Si les prix du robusta ont certes chuté, l’arabica aura été particulièrement impacté, ce dernier tombant mercredi à un niveau qui n’avait plus été observé depuis mai 2010, à 132,05 cents la livre.
Principal facteur baissier : les perspectives d’une récolte pléthorique au Brésil, premier exportateur mondial de café.

Les conséquences d’un fort niveau de production devraient être d’autant plus importantes que l’offre est d’ores et déjà surabondante.
Ainsi, les stocks de café ont grimpé cette semaine à plus de 2,75 millions de sacs sur le marché de New-York, un tel niveau n’ayant pas été enregistré depuis 2010.
A l’heure actuelle, les investisseurs ne semblent pas réagir aux restrictions opérées par les agriculteurs brésiliens en vue de réduire leurs ventes en volume, espérant ainsi voir repartir les prix à la hausse.

Les marchés surveillent de près les conséquences de la rouille sur la production d’Amérique centrale, alors que les plantations sont ravagées depuis plusieurs mois par cette maladie provoquée par un champignon. Les analystes rappellent en effet que la région produit environ 14% de l’offre mondiale de café.
En janvier dernier, la perte totale nette pour les producteurs de la région était d’ores et déjà déjà estimée à deux millions de sacs de 46 kilos pour la campagne caféière, laquelle court d’octobre 2012 à septembre 2013.

« La situation est grave » et « si des mesures ne sont pas prises cela va empirer », avait alors prévenu Jose Buitrago, président de l’Association des exportateurs de café du Nicaragua, un des pays les plus touchés par le « hemileia vastatrix ».

L’impact économique pourrait être d’autant plus grand que l’industrie du café emploie plus d’un million et demi de personnes au Honduras, Guatemala, Nicaragua, Salvador, Costa Rica et Panama. Créant des centaines de milliers d’autres emplois, notamment au moment des récoltes, alors que la région doit faire face à une importante pauvreté.
Les experts du secteur que le champignon a commencé à se propager en septembre 2012, compte-tenu de de l’absence de prévention, mais aussi du fait du réchauffement climatique qui frappe la région.

Le Honduras (1er exportateur régional avec 7,2 millions de sacs de 46 kilos ) et le Nicaragua (3e) sont les pays les plus pénalisés, le café constituant leur premier revenu à l’exportation. Au Guatemala, 67% des 274.000 hectares plantés sont déjà contaminés. Une situation alarmante qui pourrait mettre en péril quelque 200.000 emplois, selon l’Association nationale du café (Anacafé).
Au Costa Rica, le gouvernement a décrété l’urgence phytosanitaire pour accélérer le remplacement des caféiers.

Pour stopper le ravage, les gouvernements et producteurs de ces six pays producteurs envisagent de procéder à des campagnes d’arrachage, de fertilisation et de remplacement des caféiers, ainsi qu’à l’achat de semences plus résistantes à la rouille. Mais les 300.000 planteurs concernés possèdent des parcelles de petite taille, et leurs faibles revenus ne leur permettent pas de mettre en place tous les moyens nécessaires.

Gouvernements et planteurs se verront rapidement contraints à avoir recours à des emprunts internationaux pour financer ces mesures. A la plus grande joie des banques internationales ….

Ainsi, le Guatemala devrait investir 843 millions de dollars pour renouveler ses plants et de 25 millions de dollars pour lutter chimiquement contre le champignon. De son côté, le Nicaragua devrait investir 200 millions de dollars dans les prochains mois.

En tout état de cause, au final, vendredi en milieu de journée, la tonne de robusta pour livraison en mai valait 2157 dollars sur le Liffe de Londres, contre 2174 dollars  vendredi dernier à la même période.

Parallèlement, sur le NYBoT-ICE à New York, la livre d’arabica pour livraison en mai valait 133,85 cents, contre 139,10 cents en fin de semaine dernière.

Sources : AFP, ats

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com -  23 mars 2013

Partager cet article

Article de

9 commentaires

  1. Callum 27 janvier 2019 à 08:26

    A financial advisor is your planning accomplice.

  2. Merrill 27 janvier 2019 à 12:56

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  3. brazil nuts keto 28 janvier 2019 à 07:15

    I was more than happy to discover this web
    site. I need to to thank you for your time for this fantastic read!!

    I definitely liked every bit of it and I have you saved as a
    favorite to look at new stuff in your blog.

  4. Blanca 4 février 2019 à 18:06

    I know this if off topic but I’m looking into starting my own blog and was wondering what all is needed to get set
    up? I’m assuming having a blog like yours would cost a pretty penny?
    I’m not very web smart so I’m not 100% certain.
    Any recommendations or advice would be greatly appreciated.
    Thank you

  5. Kiera 7 février 2019 à 02:45

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  6. Buddy 7 février 2019 à 08:03

    A financial advisor is your planning partner.

  7. Valarie 12 février 2019 à 01:12

    And that is an funding threat worth taking.

  8. Hassan 12 février 2019 à 06:38

    All types of investments come with sure risks.

  9. Elisabeth 17 février 2019 à 02:42

    Financial advisors enterprise is folks enterprise.