Le Blog Finance

Anne Lauvergeon : d’Areva au mémorial de Rivesaltes, aux Harkis … et à l’Algérie

Ironie du sort ou de l’Histoire ?Simple coïncidence ? C’est Anne Lauvergeon, ex-patronne d’Areva, récemment « débarquée » de la présidence du géant du nucléaire français et proche de François Mitterrand qui vient d’être nommée présidente du fonds de dotation du Mémorial de Rivesaltes … dont l’objectif est de rendre hommage aux Juifs, Gitans, républicains espagnols et Harkis transités par le Camp Joffre de la cité située au nord de Perpignan.

Et ce, alors même que l’Algérie a été le théâtre des premiers essais nucléaires français … au détriment de la santé des populations locales, des militaires français et autres « participants » au projet présents sur le terrain. Lequel « terrain » pourrait être quelque peu radio-actif, notons-le aussi au passage.
Celle qui dirigea la société nucléaire publique française de 2001 a 2011, a désormais la charge de gérer un budget initial de 23 millions d’euros affecté à la création du Mémorial. Ce fonds, issu de la Région Languedoc-Roussillon, doit donner lieu à une ouverture du site au printemps 2015.

Rappelons que le projet de Mémorial de Rivesaltes a été soumis à de nombreuses vicissitudes depuis sa première évocation, en 1998. Il est néanmoins reparti du bon pied, grâce notamment à l’appui du président de la Région Languedoc-Roussillon, Christian Bourquin.
Le 15 novembre dernier, l’hôtel de l’institution régionale, à Montpellier, a accueilli une réunion extraordinaire des acteurs engagés dans ce futur « point de repère historique ».
C’est en janvier 2012 que la maîtrise d’ouvrage a été confiée à la Région Languedoc-Roussillon. Les premiers travaux ont débuté fin octobre, après la mobilisation de l’architecte Rudy Ricciotti et de l’historien Denis Peschanski, président du comité scientifique du projet.

Le Mémorial de Rivesaltes a vocation à illustrer le sort réservé « aux populations indésirables » , à l’instar des Gitans, des Républicains espagnols réfugiés en territoire français, des Harkis d’Algérie et des Juifs.
Ce centre doit constituer « un lieu de référence international, au service des personnes affectées et de leurs descendants » nous dit-on.

Nouveau cadeau empoisonné pour Anne Lauvergeon qui décidément les cumule. Après avoir notamment servi de fusible à Nicolas Sarkozy à la suite de la catastrophe de Fuksuhima où le français Areva était loin d’être « clair » quant aux impacts non négligeables du produit MOX développé et vendu par le groupe au Japon, cette dernière pourrait se voir affecter une tâche on ne peut plus difficile quant on connait l’impact environnemental des essais nucléaires français dans le Sahara algérien ….  et  le poids  du  passé  colonial  entre France  et Algérie.

Quarante ans après la fin des essais, la persistance de la menace radioactive pèse toujours sur une large portion du territoire algérien.

Ces essais ont ainsi provoqué des catastrophes environnementales et humanitaires que l’Etat Français n’a pas voulu reconnaître jusqu’à présent, la France persistant à nier les conséquences des radiations sur les victimes en particulier sur les populations locales …. tout comme les Harkis n’ont jamais reçu reconnaissance officielle de la responsabilité de l’Etat français pour les avoir abandonnés sur le sol algérien, les laissant être la proie à la vindicte locale due à leur enrôlement de gré ou de force en tant que membres supplétifs de l’armée française en Algérie.

Une situation qui conduit les pouvoirs algériens à demander à la France de demander pardon pour tous les crimes commis au nom de la République. Et ce alors même que l’Algérie pourrait être la clé de voûte de la politique de François Hollande à l’international …. en tant que pays incontournable pour trouver une solution raisonnée au Mali mais également en tant que fournisseur de gaz de l’Hexagone et de l’Union européenne toute entière.
La nomination d’Anne Lauvergeon  est donc loin d’être anodine …

Sources : harkisdordogne.com, setis.info

Partager cet article

Article de

6 commentaires

  1. Robert De Mournaix 19 novembre 2012 à 01:39

    Quel dommage d’

    • Kat Jad 23 novembre 2012 à 02:11

      Bravo pour ce commentaire de R de Mournaix. J’ai lu le livre de Anne Lauvergeon, et j’ai de l’estime pour cette personne.

  2. louis 19 novembre 2012 à 08:55

    On ne parle pas des militants du FLN intern

  3. Nenuphar 19 novembre 2012 à 10:51

    Et qui rendra hommage

  4. ES 23 novembre 2012 à 13:35

    Cher mr de Mournaix , je me renseigne, n’ayez crainte …
    cf.
    http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/fukushima-a-la-recherche-des-responsables_251025.html?p=2

    L’Expansion … tout de m

  5. ES 23 novembre 2012 à 13:37

    L’Expansion faisant notamment r

Commenter cet article