Le Blog Finance

Surendettement : le seuil d’alarme est atteint !

Trop, c’est trop !
Selon le rapport anuel d’activité de la fédération française des chambres régionales du surendettement social  (Cresus) transmis mardi au Sénat, un « durcissement » notable des situations est observé depuis deux ans.

Jean-Louis Kiehl, le président de Cresus, tire ainsi la sonnette d’alarme, via un chiffre on ne peut plus alarmant : « un dossier de surendettement est déposé toutes les deux minutes à la Banque de France ».

Sur 210 000 personnes surendettées – ce qui signifie qu’elles sont inscrites au fichier des incidents de paiement- un tiers vivent « avec des minima sociaux, dans une situation de pauvreté  » précise par ailleurs le document.

Triste constat pour des jeunes qui débutent leur vie active d’une bien facheuse manière : un tiers des personnes concernées sont âgées de moins de 35 ans.
Elles ont pour 75% d’entre elles eu recours à un découvert bancaire avant d’être surendettés.
« Ce sont des jeunes qui payent leurs études, leur loyer et leur facture téléphonique. Ca commence par des découverts bancaires, des petites dettes », explique ainsi Jean-Louis Kiehl.
Lequel n’hésite pas à pointer du doigt le manque de « pédagogie » des banquiers trop souvent soumis à « une logique de productivité ». Pour ne pas dire le manque d’éthique … pour plomber la vie de la « relève » avant même que cette dernière n’ait trouvé un emploi.

Un tiers des personnes sont issues des classes moyennes. Il s’agit de ménages qui paient des impôts, dotés en moyenne de 2.000 à 4.000 euros de revenus mensuels … mais qui ont peut etre eux les yeux plus gros que les ventres … se trouvant engagées à rembourser des crédits qu’ils ne peuvent plus supporter.

« Les banques leurs prêtent facilement parce qu’ils sont en situation stable. Mais ça fait deux ans qu’ils commencent à plonger« , estime quant à lui Jean-Louis Kiehl.

Lequel met en avant « une catégorie en péril », celle des « mal-endettés« . A savoir, des « ménages, qui ont eu accès à la propriété avec un prêt immobilier ric-rac » et qui peuvent désormais « très vite basculer dans le surendettement » selon lui.

Au final, d’après le rapport, il y aurait « un à deux millions de mal-endettés en France qui risquent de plonger », des personnes pour qui l’accès à la propriété se réalise dans des conditions financières particulièrement tendues. Certains diront toutefois que rien n’obligeait à s’endetter autant … si ce n’est la crise du logement … et la flambée des prix immobiliers.

 

Partager cet article

Article de

5 commentaires

  1. Damien@Immo-topics 21 décembre 2012 à 14:26

    Un adulte n’est pas un enfant, chacun est maitre de ses propres d

  2. el gringo 25 décembre 2012 à 17:17

    Un Italien sur trois confront

  3. staub immo 20 février 2013 à 18:11

    Il faudrait peut-être demander des apports plus conséquents pour que le reste à payer et les taux soient plus faibles.
    Sinon, je crois savoir que ce sont surtout les célibataires qui sont touchés. Il est vrai que ceux qui se séparent sont bien souvent dans des situations difficiles.

  4. pascal 15 mars 2014 à 17:28

    j’ai été victime d’une arnaque sur un site de rencontre mais grâce à la police interpol du net en afrique j’ai put retrouver mon argent et ces arnaqueurs ont été mis aux arrêts,vous pouvez faire comme moi en prenant contact avec eux à l’adresse mail suivant:
    policeanaque_cybercriminalite@outlook.fr

  5. ES 15 mars 2014 à 22:42

    excellent reportage à ce sujet récemment sur D8

Commenter cet article