Le Blog Finance

Le FMI s’alarme d’une fuite des capitaux des banques, au profit de Goldman Sachs ?

La  politique  de la Banque Centrale  européenne (BCE), une façon comme une autre d’affaiblir les banques de certains pays de l’UE,  et tout particulièrement les  plus fragiles,  histoire de les   rendre plus vulnérables aux rachats par des banques anglo-saxonnes telles que Goldman Sachs ? Qui sait …

Alors que Mario Draghi,  le président de la Banque Centrale Européenne est on ne peut plus proche de la mouvance « Goldman Sachs »,  , le Fonds monétaire international pointe les risques “importants” du programme de rachat d’obligations publiques de la BCE.

Dans son rapport sur la stabilité financière rendu public à Tokyo le 10 octobre, le Fonds monétaire international s’inquiète  d’une  fuite massive de capitaux des banques du sud de l’Europe.

Le Fonds estimant par ailleurs  qu’il s’avère  désormais  nécessaire de capitaliser certaines grandes banques de la région, en insistant sur le fait que l’opération soit menée de façon  “crédible”.

Des propos qui interviennent   alors   que début septembre,  la BCE a annoncé  un nouveau programme de rachat illimité d’obligations publiques réservé aux Etats ayant requis l’aide du fonds de secours européen. Demandant  en contrepartie  aux pays concernés de vigoureux  efforts d’assainissement de leurs finances publiques.

Un dispositif qui, selon le FMI, pourrait freiner la croissance et aggraver les déficits des pays  d’ores et déjà  difficulté.

Ainsi, le  FMI estime que si ce contexte perdure, les principales banques européennes verraient leurs actifs réduits de 2 177 milliards d’euros.

A la plus  grande joie  de Goldman Sachs, prêt à les « avaler »  tout cru ?  Qui sait …

Alors que le rôle joué par la banque américaine dans la crise de la zone euro est loin d’être des plus clairs, l’établissement semble désormais sortir du bois en affichant sa stratégie.

En mai dernier, La banque d’affaires affirmait ainsi avec le plus grand naturel – voire la plus grande franchise – observer d’importantes opportunités dans la crise traversée par ses consoeurs européennes. Ces dernières pourraient en effet être contraintes de céder des actifs …. s’avérant fort intéressants pour leurs concurrentes d’outre-Atlantique.

Et finalement, si cela était le but : plomber les banques européennes pour mieux les engloutir ?

Jeudi, Gary Cohn, le directeur d’exploitation de Goldman Sachs, avait  ainsi rappelé lors d’une conférence organisée par la maison de courtage Sandford Bernstein, que les banques européennes – désormais contraintes de renforcer leurs fonds propres – devraient céder 607 milliards de dollars d’actifs en 2012, 243 milliards en 2013 et 147 milliards en 2014.

Selon M. Cohn, les cessions de banques européennes pourraient ainsi atteindre 2.000 milliards de dollars au total. Le dirigeant ajoutant que Goldman Sachs était bien positionné pour jouer un rôle d’intermédiation dans ces opérations. Ben voyons …

D’après lui, ces cessions d’actifs ne devraient pas concerner des activités mais plus des titres de dette sous pression, adossés à des actifs en difficulté.

Rappelons tout de même que la sulfureuse banque anglo-saxonne a récemment a été « choisie » pour réaliser l’audit de la banque espagnole Bankia, en grande difficulté. Le gouvernement de Mariano Rajoy a en effet mandaté la société pour procéder à une évaluation « indépendante » de la banque récemment nationalisée et de sa maison mère BFA. Goldman Sachs devant  déterminer combien les pouvoirs publics devront injecter dans la banque pour la remettre à flot … en toute objectivité ? Permettez moi d’en douter, on croit rêver.

Précisons également que la firme US s’est fait notamment connaître du grand public via sa mise en oeuvre de produit dérivé financier pendant la crise des subprimes et la crise de la dette grecque … c’est vous dire sa neutralité

Rappelons tout de même que – et ce n’est pas un simple hasard – le nouveau président de la Banque Centrale Européenne Mario Draghi (BCE), le nouveau Président du conseil italien Mario Monti et l’ancien premier ministre grec Lucas Papadémos appartiennent à ce que l’on surnomme le »gouvernement Sachs« européen.

N’oublions pas en effet que Mario Draghi fut ni plus ni moins vice-président de Goldman Sachs pour l’Europe durant la période 2002-2005.

Mieux encore : devenu « associé », il est chargé des »entreprises et pays souverains ». Une fonction qui le conduit tout droit à remplir une mission de toute première importance. A savoir : multiplier le nombre d’acquéreurs d’une pilule supposée miracle mais devenue à terme très difficile à avaler : le produit financier dénommé « swap » … lequel aura notamment pour « avantage » de permettre de dissimuler en partie de la dette souveraine.

En février 2010, alors que certaines rumeurs laissaient entendre que des banques américaines – et non des moindres – pourraient être derrière les spéculations visant la Grèce, le New York Times affirmait de son côté que des banques de Wall Street – telles que Goldman Sachs – auraient usé d’instruments financiers complexes en vue « d’aider » Athènes à dissimuler l’ampleur de sa dette.

Des montages, précisait le journal, »de même ordre que ceux qui ont été à l’origine de la crise financière outre-Atlantique ».

Selon le New York Times, citant « des personnes au courant de la transaction », un montage élaboré par Goldman Sachs aurait ainsi permis en 2001 d’aider le gouvernement grec à emprunter des milliards. Un « soutien » qui serait intervenu quelques temps après l’adhésion d’Athènes à l’Union monétaire européenne.

Goldman Sachs n’ayant rien d’un philanthrope, la banque aurait rémunéré ses « services » à hauteur de quelque 300 millions de dollars. C’est en tout cas ce qu’affirmait alors le NYT citant « plusieurs banquiers au courant de la transaction ».

Certains affirmaient également alors que des banques US pourraient tirer les ficelles, histoire de plomber la zone euro. ….. et de pouvoir proposer à terme à la Grèce des emprunts à des taux prohibitifs. Un scénario de même type serait désormais en construction pour l’Espagne ?

 

Sources : Le Monde, AFP, Reuters, Courrier International, Il Fatto Quotidiano, Bloglibé

A lire également :

. Mario Draghi, Mario Monti et Lucas Papadémos : le nouveau trio infernal de Goldman Sachs ?

————–

 

Partager cet article

Article de

25 commentaires

  1. Itaki75 11 octobre 2012 à 18:28

    Comme toujours, d’une pr

  2. Elisabeth Studer 12 octobre 2012 à 00:00

    merci

  3. brazil flag meaning 24 janvier 2019 à 21:10

    Spot on with this write-up, I really feel this website
    needs far more attention. I’ll probably be back again to
    see more, thanks for the advice!

  4. brazil flag vector 26 janvier 2019 à 00:58

    whoah this weblog is fantastic i love studying your posts.

    Keep up the good work! You understand, a lot of individuals are searching around for this
    information, you can aid them greatly.

  5. Esther 26 janvier 2019 à 03:43

    Magnificent website. Lots of helpful information here.
    I’m sending it to some buddies ans also sharing in delicious.
    And obviously, thanks on your effort!

  6. Ida 26 janvier 2019 à 04:49

    Hello to all, how is everything, I think every one is getting more from this web site, and your views are pleasant in favor of new
    people.

  7. Vernon 26 janvier 2019 à 05:40

    You really make it seem so easy with your presentation but I find
    this matter to be really something that I think I would never understand.
    It seems too complicated and very broad for me. I am looking forward for your
    next post, I will try to get the hang of it!

  8. Belle 26 janvier 2019 à 06:55

    Hi there to all, the contents present at this web site are really amazing
    for people experience, well, keep up the nice work fellows.

  9. Brianna 26 janvier 2019 à 20:14

    This is true for funding recommendation as
    nicely.

  10. Eunice 26 janvier 2019 à 20:36

    I think the admin of this web site is actually working hard for his website, since here every data
    is quality based material.

  11. Garfield 27 janvier 2019 à 04:07

    Think about investments that supply fast annuities.

  12. Francisca 27 janvier 2019 à 04:13

    All sorts of investments include sure risks.

  13. Martha 27 janvier 2019 à 04:35

    Hi to every body, it’s my first pay a quick visit of this webpage;
    this blog contains remarkable and in fact fine material in support
    of visitors.

  14. Sabina 27 janvier 2019 à 06:29

    My spouse and I absolutely love your blog and find a lot of your post’s to be exactly I’m looking for.

    Would you offer guest writers to write content in your case?

    I wouldn’t mind publishing a post or elaborating on most of the subjects you write
    concerning here. Again, awesome blog!

  15. Callum 27 janvier 2019 à 18:41

    Hey! Do you use Twitter? I’d like to follow you if that would
    be ok. I’m absolutely enjoying your blog and look forward to new posts.

  16. Gabriele 27 janvier 2019 à 22:38

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  17. brazil nuts toxic 28 janvier 2019 à 01:17

    Hurrah, that’s what I was exploring for, what a stuff! present here at this web site, thanks
    admin of this site.

  18. Marisol 28 janvier 2019 à 08:30

    Financial advisors enterprise is people enterprise.

  19. Rachel 7 février 2019 à 04:56

    A financial advisor is your planning accomplice.

  20. additional reading 7 février 2019 à 22:28

    I simply want to tell you that I am new to blogging and site-building and absolutely enjoyed you’re web site. Almost certainly I’m want to bookmark your blog post . You surely come with perfect articles and reviews. Many thanks for revealing your website.

  21. Neal 15 février 2019 à 02:02

    And this is an investment danger worth taking.

  22. Ouida 15 février 2019 à 02:08

    Think about investments that supply quick annuities.

  23. Clifton 18 février 2019 à 01:35

    Monetary advisors enterprise is folks business.

  24. Vida 18 février 2019 à 02:24

    And this is an funding risk worth taking.