Le Blog Finance

Goldman Sachs : de la banque, au pétrole et au gaz … de Total via TIGF ?

Alors que nous laissons entendre ici-même que la pieuvre Goldman Sachs pourrait reprendre une partie du réseau de transport de Total, via sa filiale TIGF, j’entends ici et là des voix qui doutent de mes paroles, arguant du fait que la célèbre banque anglo-saxonne n’a rien à voir de près ou de loin  avec le monde du pétrole et du gaz. Qu’ils se détrompent… Ce n’est pas pour rien que l’on parle de pieuvre quand il s’agit de Goldman Sachs, et l’empire a su tire sa toile dans le monde du pétrole … laquelle toile s’agrandit de jour en jour. Une stratégie bien préparée …

Alors si plus la Communauté européenne y met du sien … pour lui offrir une voie royale.

Vous en doutez ? Alors allons-y … reprenons un par un les liens qui unissent Goldman Sachs au géant du pétrole … Et ils sont nombreux … Ils feront d’ailleurs l’objet de plsuieurs articles.

En tout premier lieu en ce qui concerne la France,
Goldman Sachs, la sulfureuse banque d’affaires américaine pourrait mine de rien ou presque, prendre la main sur le réseau gazier de Total … via la mise en vente de sa filiale TIGF.
Mais comment cela est-il possible me direz- vous ?
Début septembre, une dépêche de l’agence Reuters reprise dans les Echos laissait d’ores et déjà entendre que Total mènerait actuellement des tractations en vue de céder sa filiale paloise TIGF(Transport Infrastructures Gaz de France) , laquelle emploie 493 personnes dans le grand Sud-Ouest dont la moitié sur ses trois sites de l’agglomération de Pau.
La mise en vente pourrait être officialisée à l’automne, tandis que le prix demandé pourrait atteindre 2,8 milliards d’euros précisait par ailleurs l’agence.
Cerise sur le gâteau : cette cession pourrait être pilotée par des banques d’affaires comme Lazard et Goldmann Sachs. On croit rêver … ou plutôt cauchemarder …
Selon Reuters, des fonds européens ainsi qu’un consortium d’investisseurs sino-arabe auraient montré leur intérêt pour le projet.
Des entreprises canadiennes spécialisées dans le transport de l’énergie comme Inter-Pipeline et Enbridge pourraient elles aussi manifester leur intérêt. La Caisse de dépôt et consignations est même évoquée comme futur acteur de la transaction.
Selon le groupe pétrolier Total, cette cession s’inscrirait dans la stratégie industrielle mise en oeuvre actuellement par les grands producteurs d’hydrocarbures en vue de se concentrer sur leur coeur de métier.
A savoir investir dans l’exploration-production et, dans le même temps, externaliser des secteurs comme le raffinage, le stockage et le transport. « Stratégie » quelque peu imposée par l’Union européenne … il est important de le noter. Et nous y reviendrons, car c’est un point central de toute « l’opération ». Laquelle pourrait être guidée par Bruxelles et la « fine » équipe des anciens de Goldman Sachs devenus nouveaux dirigeants des principaux pays de la planète … La pieuvre, encore et toujours …

Vous en doutez encore. Alors dans un premier temps, notons tout « simplement » avec stupeur – voire avec effroi – que par un arrêté de Jean-Louis Borloo, alors ministre d’Etat, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat, en date du 19 janvier 2010, la société Goldman Sachs International (GSI), dont le siège social est situé Peterborough Court, 133 Fleet Street, EC4A 2BB, Londres (Royaume-Uni) … a été autorisée à exercer l’activité de fourniture de gaz sur le territoire français pour approvisionner la catégorie de clients suivante : les fournisseurs de gaz naturel. Oui, vous avez bien lu !!!! Et personne ne bouge ou presque !!!! Les media seraient-ils eux aussi « affiliés » à Goldman Sachs ?

En tout état de cause, l’arrêté (sommes-nous encore en démocratie ??? !) de Jean-Louis Borloo autorise ni plus ni moins Goldman Sachs à fournir du gaz aux fournisseurs d’hydrocarbures … tels que Total … Ce qui lui permettrait notamment en tant qu’éventuel actionnaire de TIGF de fournir du gaz au géant énergétique français. Ou à d’autres …

Marc Roche, auteur du livre qui « La Banque – « Comment Goldman Sachs dirige le monde » (cardiaques s’abstenir … ) précise par ailleurs qu’interrogée sur ce mystère l’équipe de Jean-Louis Borloo renvoie sur le ministère de l’Économie, lequel renvoie vers Goldman Sachs… qui affirme ne pas être au courant ». On croit rêver ….

Désormais, alors que les choses se précisent, l’intersyndicale de TIGF s’apprête “à lancer des actions” ciblant le ministère de l’Energie”, en estimant “incroyable l’attitude de l’Etat qui observe le plus profond mutisme sur le sujet” . Le mutisme des media – exceptés les media locaux – semblent pour le moins hallucinant vue l’ampleur du gâteau qui est à manger
« Une prochaine démarche consistera à porter le débat au niveau national », a quant à lui indiqué Patrick Mathieu, le représentant de l’intersyndicale. La méthode est d’ores et déjà trouvée : « en approchant les parlementaires, un mercredi à l’Assemblée nationale », le but étant « de poser la question au gouvernement”. Bien au-delà d’un simple arrêté …

Partager cet article

Article de

15 commentaires

  1. Elisabeth Studer 15 octobre 2012 à 23:40

    d

  2. Elisabeth Studer 1 février 2015 à 15:14

    tiens , tiens …. où l’on retrouve la banque Lazard … tout de même ….

  3. hi 24 janvier 2019 à 23:43

    Hurrah, that’s what I was searching for, what a data!

    present here at this weblog, thanks admin of this
    web page.

  4. brazil flag colors 26 janvier 2019 à 00:22

    I have learn a few just right stuff here. Definitely value bookmarking for revisiting.
    I surprise how a lot attempt you place to make this kind of magnificent informative website.

  5. Michel 27 janvier 2019 à 10:32

    All varieties of investments include sure risks.

  6. Tricia 27 janvier 2019 à 12:44

    Traders do pay direct and oblique costs.

  7. Cruz 27 janvier 2019 à 20:42

    And this is an investment danger price taking.

  8. Ron 28 janvier 2019 à 07:02

    Thanks on your interest in Investment Advice.

  9. brazilian steakhouse sf 28 janvier 2019 à 08:04

    An impressive share! I have just forwarded this onto a friend who has
    been doing a little research on this. And he actually ordered me
    breakfast because I found it for him… lol. So let me reword
    this…. Thanks for the meal!! But yeah, thanx for spending time to discuss this issue
    here on your blog.

  10. Agnes 7 février 2019 à 06:54

    Traders do pay direct and oblique costs.

  11. Jayson 9 février 2019 à 03:07

    Thanks for your curiosity in Funding Recommendation.

  12. Hollie 9 février 2019 à 03:18

    A financial advisor is your planning accomplice.

  13. Ian 9 février 2019 à 06:02

    This is true for funding advice as well.

  14. Maggie 17 février 2019 à 03:10

    Buyers do pay direct and oblique costs.

  15. Delilah 19 février 2019 à 03:10

    And that is an funding risk worth taking.