Le Blog Finance

Pétrole : entre craintes sur l’offre et recours aux réserves stratégiques

oil-barrel-money-dollar99.jpgLe prix du baril a achevé la journée de mardi en en légère hausse à New York, les craintes d’éventuelles perturbations de l’offre ayant permis de contrebalancer les rumeurs laissant entendre que les Etats-Unis puissent avoir recours à leurs réserves stratégiques.

Sur le Nymex, le contrat mai sur le brut léger américain (light sweet crude oil) WTI aura ainsi pu gagner 0,30 dollar, progressant de 0,28%, à 107,33 dollars le baril.

Parallèlement, le Brent perdait 0,08%, soit 0,1 dollar, à 125,55 dollars. 

Depuis le début de l’année, le prix a progressé de plus de 15% , les investisseurs redoutant notamment une chute des livraisons en provenance de l’Iran  en raison des tensions entre Téhéran et les Six grandes puissances mondiales dues au programme nucléaire iranien controversé.

Désormais, Soudan et Soudan du Sud  attisent les craintes, alors que selon les autorités sud-soudanaises, l’armée de l’air soudanaise a bombardé mardi les principaux champs pétrolifères de l’Etat d’Unité, au Soudan du Sud, près de la frontière avec le Soudan.

Les marchés s’inquiètent également des conséquences de la fuite de gaz survenue dimanche sur la plate-forme Elgin-Franklin de Total en mer du Nord.

Néanmoins, le prix du baril a pu suivre une tendance baissière à New York, les investisseurs réagissant aux informations relayées par Bloomberg, selon lesquelles un fonctionnaire du secteur de l’énergie, aurait indiqué que les Etats-Unis envisageaient de puiser dans les réserves stratégiques.

Sources : AFP, Reuters

A lire également :

Partager cet article

Article de

2 commentaires

Commenter cet article