Le Blog Finance

Le cours du sucre pénalisé par la crise et une offre sur-abondante

Elisabeth Studer Actualités, Agriculture, Economie, Matières premières Commentaires fermés

sugar-sucre99-45.jpgLe cours du sucre  a de nouveau chuté cette semaine, toujours pénalisé par les turbulences des marchés et une future production de sucre annoncée comme étant en nette hausse dans l’Union européenne et en Russie (respectivement 3e et 10e producteurs mondiaux), ainsi qu’en Thaïlande (2e pays exportateur).

La décision prise récemment par l’Inde d’autoriser des exportations massives fait redouter aux opérateurs une surabondance de l’offre par rapport à la demande.

Rappelons que fin novembre, le pays, deuxième producteur mondial a en effet annoncé qu’il allait autoriser désormais l’exportation d’un million de tonnes de sucre pour la campagne commerciale 2011-2012, débutée en octobre. Une décision qui s’appuie sur les anticipations de récoltes, excédentaires cette saison.  Selon l’Association indienne des raffineurs de sucre (ISMA), la production augmenterait ainsi de 7,4%, à 26 millions de tonnes, et la consommation, de 6% à 22 millions de tonnes. Le plus grand consommateur au monde de sucre devrait ainsi produire 4 millions de tonnes de plus que ce que devraient consommer les Indiens cette année.

Mardi, la société de courtage Czarnikow a quant à elle relevé sa prévision de surplus sur le marché mondial cette saison, à 6,1 millions de tonne (mt) contre 5,3 mt auparavant.

Rappelons que la semaine dernière, la nouvelle révision – à la baisse – des estimations officielles de la récolte de canne à sucre 2011-12 au Brésil aura permis aux prix de demeurer à leur niveau de la semaine précédente.

Toutefois, les chiffres gouvernementaux publiés parallèlement indiquaient que la Thaïlande, deuxième plus gros exportateur, devrait enregistrer sur la saison 2011-12 une récolte record de 100 millions de tonne de canne à sucre, les inondations ayant récemment frappé le territoire thaïlandais n’ayant au final que peu impacté les cours.

Au final sur le Liffe de Londres, la tonne de sucre blanc pour livraison en mars valait 600,50 dollars vendredi en fin de matinée contre 611 dollars le vendredi précédent vers 16H00.

Sur le NYBoT-ICE américain, la livre de sucre brut pour livraison en mars cotait 22,97 cents contre 23,50 cents vendredi dernier.

Sources : ats, AWP

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés