Le Blog Finance

FMI : le G20 pourrait accorder des fonds au fonds pour qu’il ne touche pas le fond

Elisabeth Studer Actualités, Economie 3 commentaires

Miniature de l'image pour monde-malade-crise.jpgAlors qu’une personne  participant au G20 représentant un pays émergent  a laissé entendre vendredi qu’une injection de capital  350 milliards de dollars  dans  le Fonds monétaire international (FMI) pourrait avoir lieu, le projet de communiqué final de la réunion des ministres du G20 qui se tient samedi à Paris mentionne que les vingt principaux pays riches et émergents de la planète s’engageraient à ce que le (FMI) soit doté de ressources appropriées. Ce qui signifie …. supplémentaires.  Certains devraient donc mettre la main à la poche … pourtant bien vide.

Selon une source proche des négociations, les membres du G20 auraient promis de discuter plus en détail de ce sujet lors de leur sommet de Cannes, les 3 et 4 novembre prochains.

L’épineux dossier des ressources attribuées et attribuables au FMI figure en tête des discussions du G20.

Plusieurs grands pays émergents, dont la Chine, le Brésil et l’Inde (tous trois membres des BRIC), semblent plutôt favorables à un renforcement des moyens du Fonds afin qu’il puisse si nécessaire éviter une éventuelle propagation de la crise de la dette à des pays tels que l’Italie ou l’Espagne voire à l’ensemble de l’économie mondiale.

La France y est également favorable, ainsi que la directrice générale du Fonds, Christine Lagarde. Fin septembre, cette dernière avait indiqué que certes, si les ressources du Fonds monétaire international étaient « confortables » pour « les nécessités actuelles« , elles faisaient néanmoins « pâle figure » par rapport aux besoins potentiels de certains pays.

L’Allemagne semble quant à elle être loin d’être emballée par le sujet tandis que les Etats-Unis, premier contributeur du FMI, y sont hostiles. Ces derniers considèrent en effet que le Fonds est pour l’instant doté de ressources suffisantes.

Rappelons  qu’en  septembre dernier, le personnel du Fonds monétaire international (FMI) estimait d’ores et déjà  que les ressources du FMI  pourraient fondre comme neige au soleil et se révéler insuffisantes si les conditions financières mondiales continuaient de se détériorer et si un nombre croissant de pays faisait appel à l’établissement en vue d’obtenir des prêts d’urgence.

  Un mémo interne au FMI précisait alors que le Fonds disposait  de 390 milliards de dollars (286 milliards d’euros) qu’il pourrait aisément prêter sans mettre en péril son bilan.

  Le personnel du FMI estime toutefois que si le scénario le plus pessimiste venait à se concrétiser, l’institution pourrait être amenée à devoir prêter 840 milliards de dollars.  

Précisons qu’en juin dernier, cette somme avait été évaluée à 640 milliards de dollars.

  La nouvelle estimation tient compte des inquiétudes accrues concernant l’économie mondiale, les pays membres de l’Union européenne étant chaque jour plus nombreux à éprouver des difficultés à maîtriser leur niveau d’endettement.

Sources : AFP, Reuters, Challenges

Partager cet article

Article de

3 commentaires

  1. el gringo 15 octobre 2011 à 19:50

    Le G20 d’accord pour donner au FMI des ressources « ad

  2. Elisabeth.. 16 octobre 2011 à 21:44

    CRISE/DETTE/ »Le FMI dispose de moyens suffisants » (Sch

  3. el gringo 19 octobre 2011 à 00:06

    Vers un Credit Crunch en Europe?
    L’Europe est menac

Commenter cet article