Le Blog Finance

Maroc Telecom : vente d’une part du capital détenu par l’Etat pour acheter la paix sociale ?

Maroc_telecom_logo_svg.pngL’Etat marocain aurait-il besoin d’argent frais en vue notamment de financer des mesures sociales permettant  de calmer un temps soit peu les « ardeurs » revendicatives ? Qui sait…

En tout état de cause, le Maroc vient de lancer un appel d’offre en vue de céder en bourse 7% des 30% du capital détenu par l’Etat dans le groupe Maroc Telecom, filiale du groupe français Vivendi.

Cet appel d’offre vise le choix d’une banque d’affaires qui sera notamment chargée de la valorisation du Maroc Telecom sur la base de diverses méthodes d’évaluation financière”, indique en effet un communiqué du ministère de l’Economie marocain publié mardi.

La vente ne se fera “que si les conditions de marché le permettent et les objectifs précités atteints”, poursuit par ailleurs le communiqué.

La participation de l’Etat dans le capital de Maroc Telecom s’établit actuellement à 30%, le reste étant détenu à raison de 53% par Vivendi Universel et 17% constitue le flottant en bourse de Casablanca et Euronext-Paris.

L’opération qui donne quelque peu l’impression que l’Etat brade les bijoux de famille en vue d’obtenir des liquidités a d’ores et déjà suscité des critiques au sein de l’opposition parlementaire.

Cette dernière refuse, comme Lahcen Daoudi, chef du groupe parlementaire du PJD qu’on brade Maroc Telecom, “un fleuron de l’économie nationale”.

Rappelons qu’en février dernier, le Premier ministre Abbas El Fassi avait promis la création de 1.500 à 2000 postes aux diplômés chômeurs. En contrepartie, ces derniers s’étaient engagés à ne plus manifester dans la rue et en rester à des revendications strictement sociales.

Il n’en demeure pas moins que le 22 juillet dernier, le Conseil économique et social a indiqué que le taux de chômage des jeunes de 15 à 29 ans avait atteint 16,7% en 2010.

Pour tenter de faire taire la contestation, le gouvernement avait porté dès février la dotation de la caisse de compensation (qui subventionne les produits de première nécessité) à 4 milliards d’euros au lieu des 1,7 milliard d’euros prévus initialement.

En avril, les autorités avaient décidé d’une augmentation de 600 dirhams (55 euros) nette des salaires des fonctionnaires au 1er mai.

“Pour acheter la paix civile, l’Etat est prêt à répondre à tous les +chantages+ afin que les revendications politiques, portant sur le noyau du pouvoir, restent écartées”, affirme pour sa part l’économiste Fouad Abdelmoumni, le gouvernement s’abstenant alors d’indiquer les modes de financement de ces décisions. Des journaux avaient alors laisser entendre qu’une cession de 7% des 30% d’actions de l’Etat dans le groupe Maroc Telecom aurait lieu prochainement.

Sources : AFP, Reuters, Presse marocaine

Partager cet article

Article de

6 commentaires

  1. BA 4 août 2011 à 11:56

    L’Espagne r

  2. Zedi 4 août 2011 à 14:30

    Je pr

  3. Elisabeth. 4 août 2011 à 17:55

    pas b

  4. important site 7 février 2019 à 15:23

    I just want to tell you that I am new to weblog and really enjoyed this website. Very likely I’m planning to bookmark your blog post . You definitely come with outstanding stories. Regards for sharing with us your blog.

  5. Emerson Laasaga 18 février 2019 à 20:15

    I want to know what is the best 100 free blog/web or search engine directory for the blog site that can provide a lot of traffic to the blog site and spur reading..