Le Blog Finance

Israël veut s’affranchir de ses importations de gaz égyptien

israel-lng-hadera-gnl.jpgSi à la suite de l’attaque ayant frappé samedi un gazoduc sur territoire égyptien, Israël a décidé de suspendre ses importations de gaz naturel en provenance de l’Egypte - indiquant pour ce faire agir en donnant la priorité aux aspects sécuritaires – les médias israéliens affirmaient dimanche que l’Etat hébreu tentait d’accélérer la mise en place d’un dispositif  lui permettant de diversifier son approvisionnement en gaz naturel. Volonté de s’affranchir de ses approvisionnements égyptiens, de ne pas vouloir mettre tous ses oeufs dans le même panier ? ou tentative de pression sur la partie égyptienne alors qu’Egypte et Israël sont en conflit ouvert …. sur l’aspect territorial de découvertes gazières de toute première importance au large de la Méditerranée.

Selon les médias, le ministère israélien des Infrastructures doit lancer sous peu un appel d’offres pour la construction d’une plate-forme flottante au large de Hadera (nord d’Israël), capable de réceptionner du gaz liquide puis de l’injecter dans le réseau national. La réalisation de ce projet devrait être achevée d’ici fin 2012 et son coût est évalué à 300 millions de dollars.

Une porte-parole du ministère des Infrastructures n’a ni démenti ni confirmé ces informations.

A ce stade, il n’est pas établi si des dommages ont été causés aux installations du gazoduc provenant d’Egypte, mais pour des raisons de sécurité, Israël a décidé de son propre chef de suspendre provisoirement l’acheminement du gaz” égyptien, a précisé pour sa part samedi le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un communiqué. Rappelons que le gaz égyptien représente 40% de l’approvisionnement de l’Etat hébreu en gaz naturel, et 15% de sa consommation énergétique.

Selon la radio publique israélienne, Israël peut à court terme accélérer le pompage de son gisement de gaz de Téthys en voie d’épuisement ou encore augmenter son recours au mazout et au charbon.

A noter par ailleurs que cette interruption intervient dans un contexte de relations tendues entre Egypte et Israël. L’objet de la discorde ? de nouvelles découvertes de gaz en méditerranéenne susceptibles re permettre à l’Etat hébreu de devenir exportateur de gaz. Projet qui nécessiterait toutefois la mise en oeuvre d’installations off-shores. L’annonce des médias israéliens concernant la construction d’une plate-forme flottante au large de Hadera  pourrait être donc intimement liée au dossier.

Rappelons que le 25 janvier dernier, le ministre égyptien du Pétrole et des Ressources Minérales, Sameh Fahmi a annoncé au journal égyptien “Al-Masry Al-Youm” étudier “la question de revendiquer la part de l’Egypte dans les gisements de gaz trouvés au large de la côte israélienne“. Le ministre ajoutant par ailleurs que “déjà trois autres pays, le Liban, la Turquie et Chypre considèrent la possibilité de revendiquer le gaz des gisements exploités par Israël”.

Fait majeur, Sameh Fahmi a par ailleurs déclaré que l’Egypte ne donnerait aucun permis d’exporter le gaz vers l’Europe, via la frontière israélo-égyptienne, scénario largement envisagé par la partie israélienne.

Le 26 décembre dernier, Hossam Zaki, porte-parole du ministre égyptien des Affaires étrangères, avait déclaré que l’Egypte examinait de près le récent accord signé entre Israël et Chypre en vue de démarquer leurs frontières maritimes.

Des propos qui intervenaient alors que le groupe américain Noble Energy, principal opérateur du site, avait récemment annoncé que les réserves du gisement offshore de gaz naturel au large d’Israël – baptisé Léviathan -  étaient estimées à 450 milliards de m3. Des ressources qui devraient permettre à l’Etat hébreu de devenir exportateur de gaz …

Selon le porte-parole de la diplomatie égyptienne, l’Egypte souhaitait ainsi s’assurer que l’accord signé en décembre entre Israël et Chypre n’affectait pas les intérêts économiques de son territoire en Méditerranée.

« Le Ministère des Affaires étrangères égyptien mène actuellement des recherches techniques et réglementaires en vue de s’assurer que les frontières spécifiées par l’accord n’enfreignent pas le territoire maritime égyptien » avait également précisé Hossam Zaki.

L’enjeu est énorme alors que le site off-shore de Leviathan pourrait passer au premier rang des champs gaziers exploités par Israël en Méditerranée.

Des tests supplémentaires demeurent toutefois nécessaires pour connaître précisément la capacité de Léviathan, lequel se situe au large de la ville israélienne de Haïfa. Ce gisement ainsi que celui de Tamar constituent deux sites offshore très prometteurs.

Tamar – qui se trouve à 90 km au large du port de Haïfa – posséderait pour sa part une capacité de 238 milliards de m3 de gaz. Il s’agit du plus important champ gazier au niveau mondial découvert ces trois dernières années. Il devrait être productif dès 2012. Selon les découvertes de Noble, Tamar représenterait environ 35 années des besoins d’Israël en gaz naturel.

Mais l’emplacement du futur site onshore qui recevra et traitera le gaz extrait de Tamar et de Léviathan fait d’ores et déjà débat. Initialement, le gouvernement avait proposé une implantation sur la plage de Dor, au sud de Haïfa, au grand dam des organisations de défense de l’environnement. Lesquelles ont obtenu l’abandon d’un tel scénario en recommandant la construction d’une plate-forme offshore.

S’il n’existe à ce jour aucune usine de liquéfaction de gaz offshore dans le monde, certaines compagnies ont d’ores et déjà annoncé qu’elles élaboraient actuellement des projets de ce type.

Sources : AFP, Jersualem Post

 

Partager cet article

Article de

5 commentaires

  1. Elisabeth Studer 6 février 2011 à 19:54

    Lien entre Tamar / Leviathan et la plate-forme de Hadera …. d

  2. BA 6 février 2011 à 22:29

    Dimanche 6 f

  3. Clicking Here 7 février 2019 à 22:56

    I just want to say I am new to blogging and site-building and certainly enjoyed your web-site. More than likely I’m want to bookmark your site . You certainly have fantastic article content. Many thanks for revealing your blog site.

  4. Merrie Zoll 16 février 2019 à 09:22

    Can WordPress host a guide to a mmorpg game with probably hundreds of pages?

  5. Hipolito Vanalphen 18 février 2019 à 18:28

    How do Microsoft and the owners of Firefox make money? Google is planning to create a browser also to compete with them called “chrome”. I was wondering where does the source of revenue come in? There are no ads, etc. These programs are free..