Le Blog Finance

L’Egypte en conflit ouvert avec Israël pour le gaz de Tamar et Leviathan

levithan-tamar-egypte.jpgCQFD ?

Alors que nous suggérions que l’attitude des Etats-Unis en vers l’Egypte – menaçant de réduire aides financières et militaires accordées au Caire – serait tant liée à une non adhésion à la politique répressive du gouvernement égyptien qu’à la volonté de ce dernier de contrôler l’hégémonie gazière d’Israël, les faits semblent nous donner raison.

Mardi dernier, 25 janvier, le ministre égyptien du Pétrole et des Ressources Minérales, Sameh Fahmi a en effet annoncé au journal égyptien “Al-Masry Al-Youm” étudier “la question de revendiquer la part de l’Egypte dans les gisements de gaz trouvés au large de la côte israélienne”.

Le ministre ajoutant par ailleurs que “déja trois autres pays, le Liban, la Turquie et Chypre considèrent la possibilité de revendiquer le gaz des gisements exploités par Israël“.

Fait majeur, Sameh Fahmi a par ailleurs déclaré que l’Egypte ne donnerait aucun permis d’exporter le gaz vers l’Europe, via la frontière israélo-égyptienne, scénario largement envisagé par la partie israélienne.

Au tout début janvier, nous vous alertions sur une “affaire à suivre de très près”  et qui pourrait bien  – comme nous le redoutions d’ores et déjà quelques temps auparavant – enflammer à nouveau la région. Nous indiquions alors que Hossam Zaki, porte-parole du ministre égyptien des Affaires étrangères, avait déclaré dimanche 26 décembre que l’Egypte examinait de près le récent accord signé entre Israël et Chypre en vue de démarquer leurs frontières maritimes.

tamar-gas-egypt-israel_lebanon.jpgDes propos qui intervenaient alors que le groupe américain Noble Energy, principal opérateur du site, avait récemment annoncé que les réserves du gisement offshore de gaz naturel au large d’Israël – baptisé Léviathan -  étaient estimées à 450 milliards de m3. Des ressources qui devraient permettre à l’Etat hébreu de devenir exportateur de gaz …

Selon le porte-parole de la diplomatie égyptienne, l’Egypte souhaitait ainsi s’assurer que l’accord n’affecte pas les intérêts économiques de son territoire en Méditerranée. Rappelons que l’accord signé en décembre 2010 entre Israël et Chypre a pour but de faciliter et de poursuivre les recherches off-shore d’hydrocarbures de part et d’autre dans la partie orientale de la Méditerranée .. alors que de gigantesques réserves de gaz ont récemment été découvertes dans la zone.

« Le Ministère des Affaires étrangères égyptien mène actuellement des recherches techniques et réglementaires en vue de s’assurer que les frontières spécifiées par l’accord n’enfreignent pas le territoire maritime égyptien » avait également précisé Hossam Zaki.

L’enjeu est énorme alors que le site off-shore de Leviathan pourrait passer au premier rang des champs gaziers exploités par Israël en Méditerranée.

Cette découverte fait potentiellement d’Israël un pays exportateur de gaz naturel”, a par ailleurs récemment souligné David Stover, haut dirigeant de Noble Energy, société basé à Houston, Texas. Ce dernier confirmait les propos du le ministre israélien des Infrastructures nationales Uzi Landau. Lequel a  affirmé il y a peu qu’ Israël pourrait devenir un exportateur de gaz vers l’Europe. “Nous sommes d’ailleurs prêts à collaborer à un tel projet avec des investisseurs étrangers, mais aussi avec la Grèce et Chypre“, a-t-il même précisé.

Des tests supplémentaires demeurent toutefois nécessaires pour connaître précisément la capacité de Léviathan, lequel se situe au large de la ville israélienne de Haïfa. Ce gisement ainsi que celui de Tamar constituent deux sites offshore très prometteurs.

gaz-israel.jpgTamar – qui se trouve à 90 km au large du port de Haïfa – posséderait pour sa part une capacité de 238 milliards de m3 de gaz. Il s’agit du plus important champ gazier au niveau mondial découvert ces trois dernières années. Il devrait être productif dès 2012. Selon les découvertes de Noble, Tamar représenterait environ 35 années des besoins d’Israël en gaz naturel.

Sources : AFP, www.econostrum.info,

 Egypt News/ Traduction : E.STUDER / leblogfinance.com

 

A lire également :

 

Egypte : vigilance sur l’accord Israël/Chypre pour des recherches de gaz en Méditerranée

Egypte : les USA pourraient réduire leurs aides financières et militaires … pour le gaz  israélien de Léviathan ?

Israël pourrait devenir exportateur de gaz

Pétrole et gaz : le Liban met en garde Israël sur des ressources off shore 

 

Partager cet article

Article de

26 commentaires

  1. Elisabeth Studer 31 janvier 2011 à 00:04

    Isra

  2. Elisabeth 31 janvier 2011 à 00:07

    19/01/2011TEL AVIV, 19 janvier – RIA Novosti
    Le premier ministre isra

  3. Elisabeth 5 février 2011 à 13:26

    j’en reparle au plus tot :
    ———————————
    Attaque/gazoduc: Isra

  4. Elisabeth. 19 septembre 2011 à 14:37

    On en reparle

  5. Elisabeth Studer 20 septembre 2011 à 00:07

    Monde
    Chypre: La Turquie menace d’escorter ses bateaux d’exploration
    Mis

  6. ES 1 juillet 2013 à 23:39

    Le fin mot de l’histoire ?
    ———————————-
    Egypte: les Frères musulmans étudient le communiqué de l’armée

    LE CAIRE – Les Frères musulmans égyptiens, le puissant mouvement islamiste dont est issu le président Mohamed Morsi, ont annoncé lundi qu’ils étudiaient le communiqué de l’armée donnant 48 heures au chef de l’Etat pour satisfaire les revendications du peuple.

    Les Frères musulmans étudient le communiqué de l’armée, a déclaré à l’AFP Mahmoud Ghozlan, un haut responsable de la confrérie, précisant que le bureau politique du mouvement allait se réunir pour décider de sa position.

    Le mouvement d’opposition Tamarrod (rébellion en arabe), à l’origine des manifestations monstres de dimanche pour réclamer le départ du président islamiste, a pour sa part salué le choix de l’armée, qui s’est selon lui rangée du côté du peuple.

    Le communiqué de l’armée signifiera une élection présidentielle anticipée, a estimé Mahmoud Badr, porte-parole de Tamarrod, qui affirme avoir réuni 22 millions de signatures réclamer un tel scrutin, un an après l’arrivée au pouvoir de M. Morsi.

    Dans un communiqué lu lundi à la télévision, le commandement militaire a réitéré sa demande pour que les revendications du peuple soient satisfaites dans les 48 heures, faute de quoi il annoncerait une feuille de route et des mesures pour superviser leur mise en oeuvre.

    (©AFP / 01 juillet 2013 18h50)

  7. ES 1 juillet 2013 à 23:42

    Gaz: Israël limitera ses exportations à 40% de sa production

    JERUSALEM – Israël limitera à 40% ses exportations de gaz naturel produit dans plusieurs champs offshore, a annoncé mercredi le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

    L’Etat d’Israël recevra 60% des quantités de gaz produit, ce qui permettra d’assurer les besoins du pays pour au moins les 25 ans à venir, a affirmé M. Netanyahu lors d’un discours retransmis par la radio.

    Selon M. Netanyahu, les recettes qu’Israël retirera de ces exportations devraient atteindre 60 milliards de dollars (environ 45 milliards d’euros) durant les 20 prochaines années.

    Une commission officielle avait recommandé l’an dernier de fixer à 53% le pourcentage de gaz produit susceptible d’être exporté, soit environ environ 500 milliards de m3 (BCM).

    Les réserves de gaz naturel d’Israël sont estimées à plus de 800 BCM.

    La décision officielle sur le pourcentage sera prise dimanche lors du prochain Conseil des ministres, a ajouté M. Netanyahu.

    Ces dernières années, au moins deux champs offshore particulièrement prometteurs ont été découverts: Tamar, avec des réserves estimées à 250 BCM, dont l’exploitation a commencé en mars, et Leviatan, avec 540 BCM, dont la production débutera en 2016.

    Jusqu’à 2011, Israël importait 43% de son gaz d’Egypte via un gazoduc traversant la péninsule du Sinaï. Mais les livraisons de gaz égyptien ont été totalement interrompues à la suite d’une série d’attentats contre ce gazoduc dans le Sinaï.

    L’exploitation de ces nouveaux gisements était l’objet d’une controverse politique entre, d’un côté, ceux qui veulent en tirer le profit maximum et, de l’autre, les défenseurs de l’environnement et les partis de gauche qui souhaitent que les ressources soient avant tout destinées au marché intérieur pour faire baisser les prix de l’énergie pour les consommateurs israéliens.

    En avril, la moitié des 120 députés du Parlement ont signé une lettre adressée au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pour faire valoir que le Parlement devait débattre et légiférer sur les exportations de gaz en raison des ramifications financières, sociales et environnementales du dossier.

    Le recours au gaz pour produire de l’électricité est beaucoup moins polluant que le charbon et le fioul aujourd’hui utilisés pour 60% de la production d’électricité en Israël.

    Les champs gaziers de Tamar et de Leviathan sont conjointement exploités par le groupe énergétique américain Noble Energy et par trois compagnies israéliennes — Delek, Isramco et Dor Alon.

    Le groupe australien Woodside Petroleum a signé en décembre dernier une lettre d’intention pour l’achat de la production de 30% de Leviathan.

  8. Elisabeth Studer 4 juillet 2013 à 00:21

    A noter :
    http://www.globes.co.il/serveen/globes/docview.asp?did=1000854063&fid=4343

    extrait :
    As far as is known, the US administration is an enthusiastic supporter of the Israeli-Turkish pipeline link-up. Just as the Americans are putting pressure on Israel to supply gas to Jordan, the Palestinian Authority, and perhaps even to Egypt, they see in the laying of a gas pipeline to Turkey a way of strengthening ties between the two most important US allies in the Eastern Mediterranean.

  9. brazil flag emoji 26 janvier 2019 à 02:53

    Every weekend i used to pay a quick visit this site, because i wish for enjoyment, since this
    this web page conations in fact fastidious funny information too.

  10. Roslyn 26 janvier 2019 à 15:48

    All forms of investments come with certain dangers.

  11. Shiela 26 janvier 2019 à 18:46

    A monetary advisor is your planning accomplice.

  12. Rosalind 27 janvier 2019 à 08:08

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  13. Roger 27 janvier 2019 à 14:17

    Monetary advisors business is people business.

  14. Kathy 27 janvier 2019 à 19:04

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  15. Cameron 27 janvier 2019 à 23:25

    Just desire to say your article is as surprising.
    The clearness in your publish is just nice and i can think
    you are a professional on this subject. Fine along with your permission let me to snatch
    your feed to keep updated with coming near near post.

    Thanks one million and please continue the gratifying work.

  16. Aaron 28 janvier 2019 à 01:04

    Financial advisors enterprise is people business.

  17. Keisha 6 février 2019 à 02:48

    All varieties of investments include certain dangers.

  18. Alina 7 février 2019 à 06:55

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  19. Willa 10 février 2019 à 15:38

    Consider investments that offer rapid annuities.

  20. Carroll 17 février 2019 à 02:04

    Monetary advisors business is individuals enterprise.

  21. Yasmin 18 février 2019 à 02:03

    And that is an funding danger value taking.

  22. Stephania 18 février 2019 à 03:33

    Thanks in your curiosity in Investment Recommendation.