Le Blog Finance

Israël : grève contre hausses des prix et pour salaire minimum

bread_prices_go_up_374585.jpgLe vent de révolte ne souffle pas uniquement dans les pays du Maghreb, l’Egypte, la Jordanie, le Yémen, la Jordanie et l’Indonésie, c’est désormais au tour d’Israël d’être confrontée à des mouvements sociaux.

Comme  le redoutaient  encore  récemment la France et la FAO, la flambée  des prix des matières premières  et des denrées alimentaires pourraient mettre le feu aux poudres, des émeutes de la faim pouvant se propager sur la planète  toute entière.

La centrale syndicale israélienne Histadrout a ainsi annoncé jeudi un “conflit du travail généralisé“, après l’échec la veille de pourparlers convoqués en raison d’une importante hausse du coût de la vie. “La commission de coordination a décidé du dépôt la semaine prochaine d’un un préavis de grève qui prendra effet dans deux semaines“, a ainsi une porte-parole de la centrale. Ce dernier devrait concerné aussi bien le secteur privé que le secteur public, et devrait être déposé par le secrétaire général de la centrale, Ofer Eini, après l’échec des pourparlers mercredi avec le Trésor et le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

La Histadrout a également décidé « d’une série de manifestations aux carrefours routiers dès vendredi”. Comme dans bon nombre de pays, c’est l’augmentation du coût de la vie qui a mis le feu aux poudres : la centrale syndicale réclame en effet l’annulation des hausses prévues du prix du pain et de l’essence et d’une taxe sur la consommation d’eau.

Ces derniers mois, le pain a vu son prix croître de 10%, l’essence augmentant pour sa part de 13% tandis que le prix de l’eau de progressait de 134%, sans compter sur la hausse des prix du logement, des transports, ainsi qu’à la nette augmentation des taxes et impôts indirects.

La Histadrout exige par ailleurs que le Trésor entérine un accord qu’elle a conclu avec le patronat sur l’instauration d’un salaire minimum de 4.300 shekels (environ 800 euros). “Une grande partie de l’opinion israélienne estime que la coupe est pleine, et le Premier ministre doit donc corriger le tir“, a ainsi déclaré mercredi M. Eini, quelque peu menaçant.

De nombreux représentants du Likoud, parti de droite de M. Netanyahu, ont également mis en garde contre le vent de révolte qui pourrait gagner notamment les classes moyennes et défavorisées … son électorat de prédilection.

Interrogé à la radio, le président de la commission parlementaire des Finances, Moshé Gafni, du parti orthodoxe Judaïsme unifié de la Torah, a estimé pour sa part qu’”on ne peut pas vivre avec de telles augmentations, évoquant même un “risque de rébellion sociale“.

Shraga Brosh, le président du patronat israélien s’est également montré très critique vis à vis de la politique économique actuelle du gouvernement : « au lieu de baisser le poids de la fiscalité, les taxes indirectes ont été alourdies, ce qui handicape le secteur privé notamment au moment où la crise mondiale va entraîner des augmentations de prix et rogner la compétitivité des entreprises » a-t-il ainsi affirmé. Lançant « un appel au Premier ministre pour contraindre son ministre des Finances d’annuler les dernières augmentations du prix de l’eau et de l’essence ».

A contrario, le gouverneur de la Banque d’Israël, Stanley Fisher, s’est élevé contre d’éventuelles “mesures populistes“, arguant qu’il fallait « préserver le cadre budgétaire ». Indiquant par ailleurs qu’Israël ne pouvait “pas dépenser de l’argent, vu les incertitudes qui” (l’) “entourent“, faisant allusion à la situation en Egypte.

Face à une telle fronde, Benyamin Netanyahou a dû se justifier devant les députés de son groupe parlementaire: « l”instabilité dans le monde provoque la flambée du prix des carburants et cela atteint aussi Israël; nous réfléchissons à une alternative qui soit responsable et pas populiste » a-t-il déclaré.

Sources : AFP, Israël Valley

Partager cet article

Article de

11 commentaires

  1. Merlin 24 janvier 2019 à 23:59

    You can definitely see your enthusiasm in the work you write.
    The arena hopes for even more passionate writers such as
    you who aren’t afraid to say how they believe.

    At all times follow your heart.

  2. brazil flag meaning 25 janvier 2019 à 20:38

    I all the time used to study article in news papers but
    now as I am a user of net so from now I am using net for content, thanks to web.

  3. brazil nuts calories 25 janvier 2019 à 23:54

    Hello, i think that i noticed you visited my site so i came to return the
    desire?.I’m attempting to to find things to enhance my web site!I
    suppose its good enough to make use of a few of your ideas!!

  4. Jacquetta 26 janvier 2019 à 06:22

    Incredible points. Sound arguments. Keep up the amazing work.

  5. Alphonse 27 janvier 2019 à 11:46

    Contemplate investments that provide rapid annuities.

  6. Michale 11 février 2019 à 02:41

    Investors do pay direct and oblique prices.

  7. Fay 16 février 2019 à 01:35

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  8. Latosha 16 février 2019 à 01:52

    Now it’s time to choose your particular investments.

  9. Vernita 18 février 2019 à 02:59

    All forms of investments come with sure dangers.