Le Blog Finance

Bank of America poursuivie par Arizona et Nevada pour saisies immobilières frauduleuses

Ny-BEST-TSQUARE-IMG_2620-STUDER.jpgLe scandale US des saisies immobilières est loin de toucher à sa fin, même si les médias français sont loin d’en faire leur choux gras ( de peur d’effrayer le concitoyen ?) Vendredi, les Etats de l’Arizona et du Nevada ont en effet porté plainte contre le groupe bancaire Bank of America (BofA). Leurs griefs ? Selon eux l ’établissement aurait escroqué ses clients en proie à de sérieuses difficultés pour rembourser leur prêt immobilier, au plus dur de la crise.

Le procureur fédéral de l’Arizona Terry Goddard a par ailleurs indiqué que la procédure avait été lancée après le dépôt de centaines de plaintes et une enquête d’un an sur la politique de la banque en termes de saisies immobilières et de gestion des prêts immobiliers.

“Bank of America a été la banque qui a pris le plus de temps à trouver des solutions de compromis avec ses clients au plus fort de la crise de l’immobilier”, a-t-il dénoncé.

Selon lui, le groupe bancaire “a témoigné d’un mépris total pour les effets dévastateurs de sa politique sur les emprunteurs et l’économie dans son ensemble”.

M.Goddard accuse notamment Bank of America, premier détenteur de prêts immobiliers aux particuliers aux Etats-Unis, d’avoir violé à plusieurs reprises les dispositions d’un accord signé en mars 2009 entre l’Etat et Countrywide, la filiale de prêts immobiliers de BofA.

Si aux termes de la négociation, Countrywide s’était engagée à proposer des aménagements de leur prêt immobilier à certains emprunteurs en difficulté en Arizona, les choses ne semblent pas s’être passées comme prévues dans le texte. De ce fait, le procureur fédéral de l’Arizona réclame le paiement d’amendes et de dommages et intérêts.

La procureur fédérale du Nevada, Catherine Cortez Masto, a elle aussi lancé une procédure contre BofA, qu’elle accuse de “s’être prêtée à des pratiques commerciales trompeuses”.

“Le désintérêt total de Bank of America pour offrir une information correcte et opportune à ses clients quand ils en avaient besoin est absolument flagrant”, a-t-elle ajouté.

Un porte-parole de BofA, Dan Frahm, a déclaré pour sa part que le dépôt des plaintes pourrait pénaliser les efforts entrepris pour trouver un accord avec l’Arizona et plusieurs autres Etats américains.

Rappelons que Bank of America est actuellement l’objet d’une enquête des 50 Etats américains, de nombreuses plaintes de propriétaires sur des dizaines de milliers de saisies immobilières étant à l’heure actuelle suspendues à la suite d’erreurs de procédure.

Si l’établissement avait suspendu 102.000 procédures début octobre afin de les examiner, début décembre, elle a indiqué que 16.000 procédures de saisies avaient repris et qu’elle avait également recommencé à vendre des propriétés saisies.

Sources : AFP, Reuters

Partager cet article

Article de

5 commentaires

  1. el gringo 19 décembre 2010 à 23:56

    Bank of America : 137 millions de dollars pour solder des accusations de fraude
    La premi

  2. el gringo 20 décembre 2010 à 01:30

    Le sc

  3. el gringo 20 décembre 2010 à 10:01

    Apr

  4. nexim-immo 14 janvier 2011 à 12:08

    C’est ce genre d’affaires gravissimes qui donnent une mauvaise image de la profession.

  5. el gringo 30 septembre 2012 à 01:06

    Bank of America paie 2,43 milliards de dollars pour r