Le Blog Finance

Emirates contre-attaque à Paris

emirates_a380.jpg

Devant les critiques extrêmement véhémentes de la part d’Air France, la compagnie Emirates a lancé la contre-offensive médiatique.
Dans une interview au Figaro, le Président du Conseil d’administration d’Air France-KLM avait lancé : “Les compagnies du Golfe tuent notre industrie,” accusant Emirates et Etihad de fausser la concurrence en recevant des subventions publiques. “Emirates ne bénéficie d’aucune subvention,” répond aujourd’hui Tim Clark, président de la compagnie de Dubaï, dans les colonnes du Figaro.

Dans cet entretien, Tim Clark confirme la volonté d’Emirates de venir une compagnie globale grâce à son hub de Dubaï. “Nous embarquons des Chinois pour le Sri Lanka, les Maldives ou l’Amérique du Sud, exactement comme les compagnies européennes l’ont fait jusqu’au milieu des années 1990 en les faisant transiter par l’Europe,” précise-t-il.

La compagnie a de quoi inquiéter. En seulement cinq ans, sa flotte est passée de 85 à 142 appareils, son chiffre d’affaires de 6 à presque 12 milliards de dollars et le nombre de passagers transportés de 14,5 à presque 28 millions.
Enfin, Emirates a commandé pas moins de 90 Airbus A380, soit plus que toutes les compagnies aériennes européennes réunies. Disproportionné, demande Le Figaro. “Pas assez,” répond Tim Clark.

Partager cet article

Article de

2 commentaires

  1. el gringo 29 janvier 2011 à 23:09

    Paris autorise les compagnies du Golfe

  2. el gringo 13 février 2011 à 15:37

    Emirats : pourquoi le gouvernement a l