Le Blog Finance

Foreclosure gate : Obama contre un moratoire général sur les saisies immobilières

foreclosure-for-sale.jpgAlors que le scandale de ce qu’on appelle désormais le foreclosuregate enfle aux Etats-Unis, la Maison Blanche a affirmé mardi être opposée à un moratoire général sur les saisies immobilières. Motifs avancés : une telle mesure pourrait affecter le marché immobilier et freiner une bien timide reprise. A moins que Barack Obama ne souhaite « protéger » à sa façon les banques américaines, certains rappelant que Goldman Sachs - enfin, ses salariés, histoire de contourner la loi – a financé sa campagne présidentielle.

Un moratoire élargi comporte toute une série de conséquences indésirables“, a en effet déclaré à la presse le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs.

Selon ses termes, le gouvernement serait résolu à s’attaquer à la racine du problème des saisies pour le moins hâtives. “Nous voulons prendre les mesures justes et nécessaires pour faire en sorte que la procédure se poursuit légalement“, a par ailleurs ajouté. Tout en affirmant ne pas souhaiter “que le marché immobilier et la reprise de l’immobilier en pâtissent“.

Dimanche, une source proche du dossier avait indiqué que plus des deux tiers des procureurs généraux américains comptaient ouvrir dans les jour qui viennent une enquête conjointe en vue de déterminer si des banques  avaient été trop zélées pour saisir certains logements sans respecter les procédures.

Parmi elles … Goldman Sachs et JP Morgan … établissements semble-t-il très proches de l’ex-candidat Obama … Rappelons en effet que si une loi sur le financement des campagnes interdit qu’une entreprise contribue directement aux campagnes électorales, les salariés de Goldman Sachs - et non directement la société – ont fourni, lors de la campagne présidentielle de 2008, près d’un million de dollars au candidat Obama.

Les salariés de Goldman se placent ainsi en deuxième position parmi les donateurs. Après ceux de Goldman viennent notamment deux autres institutions bancaires : Citigroup et J.P. Morgan …

Le lobby bancaire plus fort que le lobby pétrolier ?

Sources : Reuters, La Tribune

A lire également :

USA : les banques trop zélées pour saisir leurs clients, nouveau scandale ?

 

Partager cet article

Article de

12 commentaires

  1. Gigijack 24 octobre 2010 à 10:26

    Ils devraient un peu penser aux gens qui se sont retrouver à la rue du jour au lendemain avant de penser à leur $$$ !! Un peu de compassion serait un minimum ..

  2. brazilian wax meme 24 janvier 2019 à 23:34

    Hurrah! In the end I got a webpage from where I know how to really obtain valuable
    data concerning my study and knowledge.

  3. Veda 26 janvier 2019 à 06:22

    All forms of investments come with sure risks.

  4. Nate 26 janvier 2019 à 08:53

    And that is an funding risk price taking.

  5. Zita 26 janvier 2019 à 13:23

    And this is an funding danger value taking.

  6. Andreas 26 janvier 2019 à 17:36

    A monetary advisor is your planning companion.

  7. Jessika 26 janvier 2019 à 22:47

    Thanks on your curiosity in Funding Recommendation.

  8. Kathlene 27 janvier 2019 à 20:57

    Buyers do pay direct and indirect prices.

  9. brazilian wandering spider 2 février 2019 à 19:48

    I’ve been browsing online more than 3 hours today, yet I never
    found any interesting article like yours. It’s pretty worth enough for me.
    Personally, if all web owners and bloggers made good content as you did, the internet will be much more useful than ever before.

  10. Sanford 11 février 2019 à 01:17

    This is true for funding recommendation as effectively.

  11. Hildegarde 12 février 2019 à 06:53

    Now it is time to decide your specific investments.

  12. Leland 16 février 2019 à 01:12

    That is true for funding recommendation as properly.