Le Blog Finance

Uranium : la Russie acquiert la majorité du canadien Uranium One

Uranium_one_10.jpgLa Russie a décidément bien compris que l’uranium sera le nouvel or jaune de demain … tissant d’ores et déjà sa toile pour acquérir des participations stratégiques dans ce qui pourrait devenir un “palliatif” majeur au pétrole mais également une denrée rare.

C’est dans un tel contexte que Moscou vient d’acquérir 51% du canadien Uranium One pour 884 M USD, cédant en retour une participation dans deux mines d’uranium du Kazakhstan.

Le groupe minier canadien Uranium One a ainsi annoncé mardi que le groupe russe Atomredmetzoloto (ARMZ), filiale de l’agence russe de l’énergie atomique Rosatom, allait porter à 51% sa participation à son capital, moyennant des parts dans deux mines d’uranium au Kazakhstan et 610 millions de dollars américains en argent comptant.

En retour, Uranium One va émettre 356 millions de nouvelles actions en faveur du groupe russe, valorisant ainsi l’accord à plus de 932 millions de dollars canadiens (884 M USD).

ARMZ détenait déjà 23,1% du groupe canadien, auquel il avait cédé l’an dernier sa part de 50% dans l’entreprise Karataou, laquelle exploite un gisement d’uranium au Kazakhstan.

Dans le cadre de cette nouvelle opération, ARMZ cèdera à Uranium One sa part de 50% dans la mine d’Akbastau et celle de 49,67% dans la mine Zarechnoye, toutes deux situées dans le sud du Kazakhstan.

ARMZ a également accepté de ne pas vendre ou acheter d’actions d’Uranium One pendant une période de 18 mois après le bouclage de l’accord, lequel devrait intervenir avant la fin de l’année.

Une fois la transaction bouclée, Uranium One va verser un dividende “d’au moins” 1,06 dollar américain par action à ses actionnaires autres que ARMZ.

Selon le Pdg du groupe canadien, Jean Nortier, l’acquisition de participations de 50% dans ces deux mines de grande qualité devrait permettre de positionner la compagnie parmi les 5 premiers producteurs mondiaux d’uranium à partir de 2011. Uranium One a ajouté que ces acquisitions gonfleront d’environ 60%, ou 16 millions de livres, la production de ses propriétés kazakhes.

Une annonce qui a semble-t-il ravi les investisseurs, l’action Uranium One gagnant à la suite plus de 5% à la Bourse de Toronto, à 2,76 dollars, valorisant ainsi le groupe à plus de 1,6 milliard de dollars canadiens (1,6 md USD).

Sources : AFP, Presse canadienne

 

Partager cet article

Article de

Commenter cet article