Le Blog Finance

Petrobas (pétrole/Brésil) : le Sénat donne son aval à une capitalisation boursière

brazi22l-petrobras.jpgLe Sénat brésilien vient d’approuver un projet de loi concernant la capitalisation du groupe pétrolier Petrobras, compagnie d’Etat.

L’opération sera réalisée via la vente d’actions. Objectif affiché : permettre à l’entreprise de réaliser un plan d’investissements pour le moins ambitieux, d’un montant global de 200 milliards de dollars d’ici à 2014.

Pour rappel, les réserves pétrolières du Brésil en eaux très profondes (de 5 à 7.000 mètres) sont estimées à 50 milliards de barils, plaçant le pays parmi l’un des plus grands producteurs de brut du monde.

Mais nous ne leurrons pas, le but est bel et bien de renflouer les caisses de la compagnie qui en a bien besoin … et ce d’autant plus que les nouveaux gisements découverts au large des côtes, en eaux très profondes, sous une épaisse couche de sel induisent des coûts d’exploration très importants.

Le Brésil tente ainsi de faire les yeux doux aux investisseurs en rendant la “mariée” un peu plus belle, l’enjeu final étant lié à l’obtention de crédits internationaux permettant la mise en oeuvre de son plan d’investissements sur les cinq prochaines années.

Concrétement, l’Etat devra céder à Petrobras un total de cinq milliards de barils de pétrole de ses réserves fédérales en vue de réaliser la capitalisation du groupe énergétique. Une émission d’actions d’une valeur équivalente sera réalisée parallèlement sur le marché. Selon les calculs de Petrobras, l’opération représenterait une apport de quinze à vingt milliards de dollars.

Le projet prévoit que les actions puissent être achetées par n’importe quelle personne ou société, une opération que le ministre des Finances, Guido Mantega, avait qualifiée en février dernier de “l’une des plus grandes de l’histoire du capitalisme“.

Rappelons tout de même qu’en novembre 2008, deux ministres brésiliens avaient rejeté les allégations, selon lesquelles le géant national pétrolier et gazier du Brésil, connaissait d’importantes difficultés financières, se voyant même contraint à recourir à des prêts d’un montant majeur auprès d’une banque nationale.

Le ministre des Mines et de l’Energie, Edison Lobao, et le ministre de la Planification, du Budget et du Management, Paulo Bernardo avaient ainsi publié une déclaration, annonçant qu’un prêt d’un montant de deux milliards de réaux (870 millions de dollars américains) que Petrobras avait certes reçu de la Caixa Economica Federal (Caisse économique fédérale) s’inscrivait “dans le cadre du plan d’investissement de la compagnie”, qui est “tout à fait normal”.

La responsable en chef de l’état-major présidentiel du Brésil, Dilma Rousseff, avait alors indiqué que Petrobras avait eu recours à une telle opération, face à son besoin “immédiat” de liquidités pour payer les taxes. Un membre de la commission économique du Sénat, Tasso Jereissati, avait néanmoins prétendu lors d’une session du Sénat que le prêt de deux milliards de réaux démontrait que Petrobras se trouvait confronté à des problèmes de liquidités.

A la mi-décembre 2008, Petrobras a annoncé qu’il était parvenu à un accord de financement totalisant 75 milliards de Yen (environ 750 millions de dollars américains) avec un groupe des banques japonaises.

Le prêt de dix ans vise à financer la perfection d’une raffinerie située dans l’Etat de Sao Paulo, a précisé la compagnie, ajoutant que l’emprunt faisait partie du programme de financement de la société par la voie de ses sources traditionnelles de fonds à long terme.

Sources : AFP, Xinhua

A lire  également :

. Brésil/Pétrole : Petrobas en difficulté financière ?

 

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. Elisabeth Studer 23 juin 2010 à 00:48

    Petrobras: feu vert pour une augmentation de capital jusqu’à 86 mds USD
    RIO DE JANEIRO – Les actionnaires de Petrobras ont approuvé mardi une augmentation de capital de la compagnie pétrolière brésilienne pouvant aller jusqu’à 86 milliards de dollars, a indiqué mardi à l’AFP un attaché de presse de cette compagnie.
    “La modification du statut de Petrobras a été approuvée” ce qui permet une capitalisation boursière de la compagnie publique mais il faut encore que le président Luiz Inacio Lula da Silva promulgue le projet de loi, a dit le porte-parole.
    Dans une première émission d’actions, qui pourrait être suivie ou non d’autres émissions, Petrobras espère capter cette année –à une date qui doit encore être fixée- de 15 à 25 milliards de dollars.
    Le 10 juin dernier, le Sénat brésilien avait approuvé un projet de loi de capitalisation de Petrobras, par le biais de vente d’actions en bourse qui permettra à l’entreprise de mener à bien un plan ambitieux d’investissements de 200 milliards de dollars d’ici à 2014.
    L’objectif principal du projet est de renflouer les caisses de la compagnie pour exploiter le pétrole découvert au large des côtes, en eaux très profondes, sous une épaisse couche de sel et dénommé “pré-sal”.
    Lundi, Petrobras a annoncé qu’elle allait investir 44,8 milliards de dollars par an d’ici à 2014 dont 95% seront destinés à des opérations au Brésil.
    Petrobras possède des réserves confirmées de 14 milliards de barils de brut qui pourraient tripler avec le volume de pétrole en eaux très profondes sous une épaisse couche de sel jusqu’à 7.000 mètres de profondeur.
    PETROBRAS
    AFP / 22 juin 2010 23h38