Le Blog Finance

Fannie Mae et Freddie Mac sortent du Nyse

Elisabeth Studer Actualités, Banques/Assurances, Economie, Immobilier Commentaires fermés

Freddie_Mac_and_Fannie_Mae2.jpg Fannie Mae et Freddie Mac, les deux principaux établissements de refinancement immobilier des Etats-Unis, seront retirés de la cote de la Bourse de New York le 28 juin prochain.

Les motifs : les deux protagonistes ne respectent pas les critères minimaux imposés par le Nyse, vient de préciser leur autorité de tutelle.

Rappelons qu’en septembre 2008, les deux sociétés étaient passées sous le contrôle direct de l’Etat fédéral, suite à leurs déboires.

Désormais, Fannie Mae et Freddie Mac ne seront plus traitées que sur le marché au comptant (OTC).

Leur autorité de régulation, la Federal Housing Finance Agency (FHFA) jure les grands dieux que l’arrêt de leur cotation sur le Nyse et sur les autres Bourses nationales n’est lié en aucun cas à leurs résultats financiers. Je vous remercie de bien vouloir la croire. Rappelons tout de même qu’en 2009, Fannie Mae a accusé une perte nette de 74,4 milliards de dollars sur l’année, le chiffre concernant Freddie Mac s’élevant à 21,5 milliards. La FHFA a d’ores et déjà prévenu que “2010 serait probablement une autre année difficile pour les résultats financiers” des deux groupes.

Mais c’est là où le bât blesse : les actions ordinaires de Fannie Mae et Freddie Mac stagnent autour d’un dollar, le plancher fixé par le Nyse, et ce pratiquement sans interruption depuis septembre 2008. Mardi dernier, les choses se sont précisées : Fannie Mae avait été averti mardi par la Bourse américaine qu’il ne respectait pas les exigences de cours minimum, alors que la veille l’action de la société avait clôturé à 92 cents. Freddie Mac clôturant pour sa part à 1,22 dollar à la même période.

Un retrait de la cote volontaire à ce stade est tout simplement logique et correspond à l’objectif de la mise sous tutelle, à savoir la préservation des actifs“, a déclaré quant à lui Edward J. DeMarco, le directeur de la FHFA, dans un communiqué.

Résultat des courses : en début de séance mercredi, l’action Fannie Mae s’échangeait à 0,6025 dollar et Freddie Mac à 0,7730 sur le Nyse, en forte baisse par rapport à mardi.

Les choses s’aggravant même d’heure en heure, les deux leaders américains du refinancement hypothécaire, chutant respectivement de 39, 15 % et 38,28 % par la suite à Wall Street.

Rappelons tout de même que “Fannie” et “Freddie”, dont l’objectif initial était de faciliter le financement du marché immobilier américain, ont reçu plus de 145 milliards de dollars (118 milliards d’euros) d’aides publiques depuis fin 2008.

Si Washington compte sur les deux établissements pour stabiliser le marché immobilier US, l’augmentation des saisies et les défauts de remboursement ont fortement réduit leur capital. “Petite” précision : Fannie Mae et Freddie Mac garantissent à eux deux 4.800 milliards de dollars de prêts hypothécaires aux Etats-Unis, soit environ les trois quarts du marché.

Début juin, l’agence de notation Standard and Poor’s avait estimé que trois ans leur seraient nécessaire pour écluser les prêts douteux détenus ou garantis par les deux établissements.

Se voulant rassurante, Fannie Mae a assuré dans un communiqué que son retrait du Nyse ne remettrait pas en cause sa capacité à assurer liquidité et stabilité au marché du crédit immobilier, à prévenir des saisies et à faciliter les refinancements.

Sources : AFP, Reuters, Boursier.com

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés