Le Blog Finance

Bulgarie : le prochain mouton noir de l’UE ?

Mouton_Noir.jpgLes 27 pays membres de l’Union européenne vont-ils y “passer” chacun leur tour ? …. C’est à se demander …

Si après la Grèce, l’Espagne et le Portugal, c’est désormais la Hongrie qui inquiète fortement les marchés, la Bulgarie pourrait être une des prochains “pays à risque”.

Le commissaire aux Affaires économiques de la Commission européenne, Olli Rehn, a ainsi indiqué mardi que l’UE avait des inquiétudes” concernant les statistiques économiques fournies par la Bulgarie.

Tant et si bien que la Commission envisage d’ envoyer “prochainement” une mission d’enquête dans le pays.

C’est en effet ce qu’a affirmé Olli Rehn lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion à Luxembourg des ministres européens des Finances.

Le cas échéant, cette mission pourrait être l’une des premières mises en oeuvre dans le cadre de nouveaux pouvoirs d’audit et d’enquête qui doivent être accordés à l’office européen des statistiques Eurostat. Précisons que mardi, les ministres européens ont donné leur accord de principe à cette initiative qui devrait permettre d’enquêter sur l’exactitude des chiffres fournis par les pays de l’UE, notamment en matière de déficit.

Si Eurostat peut seulement à l’heure actuelle enquêter chez les offices de statistiques nationaux, la structure pourrait à terme interroger “tous les acteurs qui lui paraissent appropriés pour vérifier la véracité des chiffres“, selon les termes même de la ministre française de l’économie, Christine Lagarde. L’accord définitif devrait être entériné lors d’une prochaine réunion des ministres, après un avis du Parlement européen.

Fanfaron ou sûr de lui ? Le ministère bulgare des Finances a affirmé en retour mardi n’être “ni inquiet, ni surpris” de la probable mission d’enquête de la Commission européenne concernant les statistiques économiques fournies par son pays.

Selon le ministère des Finances, “cette mission était attendue après l’annonce des données actualisées sur le déficit” de 2009. Rappelons à cet égard, qu’après avoir affirmé en avril dernier être le meilleur élève de l’UE, fin mai, la Bulgarie avait révisé à la hausse son déficit public, à 3,9% du PIB contre 2,8 % auparavant.
Le ministre des Finances Simeon Djankov avait alors expliqué que le nouveau gouvernement en place depuis juillet 2009, venait de prendre connaissance de contrats conclus par l’ancienne équipe dirigeante pour un montant de 1,1 milliards d’euros.

Sources : AFP, Reuters

 

Partager cet article

Article de

Commenter cet article