Le Blog Finance

Mi-séance CAC : test des 3630/3640

CAC-100510.pngAprès l’envolée d’hier, le réveil est douloureux pour les acheteurs de fin de séance hier, puisque le CAC recule de 2.1% à 3642 pts, et cela depuis ce matin, même si une petite tentative de reprise à eu lieu sur les 3680 en début de matinée. Les investisseurs reprennent donc leurs esprits, mais dans un climat de défiance comme en témoigne le repli du jour, avec peut-être le spectre de septembre 2008. Rien ne dit que l’issue sera identique, mais cela trotte immanquablement dans la tête de certains, et rend les acheteurs fébriles. Graphiquement, si le CAC a clairement réintégré le canal baissier rose, c’est surtout sur la zone des 3630/3640 que nous nous focaliserons, la pente très importante du canal rose, et le fait qu’il ait été franchi à la baisse et à la hausse ces derniers jours le rendant très délicat à utiliser. Tant que ce support tiendra le coup, on restera malgré tout dans une configuration relativement favorable, et la porte resterait ouverte pour une possible reprise haussière dans les prochaines heures. A contrario, la cassure en clôture de ce seuil compliquerait un peu les choses à TCT, avec retour probable sur la zone des 3550/3580.

Côté valeurs du CAC, seules trois parviennent à surnager, et notamment EADS qui gagne 2.7% bénéficiant d’un relèvement de recommandation et de la rechute de l’euro. Lagardère progresse elle de 1.4%, tandis que Véolia affiche +0.6%. A la baisse, on retrouve les valeurs financières après leur envolée d’hier : Crédit Agricole chute de 6.9% à la veille de ses résultats, tandis que Dexia plie de 5.2% et BNP Paribas de 4.6%.

Côté devises et matières premières, et comme vu hier soir, on retrouve la défiance du jour sur les marchés actions, avec un euro qui repart à la baisse sous les 1.27$, tout comme le baril de brut qui plie de près de 2% et repasse sous 76$ le baril. Logiquement, l’once d’or repart elle à la hausse, et de façon très nette, regagnant 1.2% à 1217$, à quelques dollars seulement de ses plus hauts de début décembre.

A lire également :
Bien choisir son courtier en ligne
Clôture CAC 10/05/10
Analyse DJ 04/05/10
Analyse Nasdaq 04/05/10

Partager cet article

Article de

Gestionnaire de portefeuille sous mandat et gérant d'ACGest (www.fenetre-sur-cours.com)

7 commentaires

  1. Guy 11 mai 2010 à 14:26

    Il va falloir se poser la question de qui et comment va être financé l’eurotarp ?

  2. Michel Delobel 11 mai 2010 à 14:31

    Servira-t’il tout court ? N’est ce pas simplement une mesure destinée à calmer la spéculation, et juste un garde de fou en cas de réels problèmes similaires à la Grèce ?

  3. Guy 11 mai 2010 à 15:13

    Vu sur Zerohedge:
    Thought experiment: You are the head FX trader at French megabank Croc Monsieur & Cie. (HFT: CMC) For the past 5 years, your bonus has been getting paid primarily in company stock. In the last two weeks you have seen the stock of your firm plunge as the markets have finally realized that those idiots in the Fixed Income desk have loaded up to the gills with PIIGS debt which is now worth 60 cents on the dollar at best. And to top things off, the euro has plunged to multi year lows killing any chance of buying that New York Pied A Terre which seemed so cheap when the EURUSD was 1.50 a few months ago. So what do you do? Well, you short the living daylights out of the EUR, knowing full well that the EU, the IMF and the ECB will not let Europe crash. You sell, you sell on margin and then you sell some more, trying to get EURUSD all they way down to 1.20, to 1.10,  even to parity if possible, to make it all that more believable that the end of Europe is coming. And, lo and behold, on May 9 your plan succeeds: Europe agrees to bail your bonus out, by flushing $1 trillion under the pretext the money will be used to stabilize the periphery and the euro. Immediately the stock of CMC, and thus the value of your accrued bonus (several million worth), surges by a record 20% in one day. So you think: “How can I get an even greater bonus appreciation? Why – I will short the euro again. At this point I know that between myself and the other FX desks at all the other French and German banks we can easily take the euro down to 1.20 if not much lower. After all we are only trading against the very central banks that are keeping us alive. And when that happens Europe will have to print another trillion, then ten trillion, then one hundred trillion, all the while the stock portion of my accrued bonus surges. Brilliant.” Brilliant indeed – Zero Hedge has received confirmation that several of the largest French banks are now actively shorting the euro to take advantage of globalized moral hazard, which with every ensuing bailout does nothing but make the bonuses of French FX traders surge. In other words, the very banks that Europe is bailing out are betting more and more aggressively with each passing day against Europe’s own survival! Even George Soros has shed a tear of pride in how beautifully his initial plan to take on the BOE has mutated for the Bailout Generation.
    And overnight, the traders from the imaginary CMC, and other all too real French banks (and now US hedge funds), are succeeding, as the last traces of this weekend’s $1 trillion bailout are long forgotten: futures are plunging, Asia is collapsing, the EURUSD is probing a 1.26 handle and we see it easily going back down to 1.25, even as gold surges.
    We anticipate another record bailout to be announced by Europe within the month as Europe now has no other choice. And each subsequent bailout will only lead European banks to bet even more aggressively against the survival of Europe, which destroys more and more European taxpayer capital. Welcome to Global Moral Hazard.

  4. Guide de Survie 11 mai 2010 à 17:13

    Dans un contexte d’insécurité national, il n’y a aucune raison que les prix de l’or baisse !

  5. Guy 11 mai 2010 à 21:41

    Le Pb sur l’or c’est qu’il y a un petit risque que la BCE en vende pour se financer.
    Mais c’est à court terme, la hausse est inéluctable.

  6. Michel Delobel 12 mai 2010 à 00:17

    Attention à toute certitude en bourse, quelle qu’elle soit. Oui, tout laisse à penser que l’or devrait poursuivre sa hausse, à commencer par sa configuration graphique. Reste à voir ce que la réalité donnera, à court, moyen et long terme. Personne ne voyait de raisons pour le baril baisse il y a 2 ans. On a vu ce que ça a donné, avec une bulle jusqu’à 150 avant la chute brutale sur les 30. Jusqu’où montera la bulle sur l’or ? 1500 pour faire un parallèle avec le baril ? (beaucoup annonçaient 200$ comme beaucoup annoncent une once à 2000$).

  7. Sammyinobe 16 février 2019 à 22:58

    Read our in-depth iPhone XS Max review
    Read our hands-on iPhone XR review
    link
    Read our hands-on Apple Watch 4 review
    iPhone XS price and release date
    iPhone XS