Le Blog Finance

France telecom /suicides : l’Inspection du Travail accable le groupe

harcelement.jpgLe verdict est tombé : selon le rapport de l’Inspection du Travail sur les suicides à France Télécom, les faits seraient accablants pour la direction de l’entreprise.

C’est en tout cas, ce qu’affirme samedi Le Parisien/Aujourd’hui en France.

Le terme  de “harcèlement moral“  est ( enfin ?) lâché ….

Bien évidement le quotidien ne se base pas sur des rumeurs ou des ragots pour ce faire, bien au contraire … Il publie des extraits du document de 82 pages remis le 4 février au parquet de Paris.

Lequel évoque une “mise en danger d’autrui du fait de la mise en oeuvre d’organisations du travail de nature à porter des atteintes graves à la santé des travailleurs” et des “méthodes de gestion caractérisant le harcèlement moral“. Cela a le mérite d’être clair … Rien que cette affirmation de l’Inspection du Travail pourrait soulager plus d’un salarié en mettant un nom sur sa souffrance, en l’identifiant et en la reconnaissant au grand jour. Car le déni de la personne va parfois juqu’au déni de sa souffrance elle-même ….

Pour l’inspectrice du travail Sylvie Catala, les tentatives de suicide qui “ne sont pas des cas particuliers” sont liées à “la politique de réorganisation et de management” menée dans l’entreprise. Merci Madame de préciser qui ne s’agit pas de cas isolés … l’entreprise tentant de nous faire croire le contraire en martelant autant que faire se peut que ce sont des situations personnelles qui ont entraîné ces actes désespérés … les “managers de proximité” se refusant à admettre l’once d’une responsabilité dans le processus infernal qui a conduit le salarié à l’acte fatal.

Toujours selon Le Parisien, trois personnes seraient mises en cause dans le rapport, notamment Didier Lombard, ancien P-DG du groupe, récemment remplacé par Stéphane Richard, à la “faveur” si j’ose dire … des suicides des salariés …. et de la pression médiatique qui s’en est suivie. Selon le Figaro, Louis-Pierre Wenès, l’ancien directeur des opérations France, et Olivier Barberot, l’ancien directeur des ressources humaines, seraient également pointés du doigt par l’Inspection du Travail.

S’appuyant sur l’enquête menée par le cabinet Technologia depuis décembre dernier, auprès des salariés de France Télécom, l’inspectrice du travail, Sylvie Catala, souligne que l’ex-direction a été alertée “à maintes reprises” des effets produits par sa politique de management sur «la santé des travailleurs». Médecins du travail, représentants syndicaux, caisses régionales d’assurance-maladie et «même la justice» auraient tiré la sonnette d’alarme depuis 2006. Chose que nous faisions ici-même dès 2007 … voire même 2006, nous alarmant de la méthode employée par la direction pour annoncer la “vague” de 22.000 suppressions d’emplois.

Rappelons par ailleurs que fin février, une salariée de France Télécom, rattachée à l’Unité d’Intervention (UI) Nord-pas-de-Calais située à Lens, s’est suicidée à son domicile, une semaine après le suicide d’un autre employé du groupe à Lens.

On ne peut pas accuser France Télécom d’être la cause de son suicide, mais on ne peut pour autant pas exclure qu’ils aient une part de responsabilité dans tout ça“, avait alors déclaré Didier Castelain, délégué CGT de France Télécom pour la région. Le syndicaliste ajoutant que la salariée avait “subi différents changements de métier au sein de France Télécom et que le service pour lequel elle travaillait était en train d’être restructuré“.

Un salarié de 54 ans de la plate-forme client Orange France Télécom de Lens s’était suicidé dans son véhicule, en dehors de l’enceinte de l’entreprise, le 19 février dernier.

A cette date, huit suicides de salariés de l’entreprise avaient été “comptabilisés” depuis début janvier, tous en dehors de leur lieu de travail, selon les syndicats.

Mais des comportements aussi désespérés ne semblent pas faire oublier les intérêts financiers de telle ou entité du groupe, l’objectif prioritaire semblant tout de même demeurer la maîtrise du budget coûte que coûte …

C’est ainsi que missionné par le CHSCT d’un centre d’appel de France Télécom implanté à Annecy-le-Vieux pour analyser les conditions du suicide, fin septembre, d’une personne de 51 ans, le cabinet Secafi s’est vu demander par la direction du site – laquelle est redevable des frais d’expertise en vertu de la loi – de réduire la note par deux.

La direction considérait en effet en partie injustifiée le montant global des prestations du cabinet Secafi. L’objet de la mésentente : le temps dévolu à l’analyse du poste de travail d’administrateur des ventes qu’exerçait la victime avant de devenir conseiller clientèle. “Ce sont des postes simples. Il n’était pas ingénieur dans une centrale nucléaire” avait ainsi argué la direction.

Secafi a alors renvoyé une nouveau devis à hauteur de 64 jours/homme en faisant la distinction entre les analyses spécifiques au site et les références nationales. La DRH du groupe aurait accepté de prendre à sa charge les 30 jours/homme dont la dimension est nationale. Sur la partie analyses des postes, ce sera 50/50 entre le local et le national, soit un total de 10 jours/homme.

Partager cet article

Article de

40 commentaires

  1. Elisabeth 13 mars 2010 à 20:57

    RTL info
    12 mars 2010
    L’Inspection du travail accuse France Telecom d’homicide involontaire
    Un salarié de Lille, dans le Nord, a mis fin à ses jours dans la nuit de mercredi à jeudi, à son domicile. La direction n’exclut aucune piste pour expliquer ce geste, chez un employé pourtant très apprécié. Selon les syndicats, ce suicide est le 10ème depuis le début de l’année. Elément nouveau : un rapport de l’inspection générale des affaires sociales demande de qualifier en accident de service quatre suicides ou tentatives de suicide. Un rapport de l’inspection du travail va plus loin : il parle carrément d’homicide involontaire pour l’un d’eux.tous les sonsFlorence Cohen
    12 mars 2010
    Dans un rapport, l’organisme explique le suicide d’un salarié du Doubs par ses conditions de travail L’inspection du travail recommande au parquet de Besançon de retenir la qualification d’”homicide involontaire par imprudence” dans l’enquête sur le suicide en août dernier d’un salarié, a dit Jean-Michel Bénichou, délégué syndical Sud-PTT.
    Le parquet est libre de retenir ou non cette qualification et peut aussi ne pas engager de poursuites.
    L’entreprise a confirmé avoir reçu une lettre de l’inspection du travail évoquant différents points dont “le lien supposé entre le suicide d’un salarié du groupe et son travail”.
    France Télécom est accusé d’avoir muté le salarié dans une unité de dépannage sans l’avoir formé pour ce poste.
    “Dans divers courriers, il accusait le travail, les conditions de formation, ses horaires, sa charge de travail”, détaille Jean-Michel Bénichou.
    La vague de suicides à l’origine de la remise en cause des conditions de travail dans l’entreprise n’est pas terminée, soulignait la semaine dernière le cabinet Technologia, chargé d’un audit sur le stress des agents de l’opérateur.
    Un salarié de France Télécom à Lille s’est donné la mort dans la nuit de mercredi à jeudi, portant le nombre de suicides depuis le début de l’année à neuf selon la direction, dix selon les syndicats.

  2. Elisabeth 13 mars 2010 à 20:59

    Sur le rapport de l’ITravail
    En revanche, l

  3. Elisabeth 13 mars 2010 à 21:01

    A lire absolument
    Déclarations de Olivier Barberot et Louis Pierre Wenes devant l

  4. Elisabeth 13 mars 2010 à 21:02

    A lire également
    Intervention de Didier Lombard devant l

  5. Jissé 13 mars 2010 à 22:52

    Ces cas de suicides ne sont que l’arbre qui cache la forêt.
    Ne pas parler de France Télécom, c’est laisser ce genre d’agissements impunis, mais se focaliser sur France Télécom, comme je lis et regarde un peu partout pour les médias français, c’est oublier plus ou moins volontairement que l’on peut retrouver des circonstances similaires dans bien d’autres entreprises.
    Il y a un climat d’anxiété général qui s’installe avec la crise, et les ressources humaines s’en servent / en sont l’expression à leur niveau.
    J’ai moi-même été muté si on peut dire dans le cadre d’une réorganisation, avec une formation survolée à une vitesse ridicule, et je dois maintenant travailler avec des outils inadaptés et dans des conditions de travail difficilement supportables, et la seule réponse que je n’ai jamais eut de mon encadrement lorsque je me plaint des difficultés à essayer de faire mon travail, c’est “C’est un client important, il faut le faire”, “Cela fait partie de tes nouvelles responsabilités, tu dois le faire”, “Fais ça en priorité”, “Tu devrais être plus constructif” etc, du generic management comme on dit. Cette semaine par exemple, je travaille 70 heures.
    Mais je ne me plains pas. Pourquoi ? Parce que je suis libre de prendre la porte si je le souhaite. Mais je ne la prends pas. Pourquoi ? Parce que je ne suis pas sûr de retrouver un travail ailleurs, et que je me dis que ça n’est peut-être pas si mal que ça quand je touche ma paie.
    Si ces malheureux sont aussi peu satisfaits de leur sort, ils sont libres de quitter leur entreprise, et s’ils ne le font pas, c’est peut-être qu’ils ne sont pas aussi capables que ça, et qu’ils ont peut-être leur part de responsabilités dans ce qui leur arrive.

    • Peter 24 octobre 2014 à 10:05

      Bonjour Jissé, je suis entièrement d’accord avec toi , trouver de l’emploi n’est pas facile du tout, il faut savoir bien reculer son orgueil et accepter de travailler ,de supporter car avec courage et volonté on vient à bout de tout. La plus sage décision serait peut être d’accepter aussi de partir en se préparant déjà à ce qu’on doit faire après.

  6. Elisabeth 13 mars 2010 à 23:32

    @Jissé, lisez cela
    lire absolument
    Déclarations de Olivier Barberot et Louis Pierre Wenes devant l

  7. Elisabeth 13 mars 2010 à 23:41

    Financial Times 04 02 2010 repris par Courrier international
    Extrait
    Le gouvernement français, qui détient 27 % des parts de France Télécom, a sa part de responsabilité dans ce qui s

  8. nicolas denis 13 mars 2010 à 23:48

    France Telecom a fait des émules dans le même métier :
    Alcatel est entrain de mettre en oeuvre un plan analogue, en poussant ses salariés au départ, par tous les moyens.
    Sa DRH Claire Pedini complice du DG france Pierre Barnabé, a inventé le flex-office qui consiste à dégouter les employés en leur imposant le système suivant:
    Chaque matin, les salariés arrivent et ne savent pas quel bureau ils vont occuper. Le but est de supprimer tout côté humain de leur travail. Ils se voient donc attribuer un bureau tiré au sort qu’ils doivent vider chaque soir de leur effets personnels, de façon à éliminer tout rapport de convivialité et de solidarité entre salariés, et faire en sorte qu’ils comprennent qu’ils ne sont plus considérés à leur juste valeur.
    Pour en rajouter une couche, Pierre barnabé a décidé d’organiser un vaste jeu de chaises musicales entre les différents sites français, de façon à dégouter les salariés. Sous le prétexte hypocrite d’une rationnalisation, il a décidé de transférer des postes de province vers Paris, puis d’autres de Paris vers la province, et enfin entre sites de province.
    Pas besoin d’être devin pour imaginer les conséquences sur la vie familiale des victimes: on leur supprime leur métier en leur faisant comprendre que s’ils veulent le conserver, il suffit de déménager à 500 kms.
    Il est intéressant de voir que les DRH coupables de ce genre de manipulations sont enfin pointés du doigt et accusés d’homicide volontaire. Ils sont en effet coupables de violences qui ne se voient pas autant que lors d’un braquage à main armée, mais qui ont des conséquences au moins aussi dramatiques.
    Mais comme tout se passe en catimini, on assiste au même moment à des décisions carrément écoeurantes: Claire Pedini vient de se voir attribuer la légion d’honneur par le ministère censé défendre l’emploi en France !
    Bienvenue dans un pays ou on vous fait croire que tout est mis en oeuvre pour sauver l’emploi industriel, alors que l’état se rend complice des destructeurs de la santé au travail.

  9. Jissé 14 mars 2010 à 03:59

    Il s’agit de techniques de management pour faire partir les gens sans passer par le licensiement officiel. Les directions aux US ont commencé à s’intéresser à ça au début des années 80, dans les corporations où l’administration a commencé à se développer au point de se perdre avec les niveaux de hiérarchie et quand les salariés ont commencé à prétendre à des droits du travail. C’est maintenant devenu une institution, que l’on peut retrouver de façon satyrique aujourd’hui dans des films comme “Office Space” et dans des cartoons comme Dilbert.
    Les niveaux de management intermédiaires dans les grosses entreprises peuvent être de véritables nids de sociopathes. Des gens complètement déconnectés d’une certaine réalité sociale, et dont les objectifs de carrière peuvent prendre le dessus sur toute sensibilité humaine. L’anonymat et la responsabilité diluée ou déléguée aide beaucoup ici.
    Les méthodes les plus courantes pour ce que j’en sais consiste à donner des objectifs presque impossibles à atteindre, couplés à une répartition déséquilibrée de la charge de travail dans le service. Rajoutez à ça un deni systématique des décideurs et un manque de soutien dans l’accomplissement de ces objectifs, une récompense bien officielle de l’encadrement pour l’employé qui passe ses journées en pause et un blâme pour celui surchargé de travail et vous obtenez un sentiment d’injustice constant sur le sujet. Le management est gagnant dans tout les cas de figure ici : tant que la victime reste, ils gagnent une charge de travail effectuée conséquente pour un coût de fonctionnement minimal, et si il/elle démissionne, on évite les tracas du licensiement. Le seul problème, c’est l’éventuel plan d’action si les victimes se réunissent entre elles : c’est pour ça qu’il est important d’isoler les sujets. Une reformulation systématique des faits officiels et tout passe comme une lettre à la poste.

  10. Dédé73 15 mars 2010 à 20:21

    Le harcèlement moral est devenu un mode de gestion systématique. Ou plus exactement, la gestion du personnel de bureau (pour les ouvriers c’est plus simple, on ferme le site industriel) comprend le harcèlement moral comme outil généralisé pour obtenir le départ des salariés “inutiles” sans avoir à leur payer quoi que ce soit, puisqu’ils démissionnent. Cette destruction psychologique a aussi un deuxième avantage. Les victimes sont tellement affaiblies qu’elles laissent passer tous les délais légaux leur permettant d’agir en justice. Enfin, elles ne touchent pas d’indemnités de chômage, ce qui contribue à fragiliser eux-mêmes et leur famille et à les affaiblir encore plus.
    L’ironie (noire) de l’affaire, c’est en général que les chéfaillons qui ont mis en oeuvre cette politique sont à leur tour virés au bout de quelque mois, car ce n’est pas au salarié nommément que les réducteurs de coûts s’attaquent, mais bien à la structure d’emploi et donc à tous ceux qui la composent.
    Une petite satisfaction quand même. J’ai aidé récemment une personne victime d’un harcèlement moral. Après 7 mois de bataille féroce, elle a été licenciée avec une indemnité transactionnelle de 9 mois de salaire en plus des indemnités conventionnelles. De plus cette bataille lui a permis de retrouver sa propre estime et de retrouver très vite un emploi (ironie rose) 20 % mieux payé que l’emploi précédent.

  11. Elisabeth 15 mars 2010 à 21:55

    @Jissé : 100 % d’accord
    le but est de faire partir “volontairement” les gens , sans plan social
    , chez France telecom, tout est fait pour faire croire aux salariés que c’est eux qui ont choisi , le principe étant celui du “volontariat” …mais un volontariat force pour des personnes poussées à bout , et qui ont choix entre le placard, le denigrement , l’harcelement ou la porte “salvatrice” ….

  12. famille de suicidé, famille de depréssifs 16 mars 2010 à 22:36

    Bonjour,
    Oui la responsabilité de France Télécom est bien mise en cause.
    Tout le monde souffre…
    Entre temps les actionnaires ont bien touchés leurs dividendes.
    Nos maris, Nos femmes, Nos Parents Nos enfants, ne sont pas partis à la guerre, mais simplement au travail.
    qui nous les rendra.
    Savez vous s’il existe une association des victimes de cette société ?
    Savez vous s’il existe des procédures judiciaire en cours sur lesquelles on pourrait se joindre ?
    Merci.

  13. Prestigecred 17 mars 2010 à 08:55

    Offre de prêt à taux d’intérêt abordable posez votre candidature.
    Avez-vous été rejetée par de nombreuses banques?
    Avez-vous besoin de financements pour la consolidation de votre dette?
    Avez-vous besoin de financement pour aider votre entreprise à se remettre sur les rails ?
    Alors, nous sommes la meilleure solution pour vous.
    Nous sommes une société de prêt de capitaux et nous offrons des prêts aux clients intéressés à faible taux d’intérêt.
    Si vous êtes intéressé contactez-nous par e-mail avec les détails suivants :
    Nom :
    Prénoms :
    Pays :
    Téléphone :
    Courriel :
    Montant de prêt désiré :
    A l

  14. LEParisien 17 mars 2010 à 10:21

    « Homicide involontaire par imprudence » à France Télécom
    Dans l

  15. ancien interimaire France Télécom 17 mars 2010 à 17:17

    Homicide involontaire par imprudence….
    Il y a longtemps que France télécom pourrait être accusé de cela.
    Quand j’étais intérimaire chez MANPOWER pour l’entreprise utilisatrice FRANCE TELECOM j’aurais pu mourir plusieurs fois et j’ai mis ma vie en danger à de multiples reprise….. dans le cadre normal du travail.
    Egalement j’ai été exposé aux rayonnements des antennes-relaisà une distance très courte…. A cette époque là: interdiction de couper les émissions lors des interventions sur une toiture….
    j’ai vu des collègues intérimaires, travailler CONTRE l’antenne en service pour changer un tilt ou un azimut…. et cela plusieurs fois dans la journée…
    L’antenne mesure 2 metres, tous le long du corps est plaqué à l’antenne pendant 10 minutes…..
    Le soir à l’hôtel les techniciens vommissaient, avaient mal au crane….
    Aujourd’hui oui, il suffit d’appeler la supervision pour couper les émissions….
    ET si un jour j’ai des problèmes… alzheimer ou autres encore…
    On me dira quoi ? allez circulez y’a rien à voir !!
    Comment faire pour se plaindre ,Comment faire poursimplement prendre date… aujourd’hui en prévision des malheurs qui vont survenir à coup sur… cancer et autres joyeusetés..
    France télécom ASSASSIN. MANAGEMENT depuis 15 ans Complice !!!
    ORANGE CRIMINEL !!! C’est réhabiliter la guillotine qu’il faut pour ses cadres.

  16. GALLOT Jacques 9 juin 2010 à 18:52

    Harcèlement et mise « au placard » à La Poste
    Je viens de voir plusieurs reportages et articles de presse concernant les comportements odieux de la Poste à l’encontre de son personnel et je voudrais vous apporter mon témoignage.
    Malgré déjà tous les suicides, la Poste fait toujours la Sourde oreille.
    En effet depuis presqu’un an, je fais l

  17. citron préssé 9 juin 2010 à 21:43

    Monsieur,
    je suis moi même salarié de France télécom, et je vous apporte mon soutient total.
    Je souhaite cependant vous mettre en garde, afin de ne pas mettre des coordonnées ou autres sur internet et sur ce site y compris.
    comme vous le savez, la campagne de presse anti-fonctionnaire dure depuis déjà très longtemps, même coluche parlait de la montre que tout le monde regarde dans l’administration…
    Bref cette campagne très longue,agressive à hélas porté ses fruits.
    Normal nous somme dans une période de crise, les français se cherchent des responsables, et le petit fonctionnaire devient un bouc émissaire idéal comme Le Fainéant, Le planqué, Le privilégié…
    Un grande majorite de français ont hélas étaient sensible à ces messages, et témoigner de son vécu dans les blogs peut vous attirer des remarques désobligeantes de la part de malotrus.
    Concernant France télécom, je peux vous dire qu’après 6 /9 mois de répis ou on a claironné construire un NOUVEAU france télécom…, il semble que ce truc soit terminé, les chefs et managers ont été tournés et les choses vont pouvoir reprendre comme avant , avant qu’on vienne les emmer.. avec cette mode de suicides.
    Bon courrage à vous.

  18. citron préssé 9 juin 2010 à 22:42

    voici par exemple un peu de propagande anti fonctionnaire et ultra libérale;
    http://www.youtube.com/watch?v=DMKb9A6Kouk
    sous la forme d’une interwiew d’un éminent proffesseur d’économie chinois, sous titrée en français.
    c’est assez édifiant en plus notez les petits ricannement des chinois.
    réponse trouvé dans le blog de Tropical bear;
    sur file trading juin2010 comm n)192:
    cet interview sur le declin de l’europe est un fake, la traduction est bidon, en fait ils parlent de l’expo de shangai…

  19. Dadounet 10 juin 2010 à 17:56

    Citron pressé, c’est à cause des millions comme toi que France Telecom est OBLIG

  20. Samantha 28 novembre 2014 à 09:46

    Bonjour, on voyant vos commentaires, je vois que France Telecom fais plaindre tout le monde.

  21. Windy 26 janvier 2019 à 22:51

    Financial advisors business is folks enterprise.

  22. Michele 27 janvier 2019 à 03:48

    Hello there I am so grateful I found your blog page, I really found you by accident,
    while I was looking on Askjeeve for something else, Regardless I am here now
    and would just like to say thank you for a marvelous post and a all round exciting blog (I also love the theme/design),
    I don’t have time to read it all at the moment but I have bookmarked it and also added your RSS feeds, so when I
    have time I will be back to read a great deal more,
    Please do keep up the superb work.

  23. Ariel 27 janvier 2019 à 04:23

    Thanks for the good writeup. It actually was once a leisure account it.
    Glance complicated to far introduced agreeable from you!
    However, how could we keep in touch?

  24. brazil nuts costco 27 janvier 2019 à 06:14

    These are genuinely impressive ideas in on the topic of blogging.
    You have touched some nice points here. Any way keep up wrinting.

  25. Berry 28 janvier 2019 à 07:28

    Hi there, I log on to your new stuff regularly. Your story-telling style is witty, keep doing what you’re doing!

  26. Shanice 7 février 2019 à 08:08

    Now it’s time to choose your specific investments.

  27. Bonuses 7 février 2019 à 17:02

    I simply want to tell you that I am all new to blogging and really loved your blog. Most likely I’m likely to bookmark your blog post . You surely come with very good writings. Many thanks for sharing with us your website page.

  28. Waldo 9 février 2019 à 03:10

    All sorts of investments include sure dangers.

  29. Josefina 11 février 2019 à 03:40

    A monetary advisor is your planning accomplice.

  30. Danielle 11 février 2019 à 03:47

    A monetary advisor is your planning associate.

  31. John Deere Technical Manuals 11 février 2019 à 08:26

    I’ve recently started a web site, the information you offer on this site has helped me greatly. Thanks for all of your time & work.

  32. Rachael 12 février 2019 à 03:56

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  33. Willard 13 février 2019 à 07:17

    Thanks in your interest in Investment Advice.

  34. Willard 13 février 2019 à 07:17

    Thanks in your interest in Investment Advice.

  35. Willard 13 février 2019 à 07:18

    Thanks in your interest in Investment Advice.

  36. Willard 13 février 2019 à 07:18

    Thanks in your interest in Investment Advice.

  37. Maricela 17 février 2019 à 01:32

    Thank you on your interest in Funding Recommendation.