Le Blog Finance

Etats-Unis : nouveau record du déficit budgétaire

Elisabeth Studer Economie Un commentaire

1FullTilt.gifDe record en record …. ! Mais ce dernier n’est guère brillant.

Alors que la Grèce est pointée du doigt pour son endettement, la presse anglosaxonne est beaucoup moins bavarde quand il s’agit du déficit budgétaire des Etats-Unis.

Et pourtant …. selon les chiffres publiés mercredi par le département du Trésor à Washington, l’Etat fédéral a enregistré un déficit budgétaire record en février.

La situation n’est certes pas nouvelle puisque cela fait tout de même le 17ème mois consécutif, que le compte de l’Etat est dans le rouge, et la reprise des recettes fiscales ne semble pas changer la donne.

Le déficit budgétaire des Etats-Unis a ainsi atteint 220,909 milliards de dollars en février, correspondant à une progression de 14% en valeur glissante annuelle : un record absolu ! Tant en montant …. qu’en longévité …. triste bilan

Seule satisfaction : le chiffre est légèrement moins mauvais que les premières estimations des analystes, lesquels tablaient sur un déficit de 222 milliards de dollars.

Principaux facteurs conduisant à la situation actuelle : une hausse des dépenses de l’Etat de 17%, lesquelles s’élèvent à 328,429 milliards de dollars.

Histoire de faire avaler les pilules, le Trésor américain tente d’expliquer que la progression des dépenses est quant à elle inhérente au paiement de crédits d’impôts aux particuliers et aux entreprises. Des mesures intégrées dans le plan de relance budgétaire sur trois ans promulgué en février 2009 et dont les effets devraient se concrétiser en 2010, …. nous dit-on.

Parallèlement, les recettes de l’Etat ont tout de même progressé en valeur glissante annuelle, une première depuis avril 2008. Elles ont même progressé de 23% pour atteindre 107,521 milliards de dollars. Histoire de prendre d’un côté ce qu’on donne de l’autre, ses recettes résultent des rentrées plus fortes …. liées à l’impôt sur les sociétés et aux droits de douane.

A noter toutefois que les recettes restent néanmoins en baisse depuis le début de l’exercice budgétaire (octobre 2009). Le déficit cumulé a quant à lui atteint la somme record de 651,602 milliards de dollars depuis cette date.

Mais le pire pourrait être à venir …. Washington prévoit que le déficit pour l’ensemble de l’année 2009-2010 atteindra la somme de plus de 1.555 milliards de dollars.

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. Elisabeth 10 mars 2010 à 22:46

    USA: le Sénat vote 140 mds d’aides aux chômeurs et de réductions d’impôts
    WASHINGTON, 10 mars 2010 (AFP)
    Le Sénat américain a adopté mercredi un train de mesures d’environ 140 milliards de dollars contenant la prolongation de certaines déductions fiscales et aides aux chômeurs, dans l’espoir de générer des créations d’emploi.
    Après une semaine de débats, les sénateurs ont approuvé le texte, avec le soutien de plusieurs élus républicains, par 62 voix contre 36. Seul un démocrate a voté contre, le sénateur centriste Ben Nelson.
    Le projet de loi prolonge les allocations chômage et un dispositif d’assurance maladie pour les sans-emploi (COBRA) jusqu’au 31 décembre 2010.
    Une mesure d’urgence de prolongation de 30 jours de ces prestations a déjà été adoptée la semaine dernière, après plusieurs jours de confrontation avec le républicain Jim Bunning, qui bloquait l’action du Sénat.
    En outre, le plan adopté mercredi, qui a obtenu le soutien de six élus républicains, prolonge pour l’année 2010 des déductions d’impôts pour aider les entreprises américaines à financer la recherche, pour les restaurateurs, pour les petites entreprises ou encore pour aider les familles à payer les études de leurs enfants.
    Le chef de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, s’est félicité de l’adoption de ce nouveau train de mesures en le qualifiant dans un communiqué de “nouveau plan pour l’emploi”. “Nous continuerons notre calendrier pour l’emploi”, a-t-il ajouté en souhaitant d’autres soutiens de la part de l’opposition.
    Parmi les autres mesures, le projet de loi prévoit également que les familles qui vivent en dessous du seuil de pauvreté fixé par l’Etat fédéral ne perdent pas leurs allocations lorsqu’elles bénéficient de déductions fiscales.
    Le projet de loi contient également une mesure pour aider les employés dont les plans de retraite ont été affectés par la crise financière.
    La Chambre des représentants doit encore se prononcer sur ce projet de loi.
    Les opposants au plan soulignent que les mesures adoptées mercredi aggravent le déficit américain, d’environ 100 milliards de dollars, selon les chiffres du Bureau du budget du Congrès (CBO). Le sénateur républicain Chuck Grassley a jugé “irresponsable” d’accompagner le renouvellement des réductions d’impôts d’un “nouvel ajout” de 100 milliards au déficit américain.
    Par ailleurs, le Sénat doit également se prononcer sur un plan de relance de l’emploi de 15 milliards de dollars, qu’il avait déjà approuvé fin février mais qui vient de lui être renvoyé par la Chambre des représentants avec quelques modifications.
    Ce projet de loi prévoit des mesures pour favoriser la construction d’écoles et des projets dans le secteur de l’énergie. Il prévoit des financements pour les autoroutes et les ponts, ainsi que des réductions fiscales pour les entreprises qui embauchent.
    L’adoption de ces mesures, avec le soutien remarqué de républicains jusque-là retranchés dans leur opposition, intervient alors que certains alliés démocrates du président Barack Obama s’inquiètent d’un taux de chômage qui reste historiquement élevé à 9,7%, à quelques mois des élections parlementaires de mi-mandat.

Commenter cet article