Le Blog Finance

Grèce : taux de l’émission obligataire établi à 6,38%

Elisabeth Studer Economie Commentaires fermés

Games-with-euro.jpgVoilà une information dont tout le monde – ou presque – redoutait le contenu :

le taux de l’émission obligataire  à dix ans lancée jeudi par la Grèce a été fixé à 6,38%.

C’est en effet ce qu’a indiqué jeudi la banque HSBC.

16 milliards d’euros d’offres ont été recueillis, pour un montant proposé de cinq milliards d’euros. Le gouvernement grec avait mandaté cinq établissements dont la britannique HSBC pour l’occasion.

Une opération suivie de près par les marchés, prenant figure de valeur test de la capacité d’Athènes à emprunter sur les marchés.

En offrant une prime attractive, la Grèce a réussi à attirer des investisseurs. 23% du placement a été souscrit par des investisseurs grecs, le Royaume-Uni s’octroyant une part de 20%, l’Allemagne 14% et la France 7,5%.

Les principaux souscripteurs ont été des gestionnaires de fonds (39%), des banques (24,5%) et des compagnies d’assurance (24,5%).

A noter que le montant emprunté lors de cette opération n’excédera pas cinq milliards, en conformité aux exigences formulées par la Grèce. Il s’agit de la deuxième émission obligataire réalisée par Athènes en 2010, laquelle entend au final lever 54 milliards d’euros.

Le 25 janvier, la première émission obligataire, de maturité 5 ans, avait attiré cinq fois plus de demande que le montant proposé à un taux de 6,20%. Elle avait permis, de lever 8 milliards d’euros.

Rappelons que les taux sur les obligations de Grèce, d’Irlande et du Portugal se sont détendus lundi … les “messages” véhiculés çà et là concernant un éventuel soutien de Paris et de Berlin ayant pleinement joué leur rôle : rassurer les marchés.

A 18h lundi, le rendement de l’emprunt grec n’était plus ” que ” de 6,254% contre 6,379% vendredi soir. Le différentiel avec le bund allemand à 10 ans, qui sert de référence, avait également reculé pour s’établir en fin de journée à 320 points de base, contre 330 points vendredi.

Sources : AFP, Reuters

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés