Le Blog Finance

Tunisie : concession pétrolière accordée à une firme US

thetys.jpgLe début des problèmes ?

Alors que pour nombre d’analystes, l’or noir est souvent synonyme de malédiction du pétrole, la Tunisie vient d’annoncer avoir concédé à un groupe pétrolier US un permis de recherche dans le golfe de Hammamet.

Selon une convention signée samedi à Tunis, la société américaine Tethys Oil and Mining Inc – présente également en France ! – vient en effet d’obtenir une concession en vue d’opérer des travaux d’exploration, mais également d’exploiter les éventuelles ressources.

Le permis dit “Mahdia”, couvrant une superficie de 3.780 km2, sera exploité dans le cadre d’un contrat avec l’entreprise étatique des activités pétrolières (Etap).

La convention fixe les conditions de recherche et d’exploitation d’éventuels gisements d’hydrocarbures pour une période initiale de trois ans au cours de laquelle il sera procédé au forage d’un puits.

tunisia-oil_bassin.gifL’Etap et la compagnie pétrolière ont par ailleurs conclu un contrat de partage de production en vertu duquel cette dernière sera en charge des travaux dans la zone déjà explorée avec succès par Shell et Total, et se traduisant par des découvertes telles que celles des champs pétrolifères Tazerka, Byrsa, Oudhna, Halk El Menzel et Isis.

En 2008, la Tunisie avait connu une dynamique réelle en matière de recherche pétrolière et gazière dans un contexte de flambée du cours mondial des hydrocarbures.

Quelque 45 compagnies pétrolières nationales et étrangères opéraient à cette date dans le pays, exploitant 50 permis de prospection, moyennant des investissements de l’ordre de 350 millions de dinars. Une vingtaine de forages de puits d’exploration avaient alors été réalisés dont une dizaine ont abouti à des découvertes.

Sources : AFP, Africanmanager

Partager cet article

Article de

10 commentaires

  1. Elisabeth Studer 15 janvier 2011 à 01:11

    pr

  2. Elisabeth Studer 15 janvier 2011 à 01:28
  3. Elisabeth Studer 15 janvier 2011 à 01:33

    Tunisie :

  4. Elisabeth Studer 15 janvier 2011 à 15:35

    Circle Oil announces operational update in EgyptMonday, January 10, 2011 3:57 AM
    (Source: Middle East Company News)
    Circle Oil Plc, the international oil and gas exploration, development and production company, provides the following operational update for the Al-Amir SE-7 well which is being drilled in the N W Gemsa Development Lease, Egypt (Circle: 40% Working Interest).
    Circle Oil Plc (AIM: COP) is an international oil & gas exploration, development and production Company with an expanding portfolio of assets in Morocco, Tunisia, Oman and Egypt, with a combination of producing, low-risk near-term production and acreage with significant upside exploration potential. The Company listed on AIM in October 2004.
    Internationally, the Company has continued to expand its portfolio over the past 2 years and now has assets in the Rharb Basin, Morocco;
    *********
    the Ras Marmour Permit in southern Tunisia; the Mahdia Permit offshore Tunisia; the Grombalia Permit in northern Tunisia; and the Zeit Bay area of Egypt.
    *********
    Circle also has the largest licence holding of any Company in Oman. In addition to offshore Block 52, the Company also has an ongoing exploration program in Block 49 onshore.
    The Company’s strategy is to locate and secure additional licences in prospective hydrocarbon provinces and through targeted investment programmes, monetise the value in those assets for the benefit of shareholders. Circle may use its own expertise to appraise reserves and bring assets into production, generating sustained cash flow for further investment. In addition it may seek farm-outs to selected partners who would then invest in the exploration and continue through to the development of the assets for production.
    For further information contact:
    Circle Oil Plc (+44 20 7638 9571)

  5. Elisabeth Studer 15 janvier 2011 à 15:37

    Squaring The Circle As Circle Farms Into Mahdia Permit
    June 2008 | Contract News
    London-listed Circle Oil has signed a farm-in agreement with Tethys Oil for the Mahdia permit in Tunisia. Under the agreement Circle will take a 70% operating stake in the offshore block. Circle has said that the permit holds a number of undrilled prospects that have been mapped by previous seismic studies. A new 500km 2D seismic shoot, required by permit commitments which state that seismic studies are to be undertaken within two years, will be carried out before Circle takes its stake. Circle and Tethys will then use the data generated by the new sruvey to select drilling prospects. At least one exploration well must be drilled in the permit by 2012.
    The Mahdia permit covers an area of 3,780sq km and is bordered by the Nabeul Permit to the north and the territorial boundary with the Italian island of Lampedusa to the east. Prior exploration by European majors Royal Dutch Shell and Total in the area hit hydrocarbon pay leading to the commercial development of a number of oil fields including Tazerka, Birsa, Oudna, Halk El Menzel and Isis. Circle’s stake in the Mahdia permit adds to existing operations in the North African country

  6. Elisabeth Studer 15 janvier 2011 à 15:55

    ou l’on retrouve OMV , l’autrichien, cheval de Troie de Nabucco associ

  7. Elisabeth Studer 21 mai 2015 à 22:34

    Obama va désigner la Tunisie comme allié majeur non-membre de l’Otan

    Washington – Le président américain Barack Obama a annoncé jeudi, en recevant son homologue tunisien Béji Caïd Essebsi, son intention de désigner la Tunisie comme allié majeur non-membre de l’Otan.

    Les Etats-Unis croient en la Tunisie, a déclaré M. Obama dans le Bureau ovale, s’engageant à renforcer l’aide économique et l’assistance militaire envers ce petit pays de 11 millions d’habitants confronté à la menace jihadiste, alimentée par le chaos en Libye voisine.

    Le lieu où le printemps arabe a commencé est aussi celui où nous avons vu les progrès les plus extraordinaires, a souligné le président américain.

    Le statut d’allié majeur non-membre de l’Otan, privilège déjà accordé à une quinzaine de pays, dont le Japon, l’Australie, l’Afghanistan ou encore l’Egypte, Bahreïn et le Maroc, permet aux pays concernés d’avoir accès à une coopération militaire renforcée avec les Etats-Unis, notamment dans le développement et l’achat d’armements.

    Nous avons encore un long chemin devant nous, a de son côté souligné M. Caïd Essebsi, devenu en décembre, à 88 ans, le premier chef d’Etat élu au suffrage universel en Tunisie.

    Notre environnement régional pourrait représenter une menace pour le processus démocratique, a-t-il mis en garde, soulignant que son pays avait besoin du soutien des Etats-Unis.

    C’est la deuxième fois que M. Obama recevait M. Caïd Essebsi dans le Bureau ovale. La première fois, en octobre 2011, ce dernier était Premier ministre d’un gouvernement de transition, mis en place après le soulèvement populaire qui avait renversé le régime de Zine el Abidine Ben Ali le 14 janvier de la même année.

    (©AFP / 21 mai 2015 20h01)

Commenter cet article