Le Blog Finance

Nigeria : le Mend reprend ses attaques contre le pétrole

nigeria_oil_mend.jpgAh, ce bon vieux cours du pétrole ! Tout le monde s’y met pour le faire monter ! Il est vrai qu’il était tombé bien bas ces derniers temps.

Après l’émergence de nouvelles tensions entre l’Iran et l’Irak, c’est au tour du Mend au Nigeria de venir à sa “rescousse”.

Le Mend, principal groupe armé du sud pétrolifère du Nigeria, a en effet affirmé samedi avoir mené une attaque dans le delta du Niger contre un oléoduc opéré par les groupes Shell et Chevron.

Une annonce qui intervient alors qu’une trêve de près de deux mois avait permis de quelque peu calmer une situation de nature à freiner les investissements étrangers dans le pays. L’amnistie offerte par le président nigérian aux combattants armés du delta avait ainsi permis à la production pétrolière du delta de remonter à 1,98 millions de barils par jour (mbj) en novembre.

Mais désormais, le Mend fait état d’un coup de “semonce” menée dans la nuit dans l’Etat de Rivers. 35 militants munis d’armes lourdes et de lance-roquettes, montés à bord de 5 bateaux ont ainsi attaqué un oléoduc à Abonemma, à quelque 50 km à l’ouest de Port Harcourt, le terminal pétrolier du Nigeria.

Le Mouvement pour l’émancipation du delta du Niger (Mend) a par ailleurs affirmé samedi dans son communiqué qu’il se donnait 30 jours pour décider de l’arrêt ou de la poursuite du cessez-le-feu, décrété le 25 octobre dernier pour “encourager le dialogue” avec les autorités fédérales. Principaux objectifs financiers du Mouvement : obtenir une meilleure répartition des revenus pétroliers au profit des populations locales

Le Mend accuse à l’heure actuelle le gouvernement d’avoir suspendu les discussions en cours, en prenant prétexte de l’état de santé du président Umaru Yar’Adua, hospitalisé depuis le 23 novembre en Arabie Saoudite. Le groupe rebelle juge notamment “inacceptable” que “l’avenir du delta du Niger soit lié à la santé et au bien-être d’un homme”.

Sources : AFP, Reuters

A lire également :

Le Nigeria céderait 10% de ses parts dans le pétrole à la population

Nigéria : le Mend exhorte les pétrolières à évacuer leur personnel

Nigeria : aide militaire de la France pour sécuriser Total ?

 

Partager cet article

Article de

1 commentaire

Commenter cet article