Le Blog Finance

Nestlé : hausse de capacité de production au Brésil

ninhorodabrasil_story.jpgLe célèbre groupe suisse Nestlé a indiqué vendredi avoir augmenté ses capacités de production de produits laitiers au Brésil. Pour rappel, le groupe helvétique a commencé à fabriquer des produits laitiers dans le pays en 1921. Le café soluble a suivi en 1953, puis le chocolat en 1959.

Aujourd’hui, la filiale brésilienne de la multinationale suisse dispose de plus de vingt usines, qui produisent du café, des produits laitiers, du chocolat, des biscuits, des glaces, des boissons, de la nourriture pour enfants et des aliments pour animaux domestiques.

Grâce à une installation inaugurée récemment, Nestlé est à même à présent de traiter 100 millions de litres de lait par an pour les marques Ninho et Molico. Déjà en 2008, le groupe affirmait que l’augmentation de la production laitière au Brésil était nécessaire pour qu’il puisse répondre à la forte demande en produits laitiers de la population. Selon les données fournies par l’association brésilienne des producteurs de lait, Nestlé est un des plus grands acheteurs de lait au Brésil.

La multinationale a investi 70 millions de francs suisses pour de nouvelles installations dans ses fabriques de la région d’Araraquara, destinées à la production de lait condensé sucré. L’investissement garantit à la région 1600 emplois qui ont un lien direct ou indirect avec la production du lait.

Depuis 2006, le leader mondial du secteur agro-alimentaire déploie une nouvelle stratégie sur le territoire brésilien : augmenter les ventes auprès des consommateurs qui gagnent moins de dix dollars (7,60 euros) par jour. La population “ciblée” : la petite classe moyenne et les pauvres, lesquels consomment 82 % des produits alimentaires écoulés dans le pays. 

“Impossible d’ignorer ce marché“, affirme ainsi Ivan Zurita, le président de la filiale brésilienne. Pour ce faire, Nestlé a mis au point des produits «populaires», conditionnés dans un emballage plus petit de façon à en baisser le prix. Mais certains ont été spécialement conçus «pour répondre aux goûts et aux besoins» du public à «faibles revenus» affirme le groupe.

 «La stratégie est antérieure à la crise mais elle permet de mieux nous en protéger», affirme quant à lui Luis Cantarell, vice-président pour la zone Amériques.

L’an dernier, les ventes globales de produits dits populaires ont bondi de 27 % et Nestlé table en partie sur eux pour maintenir ses objectifs de croissance en 2009.

Sources : AWP, Nestlé, Libération, Dairyreporter

Partager cet article

Article de

12 commentaires

  1. rem 29 novembre 2009 à 10:40

    Dans le titre, capacité ne prend qu’un p.

  2. hi 25 janvier 2019 à 00:18

    Hello just wanted to give you a quick heads up. The words in your article seem to be running off the screen in Chrome.

    I’m not sure if this is a formatting issue or something
    to do with web browser compatibility but I figured I’d post
    to let you know. The style and design look great though!
    Hope you get the issue solved soon. Kudos

  3. Randell 26 janvier 2019 à 07:17

    Consider investments that supply fast annuities.

  4. Garnet 27 janvier 2019 à 13:15

    And this is an funding danger price taking.

  5. brazilian wax meme 27 janvier 2019 à 23:29

    What’s up to every one, the contents present at this site are really amazing for people knowledge, well, keep up the nice work fellows.

  6. Sallie 4 février 2019 à 17:54

    And that is an funding danger worth taking.

  7. Walter 6 février 2019 à 23:17

    And that is an investment threat price taking.

  8. Kristeen 8 février 2019 à 05:57

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  9. Mireya 8 février 2019 à 06:20

    Financial advisors enterprise is folks enterprise.

  10. Thaddeus 11 février 2019 à 05:36

    Think about investments that supply instant annuities.

  11. Lashunda 11 février 2019 à 06:04

    Monetary advisors enterprise is individuals business.

  12. Cora 12 février 2019 à 04:36

    Investors do pay direct and oblique costs.