Le Blog Finance

Le cours du sucre s’envole !

Sugar Le marché du sucre a eu le vent en poupe cette semaine, différents facteurs contribuant à son envolée. Parmi eux : l'anticipation d'une baisse notable de l'offre et des volumes d'importations records en provenance de l'Inde.

Son cours a même atteint des niveaux qui n'avaient plus été observés depuis près de trois ans.

A Londres, le contrat pour livraison en août a atteint mercredi jusqu'à 465,20 livres, son meilleur niveau en près de trois ans.

A New York, les prix pour échéance septembre se sont envolés quant à eux à 18,24 cents la livre.

La production indienne pour l'année 2009-2010 est actuellement l'objet de toutes les attentions, toute éventuelle pénurie de sucre en Inde devant être compensée par des importations. Une situation de nature à soutenir les cours mondiaux.

Rappelons qu'il y a quelques mois à peine, les paysans indiens ont massivement délaissé la culture de canne, poussés à cela par le faible niveau des cours et les incitations gouvernementales visant à produire des céréales pour faire face à la pénurie de farine en Inde.

La réponse sur le marché du sucre ne s'est pas faite attendre : en trois mois – de janvier à mars – le cours de la livre de sucre brut à New York s'est littéralement envolé.

Pour – tenter – de faire face à la situation ( d'exportatrice, l'Inde était en passe de devenir importatrice ), New Dehli a supprimé les droits d'importation. Des mesures interprétés par les marchés comme une preuve tangible d'une réelle pénurie …. De nature à faire grimper les cours

A la mi-mai, les cours du sucre avaient franchi le seuil de 16 cents la livre à New York, une première depuis l'été 2006 ! Les fonds d'investissement semblent en effet se ruer vers ce nouvel or blanc,les craintes d'une raréfaction de l'offre faisant grimper les prix.

Certains analystes n'hésitent pas à affirmer que la tendance à la hausse pourrait perdurer. Ils estiment ainsi que les prix devraient s'enflammer au dernier trimestre 2009 et au premier trimestre 2010, lorsque les importateurs essentiels auront besoin de s'approvisionner.

Selon les premiers calculs, le déficit mondial pourrait être de 8, 9 millions de tonnes en 2008/2009 et de 4,2 mt en 2009/2010.

Selon la revue mensuelle de mai de la maison de courtage Czarnikow , la production mondiale de sucre devrait chuter de 20 millions de tonnes en 2008/2009. Constituant ainsi la chute la plus forte chute jamais enregistrée. Pas d'amélioration à prévoir à court terme puisque le déficit devrait perdurer l'année suivante

Sur le Liffe de Londres, la tonne de sucre blanc pour livraison en août valait 445 livres vendredi à 15H30 GMT (17H30 HEC) contre 446,70 livres la semaine précédente à 14H00 GMT (16H00 HEC).

Sur le NYBoT américain, la livre de sucre brut pour livraison en septembre valait 17,18 cents, contre 17,51 cents vendredi dernier.

Sources : AWP, AFP

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés