Le Blog Finance

Opep:la baisse de production hors cartel contribue à la flambée des cours du pétrole

Economie, Energies, Matières premières Commentaires fermés

Oil_money2Nouvelle stratégie de l’Opep pour tenter d’éviter de focaliser sur elle toutes les attentions, et d’être prise comme bouc émissaire de la flambée actuelle des cours.

Le recul de la production du brut dans les pays gros producteurs non-Opep comme la Russie, la Norvège et le Mexique, a contribué à la hausse des cours, a affirmé jeudi à Alger le ministre algérien de l’Energie et actuel président de l’Opep Chakib Khelil.

Histoire tout de même de mettre en avant des faits insuffisamment pris en compte, alors que le Mexique, l’un des plus importants fournisseurs de pétrole des Etats-Unis ne cessent de réduire sa production, et que les ressources des gisements de la Mer du Nord s’amenuisent.

- Khelil pointe du doigt la baisse de production hors Opep

"Outre la croissance soutenue de la demande des grands consommateurs et des pays émergents et la dévaluation continue du dollar, le recul de la production du brut dans les pays producteurs non-Opep tels la Russie, la Norvège et le Mexique a également contribué à la hausse des cours", a ainsi affirmé Chakib Khelil devant la presse en marge d’une réunion du Parlement.

Réflexions fort pertinentes de Monsieur Khelil, et loin d’être dénuées de fondement …

La décision de l’Arabie saoudite d’interrompre l’exploration de nouveaux gisements pétroliers à partir de 2009 a également attisé la flambée des prix du brut, a ajouté M. Khelil.

La consommation des produits pétroliers aux Etats-Unis devrait, à terme, augmenter davantage en raison des promesses électorales des candidats à l’élection présidentielle de novembre 2008 de baisser les taxes locales sur les carburants, estime également M. Khelil

- La Norvège revoit en baisse ses estimations pour 2008

Le gouvernement norvégien a annoncé la semaine dernière qu’il revoyait en baisse son estimation de production pétrolière pour l’ensemble de l’année 2008 tout en prévoyant une hausse des revenus provenant de cette ressource en raison du prix élevé du baril. "La production totale de pétrole (dont les gaz liquide naturel et les condensats, pétrole léger) est estimé à 2,4 millions de barils par jour en 2008", contre 2,5 mbj précédemment, a indiqué le ministère du pétrole et de l’énergie dans un communiqué.

La Norvège a par ailleurs ajouté que les investissements dans le secteur pétrolier incluant les investissements en matière d’exploration devraient atteindre 125 milliards de couronnes (15 milliards d’euros) en 208, soit une hausse de 10% par rapport à 2007. Pour rappel, la Norvège est le cinquième exportateur mondial de pétrole et le troisième exportateur de gaz naturel.

- Mexique : une production qui n’en finit pas de baisser

La production de pétrole a chuté de 5,3% au Mexique en 2007, selon les informations fournies par le groupe pétrolier national mexicain PEMEX. Raison d

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés